Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Episode 3
Série : Antarès    Album précédent tome 3 

Scénario : LEO
Dessins : LEO
Couleurs : LEO

Dargaud , février 2010
 
Cartonné
Format 300 x 220
48  pages  Couleurs
ISBN 978-2-2050-6371-4
 
Critiques
     Après la destruction de leur navette, les rescapés du groupe d'exploration veulent rejoindre le camp de base ou, à défaut, s'en rapprocher le plus possible pour être secourus. Ils ont un long parcours à effectuer sur le seul véhicule terrestre dont ils disposent. Kim Keller subodore une cohabitation difficile dans l'espace restreint du véhicule avec tous ces individus aux motivations obscures. Sur le bord de mer qu'ils longent, ils découvrent un œuf colossal enchâssé dans un arbre. Lynn, la fille de Kim pressent un danger qui ne tarde pas à se manifester sous la forme d'un énorme reptile cornu. Le choc contre le véhicule ne les empêche pas de prendre la fuite, mais aggrave l'état de la femme blessée. Elle décède, malgré les efforts d'Amos le médecin, ce qui provoque des réactions et des révélations de la part des passagers clandestins.
     La nourriture, qui commence à manquer, nécessite des recherches de gibier et des parties de pêche qui se révèlent dangereuses, voire mortelles.
     Au camp de base, les deux responsables refusent de donner les moyens à l'amie de Kim pour partir au secours des naufragés. Ils redoutent l'importance que prendraient les deux femmes dans la communauté.
     Kim, qui découvre la dangerosité extrême de la planète, regrette d'avoir accepté cette mission commanditée par une secte fanatique dont les idées vont à l'encontre de ses convictions.
 
     Leo continue à nous enchanter avec une série hors normes qui conjugue l'aventure avec un grand A, le space opera et des bestiaires fabuleux par leur diversité et leur inventivité. Il croise cet amalgame dynamique avec une palette des sentiments humains parmi les plus courants comme l'amour, le courage, la jalousie, l'envie, l'orgueil... qu'il porte à leur paroxysme. Il développe parallèlement des messages humanistes de tolérance et de générosité.
     Avec les aventures de Kim Keller, l'héroïne emblématique d'une saga dont on ne se lasse pas, il illustre ce qu'il y a de plus beau et de plus rare dans la nature humaine, des valeurs d'empathie, la vision positive des autres et la recherche d'un avenir meilleur pour tous.
     Dans Antarès, l'auteur aborde de front l'obscurantisme, le totalitarisme et les dérives sectaires, peignant tout ce que ces états comportent de laideur, d'hypocrisie et de lâcheté.
 
     Outre un scénario finement ciselé, qui depuis treize albums ne se répète pas et continue à nous étonner, il faut saluer son graphisme avec lequel il sait si bien mettre en images toutes les idées qui tourbillonnent dans sa fresque.
 
     Leo est un grand créateur d'univers. Antarès, son nouveau macrocosme, n'est pas en reste !
 

Serge Perraud          
nooSFere          
24/03/2010          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018