Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
L'Ange noir
Série : Asphodèle    Album précédent tome 3  Album suivant

Scénario : Eric CORBEYRAN, Richard GUERINEAU
Dessins : Djillali DEFALI
Couleurs : Pierre SCHELLE

Delcourt , coll. Insomnie, octobre 2004
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84789-339-3
 
Quatrième de couverture
     Londres. Mai 1997. Deux jeunes femmes sont sauvagement assassinées. La police soupçonne Brian Freeman d'être l'auteur de ces crimes odieux. Le jeune et fringant éditeur londonien est-il vraiment coupable ? Asphodèle affirme pour sa part que Freeman se trouvait avec elle au moment des faits. Le problème, c'est que la belle sorcière est aussi la maîtresse du présumé meurtrier et qu'elle manque d'objectivité. L'autre problème, c'est que Freeman lui-même ne semble pas absolument certain de son innocence. Le doute le ronge. Un doute alimenté par le souvenir obsédant de cette créature qui chaque nuit revient le hanter. Une créature qui ressemble à un ange mais dont l'influence possède la même couleur que ses ailes : aussi noires que la nuit.
 
Critiques
     Asphodèle a tout pour être heureuse : du succès dans ses affaires — elle dédicace à tour de bras son nouveau livre — et du succès dans ses amours — avec son jeune et bel éditeur. Mais voilà que celui-ci rentre chez lui avec le torse tailladé et que de jeunes femmes sont trouvées assassinées. Le fiancé d'Asphodèle serait-il sous l'emprise d'une stryge ?

     Corbeyran deviendrait-il monomaniaque ? Non content d'animer déjà trois séries sur les Stryges (Le Chant des Stryges, Le Maître de jeu, Le Clan des chimères), voilà qu'il rattache Asphodèle au même univers...
     Bon, après tout, pourquoi pas ?
     Le souci est que l'intrigue est des plus conventionnelles : une classique histoire de serial killer et de possession démoniaque. Quant à la vraisemblance psychologique, il ne faut pas être trop difficile : alors qu'Asphodèle ne croit pas à l'existence des Stryges, à peine s'aperçoit-elle que quelque chose cloche chez son petit ami qu'elle soupçonne le rôle d'une stryge sous le prétexte que quelqu'un vient de lui en parler... comme si c'était la seule explication possible !

     Bref, une histoire fantastique sans surprise ni révélation particulière sur les Stryges. L'album demeure de bonne facture, mais sans rien d'essentiel.

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/02/2005          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018