Cycles

L'oeuvre de Leiber est diversifiée, tant du point de vue des genres abordés (science-fiction, fantastique, fantasy) que des types d'oeuvres (romans, nouvelles, poésies, théâtre...). Néanmoins, trois cycles s'en dégagent, le plus célèbre d'entre eux étant bien entendu le Cycle des Epées (d'ailleurs, une partie entière de ce site y est consacrée). Ces trois cycles sont décrits ci-dessous :



un portrait d'Hisvet

Le cycle des épées


Le cycle des épées, sans doute l'oeuvre la plus connue de Fritz Leiber, se compose essentiellement de nouvelles de longueur variable.

Pour en savoir plus, allez sur la page spéciale consacrée au cycle.


Le cycle de la guerre modificatrice

La guerre modificatrice, c'est la guerre que se livrent Serpents et Araignées : ils remontent dans le passé pour modifier les événements afin de rendre le présent et le futur le plus conformes à leurs souhaits. Bien sûr, le texte le plus célèbre est La Guerre des Modifications, mais n'oublions pas les nouvelles, qui dévoilent parfois des aspects inattendus :

The Big Time a même fait l'objet d'une adaptation au théâtre en 1982. Pour plus d'informations, consultez la page qui lui est consacrée.


Le cycle des chats

Leiber était un fan de ces animaux ; il en parla beaucoup dans ses oeuvres, surtout ses nouvelles. Par exemple, les chats hantent "Le vaisseau des ombres", Le millénaire vert, ou même Le Vagabond (d'ailleurs, Tigrishka n'est-elle pas convaincue dans ce roman que ce sont les chats qui sont la race dominante ?). Au sein des textes de Leiber se dégage un cycle d'histoires à connotation fortement autobiographique ayant pour personnages principaux des chats :

Les cinq premières nouvelles constituent une sorte de mini-cycle et mettent en scène Gummitch le chat, ainsi que sa famille, Harry et Helen Hunter, rebaptisés Brave-Viande-de-Cheval et Kitty-Viens-Là par Gummitch. Comme Harry Hunter est écrivain de science-fiction et sujet à l'alcoolisme, le côté autobiographique de ce cycle ne fait aucun doute, surtout si l'on sait que Fritz Leiber et sa femme Jonquil Stephens ont adopté des chats portant les noms de Gummitch et Psycho.



Dernière mise à jour de cette page :