Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Royaume unique

Sean RUSSELL

Titre original : The One Kingdom, 2001

Cycle : La Guerre des Cygnes  vol. 1a 

Traduction de Sheila LE PENNEC
Illustration de Philippe GADY

MNÉMOS , coll. Icares n° (30)
Dépôt légal : janvier 2003
352 pages, catégorie / prix : 20,50 €
ISBN : 2-911618-91-2
Format : 13,0 x 21,5 cm  
Genre : Fantasy

Première partie de "The One Kingdom".


Autres éditions
   GALLIMARD, 2009
   in La Guerre des cygnes - volume 1, MNÉMOS, 2011

    Quatrième de couverture    
     Le Royaume unique est divisé. Il y a un siècle, le roi d'Ayr est mort sans désigner son héritier. Depuis, deux familles nobles, les Renné et les Wills, s'affrontent pour la succession.
     Quelque part dans le pays d'Ayr, trois jeunes cousins insouciants et téméraires quittent leur Val natal en quête de fortune. Hélas, le premier soir, ils sont mystérieusement poursuivis par des hommes armés bien décidés à les tuer...
     Accompagnés de Cynndl, un quêteur d'histoires, ils s'embarquent alors pour un long voyage sur la rivière Wynnd. Un voyage sans retour, dans un royaume hanté par les histoires des hommes et de la haine.
 
     « La Guerre des Cygnes emporte le lecteur dans des contrées fantastiques surprenantes et inexplorées. Une lecture passionnante. »
Robin Hobb
 
 
     « Magique ! »
Locus
 
     Sean Russel est né aux USA en 1952. Avec huit romans déjà publiés, il s'impose comme l'un des meilleurs écrivains de fantasy de sa génération. Pour la première fois traduit en France avec La Guerre des Cygnes, il transporte le lecteur dans une aventure éblouissante.
     « De l'excellente fantasy, magnifiquement écrite, à l'intrigue parfaite. » (Publishers Weekly)
 
    Critiques    
     Parce qu'ils ont trouvé des reliques sur un ancien champ de bataille considéré comme maudit, Tam, Baore et Fynnol ont décidé de descendre la rivière Wynnd jusqu'à Inniseth. Là, ils pourront vendre leurs trouvailles et peut-être acheter des chevaux. Durant leur première nuit passée à la belle étoile, ils rencontrent un voyageur érudit, Alaan, accompagné d'un whyst domestiqué, un oiseau nocturne toujours considéré comme un mauvais augure. Alaan, en réveillant les trois compagnons en pleine nuit, les sauve d'une mort certaine. En effet, des hommes d'armes approchent avec de mauvaises intentions. Couverts par Alaan, qui périt dans l'assaut, Tam, Baore et Fynnol réussissent à s'enfuir mais perdent leur bateau et leur précieuse cargaison. Recueillis par un groupe de gens du voyage, ils racontent leur histoire et rencontrent Cynndl, le quêteur d'histoire qui leur propose aussitôt de les accompagner jusqu'au plateau de Kerns où sont élevés de magnifiques chevaux. Pour arriver à destination, un long voyage en bateau les attend. Un périple merveilleux (à la Marco Polo mâtiné de Braveheart) qui les plongera dans une réalité qu'ils n'avaient fait qu'effleurer, car leur royaume se déchire : deux familles, les Renné et les Wills, s'affrontent par tournois et intrigues interposés afin de succéder au défunt roi Ayr. Au final, Cynndl, Tam, Baore et Fynnol ne pourront qu'entrer dans le tourbillon de l'Histoire.

     Après un premier chapitre pour le moins laborieux (problèmes de traduction ?), c'est à une jolie aventure que nous invite Sean Russell (par ailleurs auteur du magnifique diptyque Sea Without Shore, World Without End), une aventure un brin écossaise qui évoque les romans d'exploration de Jack London (omniprésence de la nature et de ses dangers), mais aussi la fresque de Robin Hobb, L'Assassin royal. On notera avec plaisir que, contrairement à bien des productions Mnémos récentes, la traduction, sans être géniale (il reste des pains à droite et à gauche), est 99,9 pour cent du temps agréable à lire. Ce volume étant le premier d'un cycle qui en comptera six (si les dieux prêtent vie aux éditions Mnémos), on peut difficilement émettre un avis définitif, mais par contre on s'autorisera à quelques remarques susceptibles d'aiguiller le lecteur potentiel. D'abord, le style de Russell, qui s'autorise parfois à être contemplatif, est très supérieur à celui de David Gemmell et rivalise sans mal avec celui de Tad Williams ; il en découle de très bonnes ambiances, de jolies scènes. Ensuite, les personnages sont réussis, humains, voire carrément touchants, comme Tam, ou fascinants, comme Alaan et Cynndl. Voilà donc, publié chez Mnémos, un nouveau cycle de fantasy qui, s'il y a un minimum de justice commercialo-littéraire, devrait rencontrer un large et mérité succès.

CID VICIOUS
Première parution : 1/4/2003 dans Bifrost 30
Mise en ligne le : 1/5/2004


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64351 livres, 62206 photos de couvertures, 59024 quatrièmes.
8085 critiques, 35279 intervenant·e·s, 1341 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.