Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Gereint et Enid
Série : Arthur    Album précédent tome 6  Album suivant

Scénario : David CHAUVEL
Dessins : Jérôme LERECULEY
Couleurs : Jean-Luc SIMON

Delcourt , coll. Conquistador, septembre 2003
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84789-026-2
 
Quatrième de couverture
     C'étaient des temps difficiles pour l'île et pour le peuple de Bretagne, ceux que l'on appelait Bretons mais qui se nommaient eux-même Kymry.
     De partout surgissaient les ennemis, Lloegriens, Pictes, Scots ou Gaëls, venus d'au-delà des mers, qui convoitaient leur terre et ne pensaient qu'à piller et ravager.
     Dans leur coeur, les Kymry appelaient un homme capable de se dresser face à l'ennemi, un homme capable de faire revivre l'époque où ils régnaient sans partage sur leur île bien-aimée.
     Ce guerrier allait bientôt voir le jour, et avec lui viendraient des temps merveilleux qui marqueraient éternellement la mémoire des hommes, avant de disparaître à jamais.
 
Critiques
     Arthur part chasser le cerf. Et bien sûr... il le tue.
     Gereint — le « jeune » Gereint précise-t-on, bien que, graphiquement, il ne paraisse pas spécialement jeune, pas plus jeune en tout cas que quand il est vieux — part se venger d'un affront. Et bien sûr... il se venge.
     Voilà pour les dix-sept premières planches, qui narrent ces épisodes somme toute très anecdotiques de la façon la plus plate qui soi.

     Mais ce n'est pas fini. Chemin faisant, Gereint a trouvé l'amour. Il épouse Enid. Puis, sans qu'on sache pourquoi, Gereint a un coup de blues. Alors il part sur les routes se castagner avec divers hommes ou créatures, en imposant à sa femme de le précéder sans dire un mot. Une fois Gereint défoulé, ils retourneront chez eux « pour vivre dans la paix et l'amour retrouvés ». Ouf !

     Décidément, il est difficile de cerner le projet de cette « épopée celtique ». L'histoire de Gereint et Enid n'est déjà pas palpitante, mais en plus, les auteurs semblent tout faire pour que le lecteur ne s'y intéresse pas. Au lieu de cerner la psychologie des personnages, d'étudier leurs motivations, de les rendre attachants et émouvants, de nous faire vibrer lors de leurs aventures, le récit se contente de présenter des faits bruts avec froideur, comme s'il s'agissait d'une chronique historique où la précision importait plus que l'émotion.
     Bref, aucun des protagonistes n'attire la moindre sympathie, Arthur pas plus que les autres. Et comme le changement de caractère de Gereint nous demeure complètement étranger, on ne perçoit aucun sens particulier à son parcours.

     Trois autres tomes sont encore annoncés. Je doute qu'ils sauvent la série.

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/12/2003          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018