Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Lapsit ex illis
Série : Arkeod    tome 1  Album suivant

Scénario : Virginie CADY, Nicolas MITRIC
Dessins : Nicolas MITRIC
Couleurs : Nicolas MITRIC

Soleil , septembre 1999
 
Cartonné
Format 315 x 225
48  pages  Couleurs
ISBN 2-87764-898-2
Voir une planche.
Couverture
 
Quatrième de couverture
     2089. Vingt années se sont écoulées depuis l'apocalyptique cataclysme qui ravagea la Terre. L'hémisphère nord est désormais plongé dans un hiver éternel.
     Surgi du chaos, Tristan, "le Thanaturge", le plus effroyable des tyrans, a fait ériger de gigantesques citadelles à travers l'empire qu'il s'est bâti en répandant la terreur.
     Echappé de l'une d'entre elles, un groupe de sept sages mené par Théo, est le détenteur d'une antique et mystérieuse prophétie ! Celle-ci annonce la venue d'un être d'exception, le seul capable d'atteindre le mythique "lapsit ex illis", la source de tous les pouvoirs et de toute vie... l'ultime espoir !

 
Critiques
     Une apocalypse, un enfant "élu", une antique prophétie... Dans les premières pages, le thème paraît bien rebattu. Le ton grandiloquent de la scène d'ouverture fait donc craindre une pesante variation sur le thème de "l'enfant-sauveur de l'humanité".
     Heureusement, les planches suivantes vont vite dissiper ces inquiétudes, grâce au dynamisme qui les anime.

     En effet, les auteurs auraient pu se laisser aller à conter mollement leur énième version d'un monde post-cataclysmique, mais ils ont choisi la surenchère, sur un rythme rapide et effréné...
     Ainsi, il n'est pas une page qui n'introduise de nouveaux personnages - souvent étonnants, parfois amusants - ou de nouveaux lieux.
     De plus, l'histoire entremêle sans scrupule tous les clichés du genre et n'hésite pas à réunir l'Atlantide, le Saint-Graal ou Einstein... avec une légèreté de ton qui évite toute lourdeur ou tout ridicule.
     Enfin, si l'intrigue est parfois sombre, l'humour prend le relais dès que que le mélodrame menace, avant de céder la place à l'action la plus crue, avec des scènes de combat où des explosions et des détonations jaillissent de tous côtés.

     Le dessin est lui aussi plein de "rebondissements". Lorsqu'on le croit installé dans un style, Mitric dévoile d'autres facettes de ses capacités et montre qu'il est aussi à l'aise dans le croquis humoristique que dans le réalisme ou la "vision cosmique".

     Cette surenchère permanente, aussi bien dans le scénario que dans la variété des tons et des personnages, ou que dans le graphisme, emporte finalement l'adhésion et la conviction du lecteur. On se laisse emporter sans mal par cette aventure bouillonnante, où les auteurs parviennent à communiquer leur visible enthousiasme.

     Un début très prometteur pour cette nouvelle série qui devrait encore nous surprendre si Nicolas Mitric maintient la même énergie dans les albums suivants.

Pascal Patoz          
nooSFere          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018