Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Forêt électrique

Tanith LEE

Titre original : Electric Forest, 1979
Traduction de Bernard WEINER
Illustration de Don MAITZ

ALBIN MICHEL (Paris, France), coll. Super fiction n° 52
Dépôt légal : 2ème trimestre 1981
Première édition
Roman, 224 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-226-01198-6
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Un beau matin, tout fut brusquement renversé dans la vie de Magdala Cled. Au lieu d'être la seule fille laide à faire peur sur la planète Indigo, l'« Affreuse » évitée par tous comme la peste dans une société, en dehors d'elle, génétiquement parfaite, elle devint le point central d'intérêt pour des forces énormes.
     Lorsqu'elle se retrouva installée, dans une demeure ultra luxueuse, au milieu de la Forêt Électrique aux arbres étranges, Magdala prit conscience des perspectives qui s'ouvraient autour d'elle. Elle se rendit compte aussi du péril qui planait à présent sur Indigo. Et qu'elle seule, la paria haïe, pouvait peut-être écarter...

     Tanith Lee est née à Londres en 1947. Après avoir suivi les cours d'une école de Beaux-Arts, elle a été employée de bibliothèque, de bureau, de magasin et même serveuse de restaurant durant près de dix ans. Puis elle s'est mise à écrire, d'abord des livres d'enfants vers 1971. Finalement « découverte » par un éditeur américain spécialisé dans la science-fiction, elle a remporté presque instantanément un énorme succès. Devenue écrivain à plein temps en 1975, elle compte déjà une dizaine de romans presque tous traduits dans divers pays.
Critiques
     Magdala, fille laide dans un monde où tout le monde est beau grâce à la génétique, voit son esprit transféré dans un corps fabriqué de toutes pièces. Mais le savant qui l'a enfin rendu belle l'utilise pour assouvir sa vengeance sur une femme dont la nouvelle Magdala n'est que la réplique parfaite. Sur le thème du changement de peau et du double, Tanith Lee brode un roman policier sans grand intérêt apparemment. Mais il faut attendre la surprenante mise en abîme de l'épilogue pour reconsidérer la trame de l'histoire et apprécier l'idée du livre : éprouver la validité éthique d'une réalisation scientifique avant sa mise en service. Dans l'ensemble, c'est un livre agréable à lire en deux heures.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/12/1981 dans Fiction 324
Mise en ligne le : 28/1/2007

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73309 livres, 80468 photos de couvertures, 68735 quatrièmes.
8518 critiques, 39518 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.