Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Is Dad a Troll ?
Série : Autobiography of a Mitroll (The)    Album précédent tome 2 

Scénario : Guillaume BOUZARD
Dessins : Guillaume BOUZARD

Dargaud , coll. Poisson Pilote, novembre 2009
 
Cartonné
Format 300 x 225
48  pages  Couleurs
Voir une planche.
 
Critiques
     Guillaume Bouzard nous avait laissé en plein suspens à la fin du premier The Autobiography of a Mitroll, où la recherche de son père (un troll) dans un bois breton semblait toucher à son but. L'auteur était parvenu, en jouant avec les clichés, à installer une véritable intrigue suffisamment solide pour amener le lecteur à se poser la question fondamentale : « Et maintenant, qu'est-ce qui se passe ? ».

     Guillaume Bouzard et son chien poursuivent donc leur investigation et découvrent l'incroyable vérité, en entraînant le basculement du récit dans une parodie de fantasy (avec elfes, trolls et tutti quanti). Bouzard est toujours aussi drôle quand il exploite les clichés les plus éculés du genre, mais on regrettera peut-être que l'exploitation de ces codes vire par moments à la facilité. Heureusement, les dialogues restent hilarants, comme toujours chez l'auteur.

     L'histoire improbable de Guillaume Bouzard se clôt avec ce second tome, après un déroulement finalement assez classique, malgré l'absurdité du postulat de départ (la mère de l'auteur, sur son lit de mort, lui apprend que son père est un troll). Pour ma part, j'ai ressenti l'impression que l'auteur, ne sachant trop où aller avec une histoire aussi surréaliste, s'est rattrapé avec les grosses ficelles de la fantasy. Mis à part quelques gags et des dialogues décalés, donc, la BD ne détourne pas vraiment les codes du genre, mais les suit d'une façon finalement assez académique (quête initiatique, découverte d'une autre culture, aide apportée à un peuple étranger, révélation sur la nature du héros et sur son héritage ignoré, etc.). Certains préfèreront le délire total d'un Plageman, partant de nulle part pour aller nulle part. C'est une question de goût.

Florent M.          
15/11/2009          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018