Films

Fritz Leiber est le fils d'un grand acteur shakespearien, Fritz Leiber Sr. Son père ayant monté sa propre compagnie de théâtre, Fritz Jr. y a beaucoup joué dans son enfance. Cela devait l'amener à tourner à quelques films, comme Camille, avec Robert Wagner. Vous trouverez ci-dessous la liste des films dans lesquels il a tourné.


Camille

Camille (en version française Le Roman de Marguerite Gautier), film de George Cukor (décembre 1936), d'après La dame aux camélias d'Alexandre Dumas, avec Greta Garbo (Marguerite Gautier / Camille), Robert Taylor (Armand Duval), Lionel Barrymore (Monsieur Duval), Elizabeth Allan (Nichette).

Dans ce film, pour lequel il n'est pas crédité au générique Fritz Leiber joue le rôle de Valentin, un ami d'Armand Duval, interprété par Robert Taylor. Il doit d'ailleurs se marier avec Louise, la sœur d'Armand. Leiber n'apparaît que dans une scène d'une minute environ, au cours de laquelle il porte un toast "à la santé et au bonheur" ("to health and happiness"), avant de remercier Armand Duval qui se dit heureux de le voir bientôt se marier avec sa sœur. Il existe d'ailleurs une anecdote sur cette scène commune : Leiber étant de grande taille, et Taylor d'une taille bien plus modeste, les techniciens durent creuser un trou dans la terre, afin que la différence de taille ne soit pas préjudiciable au célèbre acteur, qu'il ne fallait pas rabaisser (il faudrait retrouver la source de cette anecdote, car à l'écran Leiber semble bien plus grand que Taylor).


(de gauche à droite June Wilkins, Fritz Leiber, Elsie Esmond, Robert Taylor)


Equinox

Equinox, film de Jack Woods (octobre 1970), avec Edward Connell (David Fielding), Barbara Hewitt (Susan Turner), Frank Boers, Jr., Robin Christopher, Jack Woods, John Phillips, film dans lequel Leiber joue le rôle du docteur Arthur Waterman (un "mad Lovecraftian scholar", comme le dit Leiber lui-même).

Visiblement réalisé avec des moyens très modestes, ce film raconte l'histoire de quatre étudiants confrontés à la sorcellerie, où Leiber joue le rôle d'un professeur disparu. Comme le dite la bande annonce, Equinox commence là où Equinox s'arrête. Tout un programme...

"Four college students journey to a mountain cabin to meet with a professor who has found a mysterious book. The professor translates a passage from the ancient tome and accidentally opens up a portal of evil. The students are besieged by demons, and are finally confronted by the Devil himself. "You will not escape. In one year and one day you will be dead !" Satan threatening the lone survivor. This was a feature shot in 16 mm to which producer Jack Harris added new scenes for its theatrical release. - The voice on the tape recorder is that of Forrest J. Ackerman, genre-fan extraordinaire and editor of Famous Monsters of Filmland." (in Fantastic Cinema Subject Guide / A topical index to 2500 Horror, Science Fiction, and Fantasy Films, Bryann Senn & John Johnson, McFarland & Company Inc., Publishers, 1992).

"Four teen-age hikers find an ancient tome of witchcraft which unleashes supernatural entities, including a horned creature with pterodactyl wings and pitchfork tail. Well-intended effort by young writer-director Jack Woods has mediocre -- to good-effects - chalk it up as early David Allen-Jim Danforth attempts. Prize-winning science fiction writer Fritz Leiber turns up as a geologist. Woods and co-writer Mark McGee should have asked Fritz to help with the script, since he knows his Lovecraft best. The film took four years to complete, so the characters age before your very eyes. Producer Dennis Muren became an award-winning effects artist. The film has acquired a cult following, although anyone expecting a classic will be disappointed." (in Revenge of the creature features movie guide, John Stanley, Creatures at Large Press, 1988 (third revised edition)).


The Great Garrick

The Great Garrick, film de James Whale (1937), avec Brian Aherne (David Garrick), Olivia de Havilland (Germaine), Edward Everett Horton (Tubby), Melville Cooper (M. Picard), Lionel Atwill (Beaumarchais).

Ce film, visiblement inspiré de Shakespeare, est le seul qui réunit Fritz Leiber père et fils. Le premier tient le rôle d'Horatio, le second celui de Fortinbras, bien que non crédité au générique.


The Genie

The Genie est un court-métrage de Dale Frey & Al Lewis (1957), avec Forrest J. Ackerman (l'homme à la lampe magique), Fritz Leiber (le génie) et Bjo Trimble (la danseuse du ventre).
Si vous savez où le trouver, je suis preneur.


Autres films

The Bermuda Triangle, documentaire de Richard Friedenberg (1979), avec Brad Crandall (le narrateur), Donald Albee (l'officier de seconde classe), Lin Berlitz (la serveuse), Howard W. Bishop Jr. (le lieutenant Heines). Ce film, qui apparaît sur plusieurs sites internet dans la filmographie de Leiber, est une erreur ! A noter pour commencer que le nom de l'acteur qui joue le rôle de Chavez est orthographié "Fritz Lieber" dans le générique. Le film étant disponible sur YouTube (voir ici), un visionnage fait apparaître Chavez vers la 31ème minute. L'image est de qualité très moyenne, mais Chavez se présente comme un quarantenaire, de taille modeste, et présentant un embonpoint certain. Même si le film a dû être tourné un peu avant 1979, Fritz Leiber a plus de 65 ans à l'époque, il est grand et a toujours été svelte. Il s'agit donc bien d'une autre personne, vraisemblablement vraiment appelée Fritz Lieber, et aucunement de notre auteur. Mystère résolu.
Nota : du reste, Leiber ne parle pas de ce film dans son autobiographie parue en 1984.



Dernière mise à jour de cette page :