Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Editorial

Jean-Pierre FONTANA & Gérard TEMEY

Mercury, février 1967

          Ami lecteur, nous ne présenterons pas ici Jean-Louis Bouquet, si tant est que celui-ci ait besoin de l'être ; d'autres, dans les pages qui suivent, y parviendront certainement mieux que nous n'aurions su le faire. Notre propos se limitera un instant à celui qui est un peu à l'origine du présent numéro : Roland Stragliati.
 
          La vogue actuelle que connaît le Fantastique en notre pays semble trouver sa source dans l'engouement suscité par la grande diffusion des œuvres de certain auteur belge. Nous ne nous en plaindrons d'ailleurs pas ; mais l'on peut, par contre, regretter que celui dont l'action est à l'origine de l'introduction de Jean Ray en France ne soit pas davantage reconnu.
          Ils sont nombreux, ceux qui font aujourd'hui grand tapage autour de l'œuvre du gantois ; mais combien d'entre eux avaient, d'une manière effective, célébré son talent et contribué efficacement à sa renommée, lorsque, en Juin 1951, dans le n° 41 de Mystère-Magazine, fut reproduit, avec une préface éclatante, le texte de La main de goetz von berlichingen ? En France, du moins, il n'y avait que quelques furets de bibliothèque pour connaître le nom de Jean Ray. Et, seul, Roland Stragliati avait poussé la curiosité jusqu'à vouloir approcher personnellement l'auteur (automne 1946), alors que celui-ci avait déjà écrit et publié les pièces maîtresses de son oeuvre. Ce fut Stragliati qui apporta à un Maurice Renault enthousiaste des récits de l'écrivain belge ; ce fut lui qui présenta La main de goetz von berlichingen... par cette préface dont nous parlions plus haut, préface pleine d'une abondante documentation où Jean Ray se trouvait brusquement mis en lumière devant le très large public de Mystère-Magazine. L'importance de cette revue, bientôt renforcée par Fiction (autre et audacieuse création de Maurice Renault), permit une large audience aux nouvelles de Jean Ray. Ce fut alors que R. Stragliati, toujours lui, porta un exemplaire de l'édition belge presque inconnue (1943 les Auteurs Associés) de Malpertuis à Robert Kanters. On sait que la brillante réédition de ce roman, en 1955 chez Denoël (Coll. Présence du Futur) décida pour Jean Ray du grand succès et de la popularité qui s'élargirent bien plus aisément par la suite. Ajoutons que c'est encore Stragliati qui attira sur Jean Ray l'attention de Roger Caillois, et qui décida ce dernier à le faire figurer dans sa grande anthologie du Fantastique (1958).
 
          On comprend du coup l'importance du travail de recherche de R. Stragliati, travail qui ne se borna pas, du reste, à cette seule révélation. Il n'est que de suivre d'un peu près les productions des Editions Opta, entre autres, pour constater que celui-ci est continu et original. C'est ainsi que R. Stragliati, après nous avoir fait découvrir la SF Italienne, nous a permis de pénétrer plus avant dans la connaissance d'un J.L. Bouquet bien trop méconnu. Nous tenions à le remercier ouvertement et à le féliciter pour son action en faveur de la littérature fantastique en France, action qu'il fallait un jour remettre en relief.
          En conséquence, que l'on n'aille pas croire que ce numéro émane d'une vogue du Fantastique, somme toute périssable. Il est le résultat de l'intelligente recherche de notre devancier.
 
          Cet « Hommage à Jean-Louis Bouquet » a pu être réalisé grâce au concours de nombreuses personnes et organismes, et en particulier Francis Lacassin dont l'étude constituait une première approche de l'œuvre de Bouquet, une base de référence. Que chacun trouve ici l'expression de notre vive gratitude.
          Nos remerciements vont aussi à M. Maurice Renault qui a bien voulu préfacer cet « Hommage ».
          Enfin, il nous reste à signifier notre déférence à Jean-Louis Bouquet pour nous avoir, et permis de publier quelques-uns de ses récits, et guidés utilement au sein de son œuvre dont la portée dépasse le cadre de la simple littérature fantastique contemporaine.
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

Dans la nooSFere : 59640 livres, 53456 photos de couvertures, 53453 quatrièmes.
7864 critiques, 32342 intervenant·e·s, 984 photographies, 3635 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies