Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Mémoires 1
Série : Arq    Album précédent tome 2  Album suivant

Scénario : ANDREAS
Dessins : ANDREAS
Couleurs : ANDREAS

Delcourt , coll. Conquistador, janvier 1999
 
Cartonné
Format 320 x 230
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84055-259-0
 
Quatrième de couverture
     « Comment vais-je faire pour m'en aller d'ici ? Comment vais-je faire pour vivre ? Mais qui sait ? Ceci est peut-être ma seconde chance. Après tout ce qui m'est arrivé sur mon monde pourri, je pourrais être heureux ici, sur comment déjà ?... Arq. »
 
Critiques
     Andréas est un auteur peu connu du grand public, bien que la plupart de ses collègues le tiennent en haute estime. Notre homme est un auteur réputé difficile, exigeant et sincère, qui semble désireux d'exploiter à fond les possibilités narratives de la BD comme le prouvent, entre autres, Rork et Capricorne, deux séries parues aux éditions du Lombard.
     Dans Ailleurs, le premier tome d'Arq, nous faisons la connaissance d'un groupe de gens mystérieusement transportés dans un monde inconnu. C'est semble-t-il parce qu'ils partagent le même hôtel new-yorkais que Julian, étudiant en informatique drogué au bord du suicide, Laura, prostituée meurtrière, Travis Black, mystérieux prof de fac aveugle, et Pascoe Montana, gangster à la gâchette facile, se retrouvent tout à coup dans le monde fantastique d'Arq. Une contrée peuplée d'humanoïdes inquiétants et mystérieux, une planète couverte de volcans, de fleuves gigantesques et de villages aériens, bref, pas grand-chose à voir avec New York, notre millénaire finissant et ses turpitudes.
     Mémoires 1, le second tome de la série, nous invite à suivre Julian le petit génie de l'informatique et Montana le gangster en pleine introspection. C'est parce qu'il est sur le point de mourir que Julian se refait le film de sa vie : soit un flash-back vertigineux, l'histoire d'un destin qui part mal. Quant à Montana, endormi sous l'effet d'un gaz narcotique, il revit ses derniers méfaits, vengeance, assassinats, chirurgie esthétique et tutti quanti, bref, rien de très reluisant.
     Ce second tome d'Arq nous prend là où on ne s'y attendait pas. Plutôt que de prolonger de façon linéaire le premier tome en développant le cadre de la série et en expliquant cet improbable changement d'univers Mémoires 1 nous plonge dans une nouvelle dimension de la réalité : le monde intérieur de deux des « naufragés d'Arq ». Et ce germe de ballade n'a rien d'une digression gratuite La dimension psychologique prend le dessus : les personnages y gagnent une épaisseur troublante tandis que l'arrière-fond (Arq, ses peuples et coutumes inconnus) reste complètement inexpliqué. On sent qu'Andréas nous mène quelque part mais bien malin celui qui comprendra où.
     Ce récit inclassable tient debout grâce à une adéquation parfaite dessin/narration (avec un spécial dédicace aux premières pages du tome 1 qui sont à mon goût un morceau d'anthologie, lisez-les, vous comprendrez pourquoi...).
     Arq est assurément notre coup de cour du bimestre, une bédé personnelle, stimulante, passionnante, même si certains seront sans doute moins sensibles que moi à son charme quelque peu cérébral.

Eteyas          
Bifrost n°13          
01/04/1999          
Mise en ligne le 22/09/2005          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018