Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Arthur le combattant
Série : Arthur    Album précédent tome 2  Album suivant

Scénario : David CHAUVEL
Dessins : Jérôme LERECULEY
Couleurs : Jean-Luc SIMON

Delcourt , coll. Conquistador, février 2000
 
Cartonné
Format 320 x 230
56  pages  Couleurs
ISBN 2-84055-303-1
Voir une planche.
Couverture
 
Quatrième de couverture
     C'étaient des temps difficiles pour l'île et pour le peuple de Bretagne, ceux que l'on appelait Bretons mais qui se nommaient eux-mêmes Kymry.
     De partout surgissaient les ennemis, Lloegriens, Pictes, Scots ou Gaëls, venus d'au-delà des mers, qui convoitaient leur terre et ne pensaient qu'à piller et ravager.
     Dans leur cœur, les Kymry appelaient un homme capable de se dresser face à l'ennemi, un homme capable de faire revivre l'époque où ils régnaient sans partage sur leur île bien-aimée.
     Ce guerrier allait bientôt voir le jour, et avec lui viendraient des temps merveilleux qui marqueraient éternellement la mémoire des hommes, avant de disparaître à jamais.
 
Critiques
     La légende d'Arthur continue d'inspirer des œuvres innombrables, chaque auteur y apportant sa sensibilité. Ici, Chauvel et Lereculey ont voulu donner une version la plus « authentique » possible, à l'aide d'une reconstitution historique minutieuse de ces âges « barbares » et de la vie quotidienne des Celtes.
     La magie est donc présente, mais en demeurant discrète, car elle ne remplace pas la valeur et la vaillance des hommes qui luttent pour défendre leurs terres — et pour le simple plaisir de se battre.

     Si nous devons saluer l'ambition du projet — épopée celtique comme le souligne le sous-titre de la série —, nous pouvons regretter que le scénario soit une illustration bavarde et assez plate de la légende, qui évoque plus un récit édifiant et vaguement moralisateur de type « l'Histoire en bande dessinée » qu'une véritable épopée lyrique. Certaines énumérations de personnages sont particulièrement agaçantes, même si Chauvel a sans doute voulu retrouver ainsi le ton des romans moyenageux.
     Le réalisme des batailles ne remplace hélas pas le souffle épique. Ici Arthur ne parvient pas à être plus qu'un petit chef batailleur, qui n'attire finalement guère la sympathie.

     De même, le dessin est purement illustratif. Agréable, il ne suffit pas à lui seul à effacer l'ennui qui monte à la lecture d'un conte paradoxalement trop sérieux et trop sage.

     Cette série sera donc surtout appréciée par les passionnés du Cycle arthurien, qui trouveront ici des éclairages nouveaux et une vision documentée. En revanche, ceux qui recherchent avant tout un bon récit d'aventures seront sans doute déçus.

Pascal Patoz          
nooSFere          
15/03/2000          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018