Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Aux Origines
Série : JLA    Album précédent tome 1 

Scénario : Geoff JOHNS
Dessins : Carlos D'ANDA, Jim LEE
Traduction : Jérôme WICKY

Urban Comics , coll. DC Renaissance, mai 2012
 
Cartonné
Format 264 x 171
176  pages  Couleurs
ISBN 978-2-3657-7043-9
 
Quatrième de couverture
     Il y a cinq ans, nul ne connaissait l’existence des surhommes, et encore moins celle des super-héros... Avec l’apparition de Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ces individus, les déclarèrent hors-la-loi. Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les Humains durent se placer sous la protection de leur héros. Voici le récit de la première union des plus grands justiciers qui allait bientôt devenir la célèbre Ligue de Justice.
 
     JUSTICE LEAGUE ou les origines de la réunion des plus célèbres super-héros du comics américain, imaginées par des auteurs de légende : Geoff JOHNS et Jim LEE. La collection RENAISSANCE propose aux lecteurs l'ocasion historique de découvrir les toutes nouvelles aventures des icônes de l'univers DC.
 
Critiques
     Après Batman et Green Lantern, continuons notre tour d'horizon des titres de la collection Renaissance avec Justice League - Aux Origines. De nouveau, on reprend tout à zéro en redémarrant une série au premier épisode, avec cette fois la redéfinition des origines de la Justice League of America (l'équivalent des Vengeurs pour DC), mais hors continuité car dans cette histoire, Batman, Superman, Green Lantern, Flash, Wonder Woman, Aquaman et Cyborg ne se connaissent pas encore. Ici, les super-héros sont apparus depuis quelques années, entre méfiance et admiration le public ne sait pas encore quoi penser d'eux et une menace commune va les amener à se rencontrer un à un avant de s'allier.
 
     On peut dire que Geoff Johns (encore lui) et Jim Lee (au top de sa forme) opèrent un sacré travail de dépoussiérage sur la JLA, une série créée en 1960. L'intrigue n'est qu'un alibi à l'exposition et à la rencontre dans le feu de l'action des différents super-héros DC, mais on ne s'en plaindra pas : le ton est moderne et souvent drôle, grâce au recul conservé par les personnages sur les événements et au décalage des situations. Mais Geoff Johns connaît ses classiques et respecte les codes du genre, à l'ancienne, sans prétention, tout en saupoudrant un spectacle haut en couleurs d'un humour bienvenu distillé par ses personnages (les boute-en-train Hal Jordan et Flash en tête, ou Batman et Wonder Woman malgré eux).
 
     Attention toutefois, l'histoire relate (une version alternative de) la formation de la JLA et non les origines de ses membres (excepté pour Cyborg, personnage secondaire ici parfaitement exploité). En outre, on regrettera l'absence de héros fascinants trop peu présents dans le paysage français (Martian Manhunter, Zatanna, Atom...), mais peut-être pour la suite ? Sinon, la collection Renaissance s'avère d'une qualité scénaristique et graphique décidément très élevée, et remplit parfaitement sa mission : faire découvrir les personnages de DC aux néophytes éventuellement appâtés par les récentes adaptations cinématographiques et animées, ou par la gratuité du MMORPG DC Universe Online.

Florent M.          
02/06/2012          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018