Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Épée de l'orage

David GEMMELL

Titre original : Sword on the Storm, 1998

Cycle : Rigante  vol.

Traduction de Alain NÉVANT
Illustration de Didier GRAFFET

BRAGELONNE (Paris, France) n° (82)
Dépôt légal : mai 2004
384 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 2-914370-87-3   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Au cœur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l'air et de l'eau, et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l'orage qui condamna son père, il se nomme Connavar.
     Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l'enfant qui a combattu l'ours, il deviendra i'homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin. Or, une prophétie a prédit qu'une armée sans pitié traverserait un jour la mer et, telle une avalanche, détruirait tout sur son passage.
     Sur cet échiquier, toutes les forces en présence vont jouer leur main : du général fantôme à la Morrigu, créature maléfique qui hante les bois depuis la nuit des temps, en passant par Jasaray, l'Érudit de Roc, et son armée invincible.
     C'est compter sans Connavar, qui s'embarque pour une quête qui le mènera au cœur de l'ennemi. Mais en chemin, il recevra un don ; une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur le cœur de ses amis comme de ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère : Démone-Lame.

     David Gemmell est né en 1948. Depuis Légende, son premier roman (prix Tour Eiffel 2002), il a écrit de nombreux best sellers et est reconnu comme le maître de l'Heroic Fantasy en Grande-Bretagne. Ancien journaliste, ce gaillard de deux mètres a d'abord été videur dans les bars de Soho à Londres. Sa gouaille naturelle lui a toujours permis d'éviter de se servir de ses 120 kilos. Cette même gouaille se retrouve dans ses ouvrages dont le rythme soutenu entraîne le lecteur dans des aventures épiques et riches en couleurs.
 
    Critiques    
     Paru il y a plusieurs années dans les pays anglo-saxons, ce premier tome de la série Rigante s'inscrit dans le genre de la fantasy en vogue ces derniers temps. Le lecteur y retrouvera donc des créatures magiques, les Seidhs, qui cohabitent avec de nombreux autres peuples humains : d'abord celui du héros, Connavar, qui semble être un rassemblement de tribus ; ensuite celui du conquérant Jasaray qui nous rappelle étrangement les Romains ; enfin d'autres peuples, moins détaillés, mais qui auront pourtant leur rôle à jouer.

     L'histoire débute alors que Connavar n'est qu'un jeune garçon. Connavar s'amuse, Connavar aime ses parents, Connavar court, Connavar rencontre la sorcière, Connavar monte à cheval, Connavar grandit. Connavar est un jeune homme. Connavar craint que son père n'ait été un lâche, Connavar sauve un faon, Connavar reçoit un poignard magique, Connavar rencontre Banouin le marchand, Connavar est fort, Connavar est habile, Connavar aide un handicapé, Connavar nage, Connavar lutte, Connavar se fait des amis, Connavar se fait des ennemis, Connavar est amoureux, Connavar combat l'ours, Connavar se fait une réputation, Connavar part avec le marchand Banouin...
     Les mille et un détails de la vie de Connavar, et du peuple Rigante au sein duquel il grandit, bâtissent peu à peu une image qui s'anime dans notre esprit. Si en lui-même chaque événement est relativement banal, leur accumulation finit par donner vie à Connavar dans nos cœurs, et finalement nous sommes surpris d'être touché par ce monceau de clichés qui mèneront Connavar du statut de petit garçon à celui de roi des Rigante, comme l'annonce immédiatement l'introduction.

     Le style n'est ni particulièrement agréable, ni déplaisant. Le lecteur surfe librement sur des pages bien rythmées où Gemmel sait faire alterner habilement des scènes d'action et d'autres plus intimistes. Le chaos des émotions et le choc des batailles va crescendo pour culminer en une résolution qui annonce le volume suivant mais achève néanmoins l'ascension du héros dans la hiérarchie de son peuple, et clôt le destin de nombreux personnages secondaires, mais néanmoins attachants.

     Après le cycle de Drenaï encore dans les mémoires, nous découvrons ici un roman simple mais efficace qui devrait faire des adeptes parmi les amateurs de fantasy. Sans offrir la complexité d'un G.G. Kay, ni le souffle d'un Tolkien, Gemmel sait accrocher le lecteur avec des éléments qui semblent sincères et logiques. Rajoutons une grande facilité de lecture, des personnages bien campés, des rebondissements, des mystères, des drames, des vengeances : nous pourrions même espérer lire une suite ! Où Connavar verrait son peuple attaqué, où Connavar rassemblerait ses armées, où Connavar se battrait, où Connavar serait blessé...

Antoine ESCUDIER (lui écrire)
Première parution : 1/1/2005 nooSFere


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65465 livres, 64398 photos de couvertures, 60201 quatrièmes.
8088 critiques, 35892 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.