Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Ave Tenebrae
Série : Chroniques de la Lune Noire    Album précédent tome 11  Album suivant

Scénario : FROIDEVAL
Dessins : Cyril PONTET
Couleurs : Yves LENCOT

Dargaud , octobre 2003
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 2-205-05391-4
 
Quatrième de couverture
     Alors que la plus grande bataille que l'empire ait jamais connue s'est terminée par la chute de celui-ci, Wilsmerhill, tué par l'empereur à l'issue d'un duel implacable, sera ramené à la vie par Haazheel Thorn et, alors qu'il s'imagine avoir fini de tenir son rôle de Kagemusha pour le baron de Moork et la Lune Noire, il va se voir confier la plus terrible des missions, le plus lourd des fardeaux...
     Relèvera-t-il ce défi, fera-t-il encore avancer la sombre prophétie ?
 
Critiques
     A la fin du dernier tome, Wismerhill périssait, tué par l'Empereur... Aïe...
     Mais rassurez-vous, l'Empereur meurt peu après et Haazheel Thorn ressuscite Wismerhill avec aisance... Ce dernier brise les tables de la loi et l'Archange choisit alors de quitter la Terre.
     Nos héros peuvent se reposer et prendre enfin du bon temps. Wismerhill récompense ses alliés et, après avoir accepté d'être empereur à la place de l'Empereur, il se met à rebâtir ce qu'il a détruit.
     L'histoire pourrait s'arrêter là. Mais des forces démoniaques sont bien sûr toujours à l'œuvre et le calme retrouvé précède sans doute une nouvelle tempête...

     Moins de batailles dans ce onzième album, mais une sorte de remise à niveau, avec repos du guerrier à la clé et de nombreux rejetons pour Wismerhill. Les rapports de force étant désormais bouleversés, les enjeux des batailles futures seront sans doute très différents.

     A ce niveau, ça ne peut plus vraiment se discuter : on aime ou on déteste cette fantasy guerrière et grandiloquente, son scénario qui s'étire à n'en plus finir, ses pavés narratifs emphatiques et envahissants, son dessin qui foisonne jusqu'à en devenir peu lisible... Et si on aime, on sera sans doute ravi par ce onzième tome où les divers personnages reprennent un peu le temps de vivre.
     Vous êtes prévenus : cet album n'a rien d'indispensable et est à réserver aux inconditionnels de la série.

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/12/2003          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018