Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Cosmose
Série : Apocalypse Mania    Album précédent tome 5  Album suivant

Scénario : Laurent-Frédéric BOLLEE
Dessins : Phil AYMOND
Couleurs : Phil AYMOND

Dargaud , février 2004
 
Cartonné
Format 295 x 225
48  pages  Couleurs
ISBN 2-205-05493-7
 
Quatrième de couverture
     2012. L'année du voyage. Les lumières venues d'ailleurs ont livré leur message. Elles vont bientôt révéler leur nature. Et surtout : leur origine. Le destin de Jacob Kandahar est écrit. Un combat éternel doit prendre fin.
 
Critiques
     Ce cinquième tome marque la fin du premier cycle. Il s'agit donc d'un album décisif où les révélations sont nombreuses : on y apprend ce que signifient les rayons, comment les utiliser, mais aussi qui les a conçu et dans quel but... Après un quatrième album un peu superflu, voilà qui est bienvenu.
     Reste à savoir si les réponses apportées sont satisfaisantes. Les mystérieux rayons de lumière sont en effet un phénomène si extraordinaire qu'il paraît difficile que le scénariste s'en sorte facilement. C'est pourtant chose faite, avec l'apparition d'une entité cosmique dont la nature et les pouvoirs dépassent l'entendement humain. Il est certain que les amateurs de hard science seront déçus, car, si elle autorise davantage de fantaisie, cette explication coupe court aux questions sur la nature physique des rayons. Il faudra donc que le lecteur accepte de se laisser prendre au jeu du mysticisme sous-jacent pour être convaincu — ce qui n'est pas forcément aidé par le choix de représenter l'entité sous la forme d'une super-vague, comme celle que les surfers illuminés peuvent attendre dans l'espoir d'être conduit vers un monde meilleur. Néanmoins, il fallait faire des choix, et ceux des auteurs se défendent.
     La série va continuer avec un second cycle, où Jacob est d'ores et déjà désigné pour sauver le monde d'une sorte de créature qui a déjà tenté de détruire la planète bien avant l'apparition de l'homme. On s'oriente donc vers une sorte de combat fantastique entre des « Grands Anciens » quasi lovecraftiens, anciennes entités immortelles et inconcevablement supérieures à l'homme. On pourra aussi en faire une interprétation religieuse, faisant de la super-vague un dieu — LE Dieu — et de la créature chaotique un démon ou un ange déchu.
     On pourra donc s'estimer trahi par le fait que les rayons n'ait pas une explication purement rationnelle, alors que le ton des premiers albums le laissait supposer, ou au contraire apprécier le changement imprévu d'orientation, un de plus dans la série. On pourra également trouver que c'est beaucoup de complications et de mystères pour pas grand chose. Néanmoins, ApocalyseMania manipule un certain nombre d'idées intéressantes, et, bien que la série soit assez inégale, on peut apprécier de se laisser ballotter par ces rebondissements plutôt rocambolesques. Au choix du lecteur...

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/03/2004          

     Kandahar, l'homme le plus intelligent du monde, a enfin décrypté le message caché dans les quatre mystérieux rayons qui traversent la Terre. Il découvre l'entité qui se trouve à leur origine, ainsi qu'une terrible nouvelle pour l'humanité... Après une série de péripéties initialement sympathiques mais a posteriori complètement inutiles, ApocalypseMania (du moins le premier cycle) se termine par une révélation mystico-pathétique qui serait risible s'il n'avait fallu cinq tomes pour en arriver là.
     (note : Beeurrk, yavrémendégueu...)

Philippe Heurtel          
Bifrost n°34          
01/04/2004          
Mise en ligne le 15/09/2005          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018