Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
La Forteresse de Sable
Série : Aquablue    Album précédent tome 11  Album suivant

Scénario : Thierry CAILLETEAU
Dessins : SIRO
Couleurs : Christophe ARALDI, Xavier BASSET
Design : Fred BLANCHARD, SIRO

Delcourt , coll. Conquistador, novembre 2006
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-7560-0400-6
 
Quatrième de couverture
     Nao a été enlevé par la maléfique reine Marachna, ressuscitée accidentellement au cours des fouilles archéologiques du professeur Marélian sur la planète Tetlaan. Ses compagnons peinent à organiser les secours, handicapés par les conflits d'intérêts politiques entre l'ambassadeur terrien et le tyran local, le Salmir Nassûl.
     La situation n'a jamais été aussi critique pour Nao. Désormais investie des pouvoirs d'Arakh, le cruel Dieu Araignée, Marachna s'apprête à déchaîner sa malédiction sur notre malheureux héros, qu'elle considère, à tort, comme le descendant de l'assassin de son bien-aimé.
     Dans l'immensité des sables du désert de Tetlaan, Nao pourrait trouver des alliés inattendus, lui prouvant qu'un bienfait n'est jamais perdu.
     Mais sauront-ils le guérir des horribles conséquences de la malédiction de Marachna ?

 
Critiques
     Suite et fin du Baiser d'Arakh, ou « le retour de la malédiction de la méchante reine-araignée et de sa momie bien-aimée ». Le précédent album, paru voici deux ans, n'était déjà guère enthousiasmant — d'autant qu'il n'avait plus rien à voir avec l'esprit « space op' écolo » de la série initiale — mais La Forteresse de sable l'est encore moins. Une suite de péripéties paresseusement convenues nous conduisent tout naturellement à l'envol attendu vers de nouvelles aventures, probablement également prévues en deux tomes. Ici, un seul tome aurait pourtant suffi, vu la vacuité d'une intrigue déjà cent fois lue. Rassurez-vous, le roi-scorpion la reine-araignée sera bien punie, sa momie chérie ne se montrant pas suffisamment convaincue par l'intérêt de l'album pour y traîner trop longtemps...
     Le minimum syndical est assuré, mais visiblement sans conviction de la part des auteurs. Dommage.

Pascal Patoz          
nooSFere          
12/11/2006          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018