Bibliographie


Dennis Etchison


- Fiction n° 224, août 1972: L'œil d'un corbeau mort 
(The night of the eye - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, mars 1970) - Traduction: Denise Hersant

- Fiction n° 229, janvier 1973: Un coin tranquille et abrité 
(A nice, shady place - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, août 1964) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 231, mars 1973: L'odeur de la mort 
(The smell of death - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, octobre 1971) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 236, août 1973: Le pays des hommes forts 
(The country of the strong - Seventeen, janvier 1962) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 238, octobre 1973: Brillantes les étoiles et noir le ciel 
(Bright are the stars that shine, dark is the sky - "New Writings in SF 11", anthologie de John Carnell, 1968) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 242, février 1974: Appel à tous les monstres 
(Calling all monsters - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, juin 1973) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 249, septembre 1974: Le garçon tout seul 
(Odd boy out - Escapade, 1961) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 259-260, juillet/août 1975: Cafard de cimetière 
(The graveyard blues - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, février 1974) - Traduction: Bruno Martin

- Fiction n° 273, octobre 1976: Terminus Drop City 
(Drop City - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, août 1974) - Traduction: Pierre Bayart

- Fiction n° 281, juin 1977: Promenade 
(On the pike - The Magazine of Fantasy and Science Fiction, mars 1977) - Traduction: Jacques Potot

- Fiction Spécial n° 33, 1983: Seulement la nuit 
(It only comes out at night - "Frights", anthologie de Kirby McCauley, 1976) - Traduction: Claude Schleissner

- Ténèbres n° 2, avril 1998:
     . Le démon de l'ombre, (Denoël, Présence du Fantastique) - Critique de Guy Astic

- Ténèbres n° 4, octobre 1998:
     . California gothic, (Denoël, Présence du Futur) - Critique de Roger Bozzetto

- Ténèbres n° 6, avril 1999:
     . Les domaines de la nuit, (Manitoba/Les Belles Lettres, Le Cabinet Noir) - Critique de Guy Astic

Auteurs
Page d'accueil