Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Aux mains de l'ennemi - 1

David WEBER

Titre original : Honor Harrington : In Enemy Hands, 1997
Science Fiction  - Cycle : Honor Harrington  vol. 7a 

Traduction de Florence BURY
Illustration de Vincent MADRAS
L'ATALANTE, coll. La Dentelle du Cygne n° (97), dépôt légal : mars 2004
352 pages, catégorie / prix : 4, ISBN : 2-84172-265-1

Couverture

    Quatrième de couverture    
     Le commodore Honor Harrington a survécu aux affrontements dans l'espace, aux tentatives d'assassinat, aux vendettas politiques et aux duels. Mais cette fois la République populaire de Havre s'est trouvé un officier supérieur hors du commun.
     À la tête d'un convoi capital pour l'effort de guerre, Honor tombe dans une embuscade tendue par le contre-amiral Tourville. Les bâtiments sous sa responsabilité ne pourront en réchapper que si elle consent à sacrifier son propre vaisseau.
     Certes, des accords interstellaires régissent le traitement des prisonniers de guerre. Mais les services de sécurité havriens ne l'entendent pas de cette oreille, et il existe, dit-on, un monde prison surnommé l'Enfer...
     AUX MAINS DE L'ENNEMI est le septième roman de la saga d'Honor Harrington.

 
    Critiques    
     L'un des critères permettant de juger de la qualité d'une série repose sur son accessibilité à un nouveau lecteur. Quelqu'un qui n'aurait pas lu les premiers tomes doit pouvoir entrer dans la saga sans trop de difficultés. L'auteur a alors deux choix : soit écrire des volumes indépendants, soit s'arranger en début d'ouvrage pour introduire le contexte global dans lequel s'inscrit le livre qui commence. David Weber a opté pour la deuxième alternative, et l'on entre donc dans l'histoire par un prologue en forme de discussion où plusieurs personnages politiques résument la situation et tracent les lignes de l'histoire de l'univers de Honor Harrington. Le lecteur découvrant la cycle, tout d'abord reconnaissant, blêmit néanmoins très rapidement, sous l'afflux de renseignements trop nombreux pour être assimilés sans souci. Vaille que vaille, il fait face jusqu'à la fin de cette scène d'introduction. Il est alors récompensé par l'entrée en scène des chats sylvestres, créatures télépathes, dont une partie a trouvé refuge auprès de Honor, qui leur permet de quitter leur planète natale. Le lecteur novice respire, il se dit que désormais les informations seront distillées plus parcimonieusement, lui permettant d'entrer en douceur dans la série. Il se trompe lourdement. A plusieurs reprises, à coup de chapitres lourdement explicatifs, David Weber remet ça, privant son lectorat du pur plaisir de lecture. Alors, peu importe si dans la deuxième partie, l'action prend quelque peu le pas sur les considérations politiques, le lecteur, qui avait débuté avec la meilleure volonté du monde, laisse filer les pages, sentant les enjeux ici décrits lui passer à cent lieues au-dessus de la tête. A réserver aux seuls initiés de la série, que l'on félicitera au passage pour leur courage.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 13/4/2004
nooSFere


 
Base mise à jour le 30 mars 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
Les PDF sont générés avec le composant ABCPdf de Websupergoo.