Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Myrddin le fou
Série : Arthur    tome 1  Album suivant

Scénario : David CHAUVEL
Dessins : Jérôme LERECULEY

Delcourt , coll. Conquistador, 1999
 
Cartonné
Format 320 x 230
Couleurs
 
Critiques
     Combien de livres, de films, de récits au coin du feu, d'élucubrations ésotériques, de commentaires savants, le mythe arthurien a-t-il engendré ? (Le lecteur qui donnera la réponse exacte à cette question en forme d'introduction lyrique se verra offrir son poids en caramels mous.) La bédé n'est certes pas en reste et on n'essaiera pas non plus de compter le nombre d'albums qui, de près ou de loin, ont à voir avec Arthur, ses tables rondes, ses Graal et ses enchanteurs.
     On pourrait donc faire la grimace ou tout au moins afficher une supérieure indifférence en constatant que les bacs à bédé se sont remplis d'un nouvel avatar des récits arthuriens. Ça serait ignorer nonobstant-cependant-néanmoins deux faits non négligeables : les auteurs ont peut être du talent (du moins plus qu'une foule de gars qui, eux aussi, y ont été de leur version du mythe) et, qu'on le veuille ou non : Arthur, ça nous plaît ! On a beau se la jouer blasé, Excalibur, Avalon, la table Ronde et les histoires de Graal n'ont pas fini de nous fasciner.
     Arthur, une épopée celtique se veut un ouvrage fidèle aux récits archaïques et fondateurs, ceux qui précédèrent les romans médiévaux dit « courtois » (Chrétien de Troie, Robert de Boron et autres anonymes). Ce premier album est le début d'une longue saga, qui nous raconte la naissance et l'enfance de Merlin (Myrddin en gallois), personnage central s'il en est des légendes arthuriennes, sans doute plus qu'Arthur lui même. Un début en douceur, qui plante un décor solide comme le roc, une Bretagne archaïque que se disputent Loegriens, Pictes et Kymrys à grands coups de glaives et de trahisons délétères, une Bretagne où les dragons annoncent par leurs combats titanesques la venue d'un âge nouveau et où les rêves des hommes présagent un futur de sang et d'espoirs. Ce premier album fait la part belle à une narration très littéraire. Il s'agit plus d'un récit illustré que d'une bédé classique. Les dessins accompagnent un texte en insert, les bulles sont rares et n'interviennent que dans les scènes d'action. Il se dégage de tout ceci une espèce de modestie agréable et de bon ton, d'autant que le dessin sobre et sans chichis reste assez classique. On notera qu'il s'agit là du premier album de Jerôme Lereculey ce qui laisse présager des progrès et une montée en puissance de la série.
     Voici un album qui séduira sans doute plus les amateurs de récits bien troussés que les acharnés du dessin, ceux qui n'ouvrent les bédés que pour admirer les exploits du dessinateur, sans même savoir que, parfois, une bande dessinée raconte une histoire. Dans le vaste corpus arthurien, Arthur, une épopée celtique peut d'ores et déjà être rangé du côté des adaptations réussies et devrait au final donner une espèce de gros roman graphique à lire une nuit d'hiver pluvieuse au coin du feu

Eteyas          
Bifrost n°15          
01/09/1999          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018