Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Ère du satisfacteur

Frederik POHL

Titre original : The Age of the Pussyfoot, 1966
Première parution : Galaxy Magazine, octobre 1965 à février 1966. En volume : Trident Press, 1969

Traduction de Maxime BARRIÈRE
Illustration de Gray MORROW

LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES / ÉDITIONS DU MASQUE (Paris, France), coll. Le Masque Science-Fiction n° 39
Dépôt légal : 2ème trimestre 1976
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7024-0471-5
Format : 11,0 x 16,5 cm  
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Galaxie (2ème série) n° 50, OPTA, 1968
   in Galaxie (2ème série) n° 51, 1968
   in Galaxie (2ème série) n° 52, 1968

    Quatrième de couverture    
Il est impossible de vivre sans satisfacteur.
Le satisfacteur vous réveille le matin et vous aide à vous endormir le soir. Il vous procure nourriture et vêtements et vous délivre des messages. Il vous administre tranquillisants ou stimulants chaque fois qu'il le juge nécessaire : ainsi vous vaporise-t-il d'une infinie variété de sensations toutes plus délicieuses les unes que les autres.
Et quand vient le moment pour Forrester de trouver du travail, c'est encore le satisfacteur qui le conseille et le renseigne sur son employeur. Seulement... Forrester ne s'attendait pas du tout à ce que cet employeur ait une fourrure verte luisante... ni des tentacules... ni une couronne de tout petits yeux autour de la tête...
 
Pohl, encore peu connu en France, est un auteur de S.F. sociologique. Il imagine un univers où notre société de consommation se trouve poussée au paroxysme, où chacun peut posséder un satisfacteur.
Jacques Van Herp
 
    Critiques    
 
     The age of the Pussyfoot (traduit L'ère du satisfacteur peut-être pour faire surgir le souvenir de L'ère des gladiateurs, de Pohl et Kornbluth) est la version en volume du récit paru en version magazine dans les n° 50, 51 et 52 de Galaxie sous le titre de L'âge du plaisir. Il s'agit de la description d'une utopie de |'an 2527 — mais une utopie ambiguë :car si le citoyen du XXVIe siècle vit dans une société de loisirs, d'abondance, de créativité et de libéralisme presque absolus, si la cryogénisation le met (presque) a l'abri de la mort, si le système universel d'ordinateurs dont chaque individu possède un terminal portatif (le satisfacteur) lui permet de résoudre instantanément (presque) tous ses problèmes, il existe quand même des oubliés (mais ils ne vivent pas si mal que ça), un système de chasse à l'homme stupide, et une pression culturo-commerciale qui fait de tout le monde un consommateur forcé. En somme la société anti-écologique au possible, mais qui donne presque envie, O horreur, d'y vivre. Elle est découverte peu à peu par un homme du XXe siècle qui a été un des premiers humains à avoir été congelé, et le lecteur partage avec lui son émerveillement, son incompréhension, ses révoltes passagères. Dommage qu'un conflit avec les Siriens, dont on se serait bien passé, et une fin bâclée et brouillonne, enlèvent un peu de crédibilité à ce récit qui est une bonne réussite de la SF sociologique, en même temps qu'il nous remet en mémoire un autre de ces auteurs trop méconnus : Fred Pohl.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/10/1976 dans Fiction 273
Mise en ligne le : 11/11/2013


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70509 livres, 80534 photos de couvertures, 65666 quatrièmes.
8455 critiques, 37669 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3722 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.