Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Amina
Série : La Rage    tome 1 

Scénario : Pierre BOISSERIE
Dessins : Malo KERFRIDEN
Couleurs : BOUBETTE

12 Bis , août 2011
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 978-2-35648-251-8
 
Quatrième de couverture
     Nouvelle souche virale qui touche uniquement les enfants. La maladie qui se développe les pousse irrémédiablement à attaquer toute personne adulte.
 
     Désormais, l'humanité n'a d'autre choix que de tuer sa descendance, pour gagner du temps et tenter de comprendre d'où provient ce fléau afin d'assurer sa survie...
 
 
Critiques
     En France, de nos jours, une équipe, aux membres lourdement harnachés et armés, s'apprête à effectuer une opération d'entretien de chaudière et de livraison de nourriture. La tension est forte. Ils ont, avec eux, un émetteur d'ultrasons. Suite à une glissade, l'émetteur est bousillé. De toutes parts surgissent des gosses qui se jettent sur les adultes et... les dévorent.
     Amina Rivière est reçue, après une longue attente, par un capitaine. Infirmière, elle est recrutée pour effectuer des prélèvements et commence dès le lendemain.
     Sortie tard de son entretien, Amina est soigneusement contrôlée dans une ville en état de siège où s'applique un couvre-feu.
     Amina revoit la scène terrible, vécu deux ans plus tôt, quand elle a découvert que Théo, son dernier fils, était lui aussi victime de l'épidémie. Il avait tué ses deux frères et se retourne contre elle pour l'agresser sauvagement.
     Pourquoi, après ce temps, veut-elle s'investir dans les moyens mis en place pour lutter contre la terrible épidémie ? Pourquoi dérobe-t-elle le badge de son chef, lors d'une réunion au Ministère de la Défense ?
 
     Les auteurs ont déjà fait preuve de beaucoup d'imagination en guise d'épidémies et de pandémies. Ils nous ont proposé nombre de bactéries et de virus, tous plus destructeurs les uns que les autres. Pierre Boisserie innove, une fois encore, non spécialement sur le virus, mais sur la population touchée et les conséquences qui en découlent. Le fléau, au doux nom de H1Z1, affecte les enfants, les pousse à attaquer et détruire tous les adultes, c'est-à-dire tous ceux qui sont porteurs d'hormones sexuelles. Avec ces éléments de base, le scénariste construit une histoire solide, une intrigue dont les éléments s'emboitent avec une grande logique et cohérence. S'il reprend un virus dont on a beaucoup parlé, en tournant simplement le N, il n'ose, pour rester crédible, faire commander à ses personnages des millions de vaccins inutiles. Ce n'est que dans la réalité qu'on voit cette situation !
     Cependant, avec sa galerie de protagonistes, il élabore des approches différentes du problème, des solutions dissemblables, à l'image de ce que l'on vit dans notre société, quand une menace nouvelle se fait jour. Il propose, ainsi, la mise en place de moyens hétéroclites, dans une urgence brouillonne, sans souci des conséquences futures. Il montre aussi les solutions extrémistes et leurs effets dévastateurs.
 
     Les membres de l'équipe qui se font dévorer au début de l'album s'appellent Nury, Dorison, Vallée et Laufray. Est-ce la façon dont le scénariste rêve de les traiter ?
 
     Le graphisme se partage entre Malo Kerfriden, pour le dessin, et Boubette pour la mise en couleurs. Le dessin réaliste est dynamique. L'auteur s'en tient aux traits essentiels, tant pour les personnages que pour les décors, laissant toute la place à l'histoire. La représentation des enfants contaminés est éloquente. Elle rappelle les meilleures scènes de films de morts-vivants ou de zombis.
 
     Amina, le premier volet de La Rage révèle une histoire passionnante, bien construite, innovante, balayant toutes les facettes d'un problème qui se révèlerait crucial pour l'avenir de l'humanité.
 

Serge Perraud          
nooSFere          
21/09/2011          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018