Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Mansïouran
Série : Angor    Album précédent tome 2 

Scénario : Jean-Charles GAUDIN
Dessins : Dimitri ARMAND
Couleurs : Dimitri ARMAND, VINCENT

Soleil , juin 2009
 
Cartonné
Format 323 x 234
48  pages  Couleurs
ISBN 978-2-30200-636-2
 
Quatrième de couverture

      Les jeunes, Talinn, Évrane et Lorky, fuient  la cité d’Angor pour échapper à leur destin tout tracé. Ils emportent avec eux un médaillon aux propriétés mystérieuses…
      « Mon nom est Mansïouran ! Je fais partie de l’ordre des guetteurs. Ma mission est de recenser tous les objets magiques ; de les protéger ou de les faire disparaître en fonction de leurs pouvoirs… Je suis ici pour votre médaillon ! »

 
Critiques
     Trois jeunes gens rêvent d'aventures, de liberté... Ils ont décidé, pour sortir de la condition de paysans qui leur est tracée, de quitter leur petit village. Témoins d'une lutte entre deux chevaliers, ils récupèrent un médaillon. Celui-ci est, pour eux, le signal du départ pour un long périple. Attaqués par un mystérieux cavalier noir, ils sont sauvés par un non moins mystérieux individu. Par hasard, ils découvrent le pouvoir du médaillon qui permet des transferts de leur âge réel vers un âge choisi et vice-versa.
     Réfugiés dans un moulin en ruines, ils commentent les effets du médaillon qui, s'il leur donne un corps d'adulte, conserve leurs âmes d'enfants. Lorky possède maintenant l'allure d'un colosse et en est très fier. Au matin, alors qu'ils s'interrogent sur ce qu'il convient de faire, deux Brakyas, des soldats mutants, arrivent. Après une lutte où Lorky fait preuve de sa force, les trois amis fuient droit devant eux.
     Perdus, les deux garçons demandent à Evrane de se mettre sur le bord d'une route et de faire usage de son charme féminin pour arrêter la charrette qui s'annonce. Timbel le fermier les prend à bord de son véhicule et leur propose de les déposer dans une cité. En route, un chaos déclenche le transfert de Lorky, qui jouait avec le médaillon. Sur le parcours, ils sont arrêtés par Wetlik et sa bande de rançonneurs. Timbel paye. Mais le chef a repéré le médaillon pendu au cou de Lorky et s'en empare. Pour le trio, il faut absolument reprendre l'artefact magique. Le fermier les a conduits à Navelkol-la-Baigneuse, la ville où ils pourront retrouver le voleur. Là, pour la seconde fois, ils reçoivent l'aide inespérée de celui qui se présente comme Mansïouran. Il leur révèle être un guetteur et appartenir à une caste chargée de protéger des objets comme le médaillon. Mais, l'homme en noir est toujours sur leurs traces et Wetilk veut reprendre le médaillon, soupçonnant sa grande valeur...

     Jean-Charles Gaudin reprend pour cette série, les principaux éléments d'une quête initiatique, dans un univers de fantasy. Cependant, à l'inverse de la majorité des cas, celle-ci est choisie et voulue. Elle s'apparente à la révolte des adolescents, leur envie d'une existence différente, leur besoin de s'émanciper de toute autorité pour vivre, enfin, une existence exaltante. Mais la découverte du vaste monde les confronte aux « réalités » d'une vie d'adulte auxquelles, le scénariste conjugue toutes les péripéties d'une vie aventureuse. Il les entraîne dans une fuite éperdue, face à des dangers qu'ils ne comprennent pas, dans un univers dont ils ont tout à découvrir et à apprendre. La guerre des castes, incessantes et meurtrières, pour la possession d'objets magiques s'apparente aux luttes pour le pouvoir.
     L'auteur élabore une galerie de personnages attrayants, d'une grande diversité dont, il dévoile avec parcimonie, les rôles dans l'intrigue.
     Il joue, avec beaucoup d'humour sur le transfert des trois enfants, sur le décalage entre leur apparence physique et leur jeunesse d'esprit, les plaçant dans les situations où la maturité leur fait encore défaut. Il crée, pour les besoins des nombreux rebondissements, une faune peu commune qui participe activement aux multiples péripéties auxquelles il confronte ses héros.

     Dimitri Armand signe, avec Mansïouran, son troisième album. Après le tome 1 d'Angor et le premier volet de La Salamandre (aux Editions du Lombard). Il réalise un graphisme tout en détails, avec une ligne claire du plus bel effet. C'est un auteur dont il faut suivre le parcours, celui-ci se révélera, à n'en pas douter, riche en oeuvres de qualité.

     Mansïouran confirme tout l'intérêt qu'il faut porter à Angor, une série passionnante à de nombreux points de vue.

Serge Perraud          
nooSFere          
19/07/2009          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018