Site clair (Changer
 
    A la une     Connexion adhérent
Parmi les nouveautés (programme de parution complet)
Critiques nooSFere (toutes les critiques)
nooSFere - René-Marc Dolhen, 26/11/2020

Deuxième recueil de nouvelles traduit en Français d’Olga Tokarczuk, Histoires bizarroïdes est presque entièrement constitué de textes de science-fiction ou de fantastique. Utilisant des thèmes classiques de ces genres comme le clonage, le postapocalyptique ou l’intelligence artificielle, l’autrice s’interroge sur les rapports entre l’humanité, ses créations et son environnement, aussi bien matériel que spirituel. Ainsi, la dernière (et plus longue) nouvelle, le Calendrier des fêtes humaines (lire la suite)
nooSFere - David Soulayrol, 22/09/2020

Lucas et Damian grandissent près d'un Norfolk à moitié englouti. L'un s'occupe de sa mère, l'autre subit son père. Un événement extraordinaire s'est produit près de là, et tous deux partent à la découverte de l'inconnu sur le frêle voilier de Lucas... En peu de pages (nous sommes dans la collection Une Heure Lumière), Paul J. McAuley nous plonge sans peine dans un décor post-apocalyptique côtier sur lequel planent les rumeurs d'activistes écologiques et de groupes (lire la suite)
nooSFere - David Soulayrol, 21/06/2020

Dixie Mae, qui a un passé difficile, se réjouit d'avoir décroché un poste prometteur dans un service client novateur de la Silicon Valley, mais un courriel inquiétant va gâcher la fin de sa première semaine de travail. Voilà ce que dit une quatrième de couverture fidèle aux six premières pages d'un récit qui en comprend quatre-vingt douze. Les événements vont ensuite s'enchaîner rapidement et entraîner une poignée de protagonistes vers des considérations technologiques (lire la suite)
nooSFere - Bernard Henninger, 23/05/2020

« Neverwhere » fut une série télévisée, que l’auteur – Neil Gaiman – trouva si limitée et étriquée qu’il se consacra par la suite à la transformer en un roman magique, pied de nez aux brutaux supplétifs du capital : quand la littérature libère l’imagination, je vous convie à une visite de Neverwhere ! En partance pour la City, à Londres, Richard Mayhew doute de son projet d’avenir, ce soir de beuverie, où une clocharde l’aborde. Elle aussi a (lire la suite)
Critiques externes (toutes les critiques)
Bifrost - Laurent Leleu, 01/01/2016

            Alors que ses romans dépassent allègrement la centaine de titres, les nouvelles semblent réduites à la portion congrue dans l’œuvre de Pierre Pelot. Tout au plus une soixantaine, sans doute passées inaperçues au milieu de livres d’une plus grande ampleur. D’aucuns en ont tiré la conclusion que son imagination avait sans doute besoin d’espace pour se déployer. Après avoir lu L’Assassin de Dieu, permettons-nous d’en douter. Ce (lire la suite)
Bifrost - Thomas Day, 01/01/2016

            Big brother is watching you : utopies, dystopies et contre-utopies sont à l'honneur du dossier de ce nouveau Présences d'esprits. Orwell, Huxley, Le Talon de fer de Jack London, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, Thomas More, Campanella, Bellagamba et sa « Cité du soleil » sont très largement cités dans un dossier plus que correct, peut-être un peu trop court et un peu trop sage (sur le plan politique), mais qui a le bon goût de ne jamais verser dans (lire la suite)
Bifrost - Bruno Para, 01/01/2016

            Étonnant projet que celui-ci : reprendre la trame et les personnages de L’Île au trésor de Stevenson pour les plonger dans un futur proche. Là où Pelot fait preuve d’une vraie originalité, c’est qu’il n’a pas décidé de simplement s’inspirer du célèbre roman, il en réalise un décalque presque parfait : la trame est quasiment identique, les noms des personnages inchangés (Long John Silver devient (lire la suite)
Bifrost - Jean-Pierre Lion, 01/01/2016

      « IL FAUT REFLECHIR, C'EST TOUT. REFLECHIR » « L'homme est devenu un objet. Cette aliénation se développe à tous les niveaux de la vie, et à tous les niveaux elle déshumanise l'homme et divise la société. » (Roger Garaudy)      SF 1977, l'année Pelot. Faisons nos comptes : « Fœtus-party » (Présence du Futur) « Le sourire des crabes » (Presse-Pocket), « Transit » (Ailleurs et Demain), « Les barreaux de l'Eden » et « Delirium Circus » (J'ai Lu), sans oublier un Suragne mineur au Fleuve « La cité au bout de l'espace » et la réédition en Super-luxe Fleuve Noir du tout premier Suragne « La septième (lire la suite)
Dans l'encyclopédie (tous les articles)
J'ai Lu n° 5075 - Roland C. WAGNER

Technologie et métaphysique              Si l'on peut dire de nombreux écrivains qu'ils figurent — ou ont figuré — la science-fiction, l'auteur anglais Arthur C. Clarke est sans doute celui qui, depuis l'âge classique du genre, incarne la science-fiction. Et cette image d'auteur de hard SF lui colle à la peau, en dépit de la coexistence au sein de son œuvre d'une grande rigueur scientifique et d'une sensibilité bien moins rationnelle. L'homme qui, dès (lire la suite)
Yellow Submarine - Pascal J. THOMAS

LES CARNETS DE PAPY PÉJI n° 17 : Canne brandie, Papy traverse l'autoroute... paru in Yellow Submarine n° 122 (janvier 97)      Canne brandie, Papy traverse l'autoroute... de l'information, bien entendu. Comme le font remarquer en ricanant mes jeunes amis cyberpunk (puisque la dernière pluie d'accès au réseau a fait surgir ces champignons que sont les cyberfans), j'ai un accès à l'Internet depuis 1986, et cela n'a pas fait de moi un surfer du réseau. J'avais, au demeurant, un accès à la mer depuis (lire la suite)
nooSFere - COLLECTIF

          Né le 3 juin 1951, Bernard Blanc a été journaliste plus de dix ans, entre autres à L'Education, à Libération, au Nouvel Observateur, à L'Echo des Savanes, etc.           Auteur de livres et d'anthologies — dont Pourquoi j'ai tué Jules Verne ? (Ed. Stock) qui lui a valu une invitation à Apostrophes, et diverses nouvelles (chez Casterman, J'ai Lu, Denoël...). Anthologiste du fantastique politique : Que sont les fantômes devenus ? (Ed. NEO) et de la science-fiction : dont Ciel lourd, béton froid (Kesselring), C'est la Lune Finale (Encre).           Il a été responsable de deux revues (lire la suite)
Univers 1987 - Stéphanie NICOT

     « Les sectaires ne sont capables de distinguer que deux couleurs : le blanc et le noir. » Léon TROTSKI      La SF française est en crise 1. On ne se lasse pas de le noter de revues en colloques, de festivals en séminaires, de tribunes libres en communications. La SF française est malade. Amer constat. Le remède, lui, semble hors de portée. Il faudrait peut-être commencer par établir un diagnostic... Crise de réception ? Crise d'inspiration ? (lire la suite)
Prochains événements (tous les événements)
du 03/04/2021 au 04/04/2021

2e édition, Angers (Maine et Loire). Site officiel : https://www.facebook.com/events/366854724752035
du 15/04/2021 au 20/04/2021

9e édition, Lyon (Rhône). Site officiel : http://www.intergalactiques.net/
du 27/05/2021 au 30/05/2021

Epinal (Vosges). Site officiel : https://www.imaginales.fr/
du 04/06/2021 au 06/06/2021

Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher). Site officiel : https://www.geekfaeries.fr/
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70912 livres, 81241 photos de couvertures, 66102 quatrièmes.
8470 critiques, 38085 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.