Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Derniers hommes

L. Ron HUBBARD

Titre original : Battlefield Earth, 1982
Première parution : St. Martin's Press, 1992 (en un seul volume)

Cycle : Terre, champ de bataille (découpage annexe)

Traduction de Michel DEMUTH
Illustration de Wojtek SIUDMAK

POCKET (Paris, France), coll. Science-Fiction / Fantasy n° 5280
Dépôt légal : février 1988, Achevé d'imprimer : juin 1990
Roman, 384 pages, catégorie / prix : 6
ISBN : 2-266-03345-X
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction

A conservé le DL initial.
Peut se trouver dans le coffret 2-266-03956-3.
Comprend les chapitres 1 à 9, et diffère de l'édition Presses de la Cité / France Loisirs qui comprend les chapitres 1 à 15 pour cause de découpage différent (2 tomes pour Presses de la Cité / France Loisirs, 3 pour Pocket).


Autres éditions
   FRANCE LOISIRS, 1986
Sous le titre Terre champ de bataille - tome 1
   NEW ERA, 2000
Sous le titre Les Derniers hommes
   POCKET, 1988, 1989, 1992, 1992
   PRESSES DE LA CITÉ, 1985

    Quatrième de couverture    
     Au 30e siècle, à la surface de la Terre, il ne reste que quelques milliers d'hommes qui survivent de façon précaire. Ils ont oublié leur culture, la science, la technologie. Mille ans auparavant, les Psychlos sont arrivés d'une autre galaxie. Barbares conquérants, pilleurs des planètes habitées, ils ont liquidé l'espèce humaine avant de s'installer sur Terre.
     Quelque part dans les Montagnes Rocheuses, le jeune Jonnie Goodboy Tyler a décidé de quitter son village, de se risquer dans le désert, en dépit de tout ce que l'on raconte sur « les monstres », dont les engins brillants tournent dans le ciel. Il veut retrouver « le Grand Village », l'une des puissantes cités que les hommes édifièrent autrefois. C'est ainsi qu'il sera capturé par Terl le Psychlo. Enfermé dans une cage comme un quelconque animal, il commencera une lutte faite de patience et de ruse, découvrira la culture en même temps que les faiblesses des tyrans extraterrestres. Il préparera la grande révolte des hommes...
 
     L. Ron Hubbard (1911-1986), fils d'un officier de marine, a beaucoup bourlingué avant d'écrire des récits d'aventures intensément vécus. Il passe à la S.F. en 1938. Compagnon et ami de Van Vogt et de Heinlein, il écrit Terre champ de bataille (1982) pour fêter le cinquantième anniversaire de son entrée en littérature, renouant avec la tradition épique de l'âge d'or. Sa dernière œuvre sera la grande fresque de Mission Terre.
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition PRESSES DE LA CITÉ, (1986)


 
     Ron Hubbard, né en 1911, fut l'un des géants de l'Age d'Or de la Science-Fiction américaine au même titre que Robert Heinlein, Isaac Asimov ou Van Vogt avec qui il rivalisait d'ailleurs auprès des lecteurs. Il travailla exclusivement dans ce genre pour les magazines dirigés par John William Campbell, Astounding et Unknown (il signait dans cette dernière revue du pseudonyme de René Lafayette). Il eut également une production abondante, et antérieure à son œuvre de science-fiction, dans des domaines très variés : aventure, western, policier, policier et exotisme.
     En France, il fut peu publié : quelques nouvelles et deux romans, Le bras droit de la mort (collection l'Énigme chez Hachette) et un bon space opéra, Retour à Demain (Fleuve Noir Anticipation).
     Disons immédiatement que ce présent roman, Terre Champ de bataille, (qui n'est que la première partie du roman original) est assez décevante. Le thème en est classique et la narration n'évite pas toujours ni les clichés ni les longueurs. La Terre a été envahie des centaines d'années plus tôt par de belliqueux extra-terrestres, les Psychlos, et sa civilisation, ainsi que la presque totalité de sa population, a été anéantie. Seules quelques communautés humaines, éparpillées sur toute la planète, survivent encore. Parmi elles se trouve un jeune homme, Jonnie Goodboy Tyler, qui va parvenir, après maints stratagèmes, à réunir une troupe d'hommes assez importante afin de combattre les redoutables envahisseurs. Une histoire de Psychloskillers en quelque sorte...
     Malheureusement l'action est trop lente, parsemée de passages longs et de peu d'intérêt, et les rebondissements décrits, qui auraient dû donner un certain dynamisme à l'histoire, se révèlent, hélas, sans surprise. L. Ron Hubbard ne semble donc pas avoir trop bien vieilli et on peut se demander, à juste titre, si la deuxième partie, Le Secret des Psychlos, parviendra à relever le niveau général du roman.

Elisabeth CAMPOS
Première parution : 1/4/1986
dans Fiction 373
Mise en ligne le : 16/11/2008




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70355 livres, 80337 photos de couvertures, 65510 quatrièmes.
8418 critiques, 37618 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3722 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.