Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Le journal du cabinet noir - Novembre 1999

Hélène OSWALD & Pierre Jean OSWALD

Le Cabinet noir n°37, novembre 1999

Un anniversaire macabre

 

« Tout être est un volume de sang qui perle à chaque page coupée. »
Clive Barker

           Pour fêter son entrée dans sa troisième année - Le cabinet noir est né en novembre 97 - notre collection vous offre quelques " morceaux choisis " tout à fait dans sa ligne noire et... rouge.
           Les Pièces détachées de la nouvelle-titre du recueil de Donald Westlake, ce sont les morceaux d'un cadavre qui tombent un à un, tous les jours, à heure fixe, dans un vide-ordures, sous le regard terrifié d'une brave dame que la police ne croira pas, les preuves du crime étant, à l'arrivée, dûment incinérées... Une histoire de fou bien dans le ton des autres nouvelles du livre où Donald Westlake fait preuve de son inimitable virtuosité pour mêler horreur, suspense, délire et humour. Mais, comme chez tous les véritables écrivains d'un genre qui compte beaucoup de simples fabricants, aussi astucieuses et savoureuses soient-elles, il n'y a pas que les histoires. A travers une multitude de détails psychologiquement justes et de remarques personnelles, il réussit à donner de la chair à ses personnages, qu'il s'agisse d'un flic cardiaque obsédé par la mort, d'une veuve esseulée s'adonnant à la généalogie, d'un jeune délinquant ou d'une ménagère en proie à la dialectique d'un démarcheur en électroménager.
           Dans Les Mille et Un Fantômes, d'Alexandre Dumas (le second Cabinet noir de ce mois), les « morceaux » macabres sont des têtes humaines, capables, par-delà la mort, de bouger les yeux, mordre, poser les lèvres sur celles d'un vivant, ou même de parler ! L'auteur du Meneur de loups (Cabinet noir N°2) et du Château d'Eppstein (Cabinet noir N° 16) nous entraîne à nouveau en plein fantastique. Dans cette succession d'histoires habilement emboîtées les unes dans les autres, on retrouve du reste un vampire, comme il se doit des Carpates, et, bien entendu, nombre de fantômes vengeurs ou d'apparitions prémonitoires.

 

*

           « Les espions de la guerre froide reviennent hanter l'Europe », titrait récemment une de nos gazettes 1. Les archives américaines et russes viennent en effet de commencer à livrer de troublants secrets. Des listes d'agents du KGB infiltrés qui auraient perverti nos belles démocraties occidentales circulent... La CIA n'est pas en reste, révélant d'extravagantes missions et de grotesques ratages.
           Rien d'étonnant à ce que l'oeuvre d'espionnage de Francis Ryck revienne sur le devant de la scène. (Son oeuvre policière ne l'a jamais quitté.) La revue Polar va lui consacrer le dossier de sa prochaine livraison 2 et, en janvier 2000, Le cabinet noir publiera Feu vert pour poissons rouges, paru à l'époque "Brejnev", jamais réédité depuis ! Froide, la guerre l'est vraiment pour le héros passif du roman, un savant soviétique qui se retrouve, endormi au penthotal, dans le ventre d'un thon, sur un bateau de pêche, direction l'Occident, si tout va bien. Évidemment rien n'ira bien, si ce n'est pour les lecteurs du Cabinet noir qui liront un des romans les plus délirants et les plus captivants écrits sur l'époque.
           En cet an 2000, lieu géométrique de tous les futurs, Le cabinet noir vous enverra, toujours en janvier, dans des passés plus lointains encore : 1959 et 1870, avec L'Insolite Aventure de Marina Sloty, de Raoul de Warren, un auteur déjà publié à deux reprises dans la collection : La Bête de l'Apocalypse (N°9) et La Clairière des Eaux-Mortes (N°21). Roman de science-fiction ? (Il y est question d'une expérience de fission nucléaire ayant entraîné une fission temporelle dans laquelle se trouve happée l'héroïne.) Roman d'amour fou et impossible ? (Le déplacement dans le temps dépossède Marina de son corps de chair dont elle garde pourtant l'apparence.) L'Insolite Aventure de Marina Sloty est en fait un roman initiatique, qui se lit comme un roman policier, et peut-être le plus beau livre de Raoul de Warren.

*

           « L'avenir, c'est du passé en préparation », a remarqué Pierre Dac, incontestablement le plus grand philosophe du XXe siècle. Or, nous pouvons dès maintenant vous affirmer que le fameux an 2000 viendra enrichir le passé déjà prodigieux de la collection. Nous y poursuivrons parallèlement la publication des romans restés scandaleusement inédits de Colin Wilson (en mars, dans Le grand cabinet noir : L'Assassin aux deux visages) et la réédition de ceux devenus scandaleusement introuvables (en mai, dans Le cabinet noir/poche : L'Homme qui n'avait pas d'ombre).
           Nous continuerons aussi à publier des auteurs que vous aimez autant que nous les aimons : Theodore Sturgeon, Frédéric H. Fajardie, Fredric Brown, etc. Et nous vous ferons lire (ou relire) de grands auteurs qui apparaîtront pour la première fois dans la collection, tels James Cain, Helen McCloy et Charles Harness. Vous pourrez lire cet été un autre étonnant roman de Francis Ryck, L'Incroyant, et enfin nous vous proposerons, en mars, un recueil d'un jeune et talentueux auteur français dont les thèmes originaux et l'écriture déjà maîtrisée nous ont enthousiasmés : Michel Leydier.

*

           Naguère, pour prouver au monde son existence, il était indispensable d'apparaître sur un écran de télévision. De nos jours, c'est l'Internet qui apporte cette preuve. C'est chose faite pour Le cabinet noir que vous pourrez désormais retrouver sur le site noosfere : http://www.noosfere.com
           Mais surfez prudemment durant la nuit de la Saint-Sylvestre : Le cabinet noir est peut-être le bogue de la fin des temps, annoncé par tous les prophètes depuis la plus haute antiquité informatique...

 

Webement vôtres,
Hélène et Pierre Jean Oswald


 


Notes :

 1 . Le Monde, 15 septembre 99.
 2 . Février 2000.

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Articles, catégorie Journal du Cabinet noir

Dans la nooSFere : 62614 livres, 58821 photos de couvertures, 57103 quatrièmes.
7958 critiques, 34338 intervenant·e·s, 1333 photographies, 3654 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.