Elisabeth Vonarburg - Textes, Articles, Entrevues

   Accueil       Editos       Actualités       Biblio       FAQ       Textes, Articles, Entrevues       Liens       Biographie   
Wiscon 30 : Convivialités /Conviviality


On peut faire de Wiscon une course essoufflante, en sautant d'une lecture à une table-ronde à un party pendant quatre jours, en dormant à peine et en se nourrissant exclusivement de bretzels et de gâteaux (ou de saucisses, ou de chips, ou de bananes ou de légumes, il y en a pour tous les goûts à la con suite). On peut aussi souffler — c'est même hautement recommandé, pour éviter le burn-out. Non seulement dans la con suite mais dans le green room ouverts à tous (pourquoi féminin pour l'une et masculin pour l'autre ? Parce que j'essaie de varier les genres !), dans les fauteuils, sur les banquettes ou  sur les chaises qui abondent en dehors des salles consacrées aux lectures ou aux tables-rondes. Au bar de l'hôtel, qui a du jazz live le soir, et avait inventé une dizaine de cocktails "spécial Wiscon 30" portant des noms évocateurs d'auteures ou de livres célèbres. Au restaurant de l'hôtel, avec son personnel charmant. Ou dans Madison, où les petits cafés et restaurants ethniques sont accueillant (c'est une grosse ville universitaire), avec aussi un ice cream parlor dont la fière devise depuis vingt ans est "Si vous voulez faire un régime, achetez des carottes !". On peut aller jouer au billard ou en fléchettes à la Great Dane Brewery en buvant de la bonne bière (si !) de micro-brasserie. On peut se promener le long du lac (Michèle Laframboise, écrivaine et dessinatrice québécoise de BD dont c'était le deuxième Wiscon, avait loué une bicyclette pour visiter la ville...). Bref, à Wiscon, on peut tout le temps choisir de prendre son temps. Et on est toujours en bonne compagnie, que ce soit à la vente de gâteaux finançant le prix Tiptree, dans la green room, le con suite ou partout ailleurs.


 The Tiptree Bake Sale : Have your cakes, and eat them too !
 Qui a dit que les vrais hommes n'aiment pas les sucreries ? (Who said that real men don't eat sweets ?)
 The Pusher, Julie Mac Guff

   
Le buffet de la con suite / "Eat and be merry !"
Deux des bénévoles de la con suite :
Christine Sponem & David  D. Weber 
Relaxing — or not — in the con suite
   
 
 Samuel Delany, un crâne et L. Timmel Duchamp
 Passing out among friends (in the foreground :
Nevenah Smith)
 L. Timmel Duchamp & Carol Emshwiller


Vous voulez m'écrire ? Cliquez ici !