Elisabeth Vonarburg - Textes, Articles, Entrevues

   Accueil       Editos       Actualités       Biblio       FAQ       Textes, Articles, Entrevues       Liens       Biographie   
La science-fiction, la fantasy et le fantastique québécois : portraits

La convention québécoise annuelle, Boréal, existe depuis 1979. La première a eu lieu à Chicoutimi, organisée par mes soins, et j'ai récidivé en 1982, 1988 et 1999. Elle s'est déplacée plusieurs fois ensuite, à Québec, à Limoilou, à... Ottawa, et enfin à Montréal, où elle semble s'ancrer pour de bon. Intitulée "congrès" ("convention" étant le mot anglais...), elle est bien entendu ouverte au grand public comme aux spécialistes, et s'accompagne souvent d'un colloque plus universitaire sur le thème de l'année. C'est pourquoi elle a au moins trois fois eu lieu dans des universités (U. du Québec à Chicoutimi, U. d'Ottawa, U. du Québec à Montréal). C'était le cas cette année, où l'Université Concordia nous a accueillis dans ses anciens locaux rénovés (l'atelier d'écriture de deux jours avait eu lieu la semaine précédente dans l'autre bel édifice neuf...) Nous disposions du septième étage, avec vue splendide, par les grandes baies vitrées, sur le panorama du centre-ville de Montréal. Mais on n'était pas là pour photographier la ville : ce sont les participants à la convention qui nous intéressent, n'est-ce pas ? Mes batteries m'ont lâchée en cours de route, et je n'ai pu photographier tout le monde, mais il y avait maints autres paparazzi, et l'on pourra trouver d'autres photos plus tard sur d'autres sites, comme ceux de Fractale Framboise et Solaris.
 
Mais d'abord, suivons l'ordre chronologique, et commençons par l'Atelier d'écriture 2006.

Dans les années 80 (et commençant en 1979, en même temps que le premier congrès Boréal à Chicoutimi), j'avais entrepris d'animer des ateliers annuels de science-fiction & Cie pour les plus ou moins débutants, qui duraient une semaine. Il y en a eu six ou sept (ma mémoire est un peu floue, tout cela se passait au siècle dernier...), et ils ont apparemment servi à quelque chose puisque ceux qui y ont participé ont continué d'écrire, et sont même devenus pour certains la première, la seconde et la troisième vague des auteurs québécois de genre (Joël Champetier, Jean Dion, Michel Lamontagne, Charles Montpetit, Francine Pelletier, Daniel Sernine, Guy Sirois...). Cela m'a également permis de rassembler la somme de mes expériences dans Comment écrire des histoires, guide de l'explorateur (Modulo/Le Griffon d'argile, publicité tout à fait délibérée : de l'avis général, ce livre a servi, sert, et doit servir !). En 2004, ayant l'impression qu'une nouvelle génération commençait à vouloir pousser, j'ai décidé de sortir ces ateliers des boules à mites et à mythes ("naphtaline" pour les Français de France). Plusieurs des victimes du premier de ces ateliers sont revenus chaque année — il faut être maso pour devenir écrivain... Voici ceux de la cuvée 2006.

   
 Debout : Simon Charles, Éric Gauthier, Annie-Claude Hachez, Démie Lecomte ; assis : François Desharnais
(en bégayant un peu)  debout : Maxime Pagé, Caroline Lacroix. Assis : Carine Saint-Pierre, Vincent St-Aubin-Émard

Et maintenant, le congrès Boréal 2006 :

 la visiteuse Amy Ransom
 Le visiteur du nord, Arnaud Huftier
(U. de Valenciennes)
 le visiteur de l'U. de Montréal,
Juan Ignacio Munoz

 le visiteur ontarien, Nicholas Serruys
(U. de Toronto)
 la visiteuse de l'U. Concordia, Valérie Cools
 la visiteuse de Halifax, Sophie Beaulé
(St-Mary's University)
l'écrivaine albertaine Candas Jane Dorsey Joël Dominator Champetier
 Guy Gavriel Kay
 Joël Champetier et Mario Tessier (prix Boréal de la meilleure production critique 2006)
 le traducteur Howard Scott
Clodjee Pelletier (éditeur de Protoculture Addict., sur les mangas) et l'écrivaine Francine Pelletier
 Les colloquistes fascinés
 Carine Saint-Pierre, une des nouvelles de l'Atelier d'écriture (U. Concordia)
 Sheryl Curtis (traductrice) et l'écrivain
 René Beaulieu
 Sophie Beaulé, Amy Ransom, Mario Tessier
 Jacques Baudou, critique SF
(entre autres), au Monde
 Jacques Baudou et Christine Fortier (revue Voir)
 Joël Champetier (toute ressemblance avec un personnage des Simpsons est entièrement fortuite), Jacques Baudou, Candas J. Dorsey
 Patrick Sénécal, Valérie Cools, Caroline-Isabelle Caron, autre visiteuse ontarienne
(Queen's University)
 Candas J. Dorsey, Jean-Louis Trudel,
Guy Gavriel Kay
 
 Yves Meynard, Francine Pelletier, Joël Champetier, Daniel Sernine
 Christian Sauvé (trop) matinal
 Nick Serruys, Amy Ransom, Valérie Cools, Sophie Beaulé, Jacques Baudou (les arrivés tôt du premier jour...)
     
 Nick Serruys en plein essor de communication
les écrivaines Natascha Beaulieu
et Héloïse Côté 
 ...comme son nom l'indique, en plein essor pédagogique aussi

Vous voulez m'écrire ? Cliquez ici !