Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Ma petite histoire du Cyberpunk

Yann (Nguyen) MINH

nooSFere, 1999

          Le néologisme cyberpunk est apparu pour la première fois comme titre d'une nouvelle de Bruce Bethke écrite en 1980 et éditée en Novembre 1983 dans Amazing Stories. Le mot a été popularisé par un article du critique Gardner Dozois publié en 1984 dans le Washington Post à propos de nouvelles de SF violentes et High-Techs...
          Le mot a aussitôt été revendiqué, non seulement par les pirates, hackers, crackers et autres acteurs du mouvement, mais aussi par certaines mouvances artistiques déja orientées vers les nouvelles technologies depuis longtemps...
          Ce n'est donc pas William Gibson qui l'a inventé dans Neuromancien comme on le croit souvent. Le néologisme que Gibson aurait inventé et qui fait de son roman une référence est le mot cyberespace...

          En art, le mouvement dit "cyberpunk" désigne les artistes (multimedia, art vidéo, littérature, musique, performances, peinture et illustrations) qui revendiquent ou exploitent une forme d'expression dont les archétypes tournent autour des nouvelles technologies et des mutations qu'elles entraînent pour nous et pour la société.
          Avec comme éléments récurrents, en vrac :
- Modification du corps par la technologie, les drogues et maintenant la nanotechnologie, (piercing, greffes, exosquelettes, mutations, etc...)
- Vision "trash destroy" de la société avec rebellion libertaire contre les grandes institutions
- Piratage informatique à outrance, souvent vu comme un instrument de liberté ou de lutte contre le totalitarisme technocratique
- Sexualité souvent "sado-maso fétichiste techno gore" (surtout dans les arts plastiques et la musique)
- Connexion sur l'informatique et les réseaux (cyberespace) directement par des implants, ou des modifications biologiques de notre organisme.
- Utilisation de drogues considérées comme des greffes technologiques, et jouant le même rôle d'amplificateurs de nos fonctions physiques et cérébrales que les autres extensions technologiques plus traditionnelles (comme les pistolets, automobiles, biomécanismes, etc...)

          Très inspiré de la SF,  et bien que ce soient les américains qui lui aient donné son nom, c'est un courant artistique international qui est né spontanément dans plusieurs pays vers la fin des années 70.
          En 1983, lorsque Bruce Bethke invente le néologisme cyberpunk, il ne crée pas le mouvement : il donne un nom à une tendance artistique déja existante, car l'esprit "cyberpunk" était présent chez de très nombreux créateurs de par le monde, sans qu'ils se réclament forcément de ce mouvement.
          Influencés par les réflexions philosophiques et sociologiques de certains prospectivistes, bien avant Neuromancien, des dizaines d'artistes déja fascinés par les nouvelles technologies de l'informatique ont créé des oeuvres jouant des notions de réseau, de biomécanismes, de body-art, de robotique, etc...

          Le cyberpunk est en train d'évoluer en différents sous-mouvements qu'on peut qualifier de néo-cyberpunk, comme le transhumanisme, le posthumanisme, les extropians...les Noonautes et les Teknosterrs...
          Les papes de la cyberculture, Gibson en particulier, ont déclaré le mouvement terminé il y a quelques années (article dans Wired)... mais ils peuvent dire ce qu'ils veulent, les artistes et auteurs cyberpunks sont toujours à l'oeuvre...

          Il y a quelques années, les papes de la cyberculture, Gibson en particulier, ont prétendu décréter la mort du mouvement dans un article de Wired... Mais ils peuvent dire ce qu'ils veulent, les artistes et auteurs cyberpunks sont toujours à l'oeuvre...

          Les penseurs, artistes et écrivains précurseurs qui ont indirectement généré le mouvement cyberpunk seraient à mon avis : Norbert Wiener, Teilhard de Chardin, Giger, Timothy Leary, Marshall Mac Luhan, K. Eric Drexler, Buckminsterfuller, J. G. Ballard, William Burroughs, Aldous Huxley, Philip K. Dick, John Brunner, Norman Spinrad, Nam June Paik, Bruce Lacey, Woody et Steina Vasulka, Xenakis,  et j'en oublie sûrement…

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Thèmes, catégorie Cyberpunk
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64315 livres, 62128 photos de couvertures, 58986 quatrièmes.
8085 critiques, 35265 intervenant·e·s, 1341 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.