Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
L'Arche des déglingués
Série : Naciré et les Machines    Album précédent tome 2  Album suivant

Scénario : Frédéric PONTAROLO
Dessins : Frédéric PONTAROLO
Couleurs : Frédéric PONTAROLO

Casterman , octobre 1999
 
Cartonné
Format 303 x 226
64  pages  Couleurs
ISBN 2-203-38937-0
Voir une planche.
Couverture
 
Quatrième de couverture
     La guerre a éclaté. Interceptés dans leur fuite vers le Pays-Ami devenu Ennemi, Naciré et ses amis verront leurs destins ballotés par les ambitions et les complots incessants qui se trament au faîte du pouvoir. Rien, pourtant, ne pourra arrêter Naciré tant qu'il n'aura pas retrouvé celle qu'il aime. Et pour la rejoindre, il est prêt à aller n'importe où…
 
Critiques
     Le principal atout de cet album est l'univers graphique original créé par Pontarolo. A coup sûr, voici un créateur puissant que l'on peut comparer d'emblée à quelques grands comme Bilal — Mlle Guilistein nous rappellant par exemple la femme piège —, ou comme Tardi — notamment à travers les scènes de guerre. Comme ces deux références, Pontarolo réussit en effet à peindre merveilleusement un univers en décomposition, atteint par la corruption et la décrépitude, un monde sombre et oppressant...

     Mais la dénonciation de la guerre et du fascisme, dont le principe est sympathique, est ici pesante, avec un scénario confus et des dialogues ternes. L'humour dont l'auteur a voulu agrémenter son texte tombe souvent à plat et la caricature outrancière de certains personnages dessert plutôt le propos. Il suffirait de peu pour que le dessin nous transporte dans une fable poétique, mais en favorisant le grotesque, les textes affaiblissent la portée d'un graphisme émouvant et riche de sens. On en vient à préférer parcourir les pages en évitant d'en lire les bulles, pour se réinventer une autre histoire.

     On peut donc penser que Pontarolo nous donnerait sans doute une œuvre plus intéressante s'il s'associait à un scénariste à la mesure de son talent. C'est en tout cas manifestement un auteur à suivre.

Pascal Patoz          
nooSFere          
15/11/1999          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018