Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Les Éphémérides perdues
Série : L'Astrolabe de glace    tome 1 

Scénario : Luca BLENGINO
Dessins : Antonio PALMA
Couleurs : HUBERT

Delcourt , coll. Histoire & Histoires, septembre 2011
 
Cartonné
Format 320 x 240
56  pages  Couleurs
ISBN 978-2-7560-2048-8
 
Quatrième de couverture
     Bashir Hafez, jeune mathématicien de génie, est envoyé par la grand Soliman sur les traces des Éphémérides perdues, un traité astronomique récemment volé dans la bibliothèque du Vatican. Lorsqu'il arrive à Rome, il trouve la Ville éternelle assiégée par une armée de mercenaires mandatés par Charles Quint. Et partout derrière lui, le livre laisse une trainée de sang.
     Quel secret recèle donc ce manuscrit pour lequel trop de gens sont prêts à tuer ? Mais quel rapport avec le légendaire Astrolabe de glace ?
 
 
Critiques
     À Rome, en 1526, une prostituée, après sa prestation, tire les cartes à son client. Elle pressent un danger. Cette annonce le met en colère et il s'en va pour... être assassiné par trois individus qui cherchent quelque chose de précis sur lui. La jeune femme se cache.
     En 1527, à Alexandrie, intégrée depuis dix ans dans l'empire Ottoman, Bashir est emprisonné depuis cinq ans. Soliman le Magnifique le choisit pour accompagner Hamman, un janissaire, à Rome et mettre la main sur un objet très précieux, car il est astronome, philosophe et un des plus grands mathématiciens d'Égypte.
     Au cours du voyage, Hamman finit par lui avouer qu'ils doivent acheter un livre, un précis de calculs mathématiques. Ce volume d'éphémérides mènerait à l'Astrolabe de glace, un instrument qui peut révolutionner l'histoire du monde chrétien.
     Mais Hamman, blessé au cours d'une échauffourée avec des brigands, ne peut poursuivre le voyage. Bashir, avec quelques indications doit continuer seul. Mais, en ces temps où la transmission des renseignements était lente, une information peut se révéler totalement erronée...
 
     Les scénaristes qui basent leur intrigue sur la recherche d'un objet mystérieux, aux pouvoirs formidables, dans un cadre historique à peine esquissé, sont légion. Aussi, après la lecture du quatrième de couverture, l'abord du présent récit se fait-il avec circonspection, voire retenue. Mais, c'est une bonne surprise tant sur le plan scénaristique que graphique. Luca Blengino étaye son espace historique, le définit formellement et l'enrichit de nombre de faits authentiques dans une présentation érudite. Rome a perdu sa grandeur. Sa population est passée d'un million à cinquante mille habitants. Cependant, elle fascine toujours autant et son aura, sa richesse restent intacts
     L'auteur compose, autour de son héros, un personnage singulier, une théorie de protagonistes fascinants, qu'il s'agisse de Rolf le Borgne, un lansquenet mercenaire, de Clément VII, qui fait construire Saint-Pierre de Rome avec des dimensions qui surclasseront celles de l'abbaye de Cluny, de Fiamma la chiromancienne...
 
     Mais, la plus belle surprise vient d'Antonio Palma. Celui-ci est d'abord un peintre avant d'être un dessinateur de Bande dessinée. Il n'est venu à cette forme artistique que sur la demande pressante du scénariste et parce que l'intrigue se déroulait essentiellement à Rome, sa ville. Il réalise des planches admirables où chaque vignette est presque un tableau précis, détaillé tant pour les personnages, leurs expressions, que pour les décors.
 
     Hubert fait flamboyer ses couleurs et se hisse à la hauteur du dessin.
 
     Les Éphémérides perdues est un album superbe, une révélation de cette fin d'année 2011.
 

Serge Perraud          
nooSFere          
27/10/2011          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018