Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

J.-L. Bouquet : bio-filmo-bibliographie

Francis LACASSIN

Mercury, février 1967

Né à Paris le 26 août 1898, Jean-Louis Bouquet, avant la fin de son adolescence, éprouve le chagrin de perdre, dans un délai très rapproché, son père, son frère, et sa mère. Ses deuils successifs accrus de difficultés financières interrompirent des études qui s'annonçaient brillantes. Il songea un temps à reprendre le fonds de son père (un cabinet de « métré »). Mais déjà le cinéma le fascinait et, pour mieux l'approcher, il devint secrétaire du dynamique Louis Nalpas, qui s'efforçait d'implanter à Nice un Hollywood français. Après d'heureux débuts, sa carrière s'encombra d'obstacles qui le poussèrent à des incursions dans la publicité, la radio, le journalisme (en particulier au Monde Illustré) jusqu'au jour où il choisit de se consacrer à la littérature fantastique.
J.L. Bouquet est actuellement un des animateurs du groupe et du prix « Nocturne » ; il collabore aussi au bulletin du Club des Bandes Dessinées.

1 — Cinéma
1919 — Secrétaire de production aux « films Louis Nalpas », à Nice.
1920 — Assistant-réalisateur de Mathias Sandorf. film en 9 épisodes. Réal.-. Henri Fescourt. Prod. — Louis Nalpas. Distrib. : Eclair.
1920-1922 — Chargé du montage et de l'établissement de la version française de productions américaines importées par le distributeur Georges Petit. En particulier, il « raccourcit » les films « Vitagraph » suivants. :
Les écumeurs du sud, ramené à 10 épisodes, avec William Duncan et Edith Johnson.
Le masque rouge, 15 ép. avec Carol Holloway et Antonio Moreno.
La main invisible, 10 ép. avec Antonio Moreno et Pauline Curley.
Le maître des ténèbres, 14 ép. avec Joe Ryan et Joan Paige.
Le secret des sept, 11 ép. avec William Duncan et Edith Johnson.
ainsi qu'une production « Aigle-Film » :
Le sorcier mystérieux, également ramené à 12 épisodes.
1922 — Montage de Rouletabille chez les bohémiens, film en 10 épisodes. Réal. :Henri Fescourt, Prod. : Sté des Cinéromans. Distrib. : Pathé.
1923 — Montage de Tao film en 10 ép. Réal. : Gaston Ravel. Prod. : Sté des Cinéromans. Montage de Mandrin film en 8 ép. Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Sté des Cinéromans.
1923 — Scénario de La cite foudroyée Réal. : Luitz-Morat. Photographie : Daniau-Johnston. Décorateur : Robert Gys. Assistant : Roger Prinvault. Prod. : Luitz-Morat — Les Films de France. Longueur : 1700 mètres. Tournage : fin 1923. Présentation : printemps 1924. Sortie générale : janvier 1925 (circuit « Lutécia ») Distrib.-. Pathé.
Interprétation :
Richard Gallée : Daniel Mendaille
Huguette de Vrécourt : Jeanne Maguenat
L'Homme Mystérieux ou Hans Steinberg, l'imprimeur : Louis Ghasne
Le boxeur ou Battling Martel : Paul Journée & Armand Morins
1924 — Scénario de Le diable dans la ville (ex La ville des fous) (1600 M.) Réal. : Germaine Dulac. Prod. : Les Films de France (Sté des Cinéromans)
Interprétation :
Marc Herner : Léon Mathot (le Monte-Cristo numéro 1)
Blanche : Jacqueline Blanc
L'Archiviste : Albert-Mayer
L'Illuminé : Donnio et Michèle Clairfont, Vetty & Poujart.
1925 — Montage de Les misérables, film en 4 époques. Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Sté des Cinéromans — Films de France.
1926 — Montage de La glu. Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Les Films de France. Distrib.-. Pathé.
1927 — Montage de La maison du maltais. Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Les Films de France.
Collaboration au Juif errant, film en 4 époques. Réal. : Luitz-Morat. Prod. : Société des Cinéromans.
1928 — Montage de L'occident. Réal. : Henri Fescourt. Prod. — Les Films de France. Distrib. : Pathé.
1928 — Scénario de La revanche du maudit.(ex La nuit des tropiques) Réal. : René Le Prince. Prod. : Les Films de France.
Interprétation :
Rend Ferté (qui fut le Judex n° 2 vers 1934)
Jackie Monnier (qui tourna également Le tournoi dans la cité de H. Dupuy-Mazuel & Raymond Bernard).
Il s'agissait d'un scénario « d'aventures » situé à l'époque romantique. Hormis une scène d'hallucination collective sur le pont du navire, il ne comportait rien de fantastique.
— Adaptation de Jalma la double. Réal. : Roger Goupillières. Prod. : Les Films de France.
— Adaptation de L'aigle de la sierra, d'après El tempranillo. Réal. : Louis de Carbonnat. Prod. : Erka-prodisco.
1929 — Montage de Monte-cristo, film en 2 époques. Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Films Louis Nalpas.
1930 — Dirige la campagne publicitaire des « Appareils Sonores Nalpas »
1931-1932 — Scénariste attaché à la maison « Osso », mais sans pouvoir y faire aucune collaboration utile.
1932-1934 — Réalisation de sept moyens métrages dont il a écrit le scénario et dont il effectue le montage :
Léon tout court
Mission secrète
Interview
Le supplice de tantale
Etoile filante
Studio à louer (1300 m.)
Un château de cartes.
1933 — Adaptation et montage de Les surprises du divorce. Réal. : Jean Kemm. Prod. : Films Alex Nalpas.
— Adaptation de L'héritier du bal tabarin. Réal. : Jean Kemm. Prod. : Fims Alex Nalpas.
1935 — Dialogues de Les deux gamines (2ème version), d'après Louis Feuillade. Réal. : René Hervil. Prod. : Les Films Artistiques Français.
1936 — Adaptation et dialogues de La loupiote. (avec H. Dupuy-Mazuel) Réal. : Jean Kemm. Prod. : Les Films Artistiques Français.
Scénario d'après le roman d'Aristide Bruant et Arthur Bernède.
Directeur de Prod. : A. Frapin. Chef-Opérateur : Assolin. Opérateurs : Lebon et Delattre. Régisseur général : De Savoye. Régisseur-adjoint : Jos Emiot. Script girl : Brandt. Maquilleur : Kraft. Ingénieur du son : Apard. Enregistrement sonore : Paris-Son. Système : Charlin. Chef-décorateur : Martin. Décorateur-adjoint : Bakst.
Interprétation : Pierre Larquey, Suzame Rissler.
— Adaptation et dialogues de La pocharde. Réal. : Jean Komm. Prod. : Les Films Artistiques Français.
1937 — Co-adaptation de La venus de l'or. Réal. : Charles Méré et Jean Delannoy. Prod. : Consortium Général du Film.
1938 — Adaptation de Passeurs d'hommes. Réal. : René Jayet, Prod. : Sabel Films (Bruxelles)
— Co-adaptation de Les cinq sous de lavarede (d'après Paul D'Ivoi) Réal. et prod. : Maurice Cammage.
— Adaptation de Petite peste Réal. : Jean de Limur. Prod. : Consortium de Prod. de Films — A. Frapin
1940 Scénario (en collab. avec P. Maudru & J. Rioux) de Monsieur hector.
1942 — Adaptateur et dialoguiste de Retour de flammes Réal. : Henri Fescourt. Prod. : Abel-Films (Bruxelles)
1947 — Adaptation de Fantomas (inspiré de divers romans de Marcel Allain) Réal. : Jean Sacha. Prod. : Latino-Consortium Cinéma
1949 — Adaptation de On ne triche avec la vie Réal. : Paul Vanderberghe. Prod. : Fiat-Films
— Scénario et réalisation de Rhotomago prestidigitateur (court-métrage à scénario fantastique). Prod. : Fiat-Films
1950 — Adptation et dialogues de Les deux gamines (3ème version), d'après Louis Feuillade. Réal. : Maurice de Canonge. Prod. : Films Artistiques Français

A compter de ce film, Bouquet passe — selon son expression — de la catégorie de cinéaste rebuté à celle de cinéaste retraité. Son. premier recueil de nouvelles fantastiques paraîtra l'année suivante.
2 — Littérature et radio
1921 En collaboration avec André Dollé, La renaissance du livre éditeur, trois romans-cinéma.
Le sorcier mystérieux, d'après le film « Aigle-film », en 12 épisodes.
La main invisible, d'après le film « Vitagraph », en 10 épisodes.
Le maître des ténèbres, d'après le film « Vitagraph », en 14 épisodes.
1925 L'idée et l'écran, opinions sur le cinéma (en collaboration avec Henri Fescourt. Fascicules 1 et 2. Imprimerie Haberschill & Sergent, Paris)
1926 L'idée et l'écran, fascicule III.
1927 Celui qui crée les dieux, thème pour un film. in 900 cahiers d'Italie et d'Europe, pages 114-127. Edizioni Sapienza, Rome.
1932 Le cinéma en france après la guerre. in Le cinéma des origines à nos jours. Ouvrage collectif dirigé par Henri Fescourt. Editions du Cygne.
1939 Noël sur la rivière claire. Récit in Le Monde Illustré, n° de Noël.
1941 La porte aux étoiles, roman pour la collection Jeune France (sous le pseudo de Jean D'Ansennes). Librairie des Champs-Elysées.
1943 — Les aventures de doum (sous le pseudonyme de Nevers-Séverin). Cinq romans policiers de 32 pages. Editions Janicot, Lille.
1L'homme aux fétiches.
2Le caveau des angoisses.
3La reine des ténèbres.
4Le fantôme du parc monceau.
5Irène, fille fauve.
1944 — Les mystères de Montmartre (sous le pseudo de Nevers-Séverin). Cinq romans policiers de 32 pages. Editions Janicot, Lille.
1Les mystères de montmartre.
2Du sang place pigalle.
3Les aventuriers de la butte.
4L'énigme du bal tabarin.
5Vingt hommes aux abois.

Les enquêtes d'un peintre détective (Nevers-Séverin). Cinq romans policiers de 32 pages. Editions Janicot, Lille.
1Drame au bout du monde.
2Le dock des suicidés.
3L'inconnue d'anvers.
4Un crime au sérail.
5La couronne sanglante.
1945 — L'affaire des squelettes (par Nevers-Séverin) 32 pages. Ed. Janicot.
La vengeance de l'araignée (par Nevers-Séverin) — 32 pages. — Ed. Janicot.
L'étrange madame enfant, conte fantastique (le premier de ce genre publié par J.L. Bouquet), in l'hebdomadaire « Patrie ».
1949 — Les amours magiques. en quatre feuilletons (collection « Plaisir de Lire ») repris ultérieurement dans Le visage de feu sous le nouveau titre de Asmodai,ou le piège aux âmes.
1951 — Le visage de feu , recueil de nouvelles fantastiques (coll. L'Envers du Miroir, Robert Marin édit., Paris).
1953-1956 — Une cinquantaine de Contes et Récits dans divers quotidiens et hebdomadaires, sous le pseudonyme de Nevers-Séverin.
1954La preuve conte fantastique in Fiction, n° 3, février 1954, P. 50-55.
Les filles de la nuit, conte fantastique in Fiction, n° 13, décembre 1954 P. 71-98. recueilli ultérieurement dans Aux portes des ténèbres.
1955Caacrinolaas, conte fantastique in Fiction, n° 17, avril 1955, P. 78-110. recueilli ultérieurement dans Aux portes des ténèbres.
Laurine, ou la clef d'argent, nouvelle fantastique in Fiction, n° 23, 0ctobre 1955 p. 16-27.
1956 Aux portes des ténèbres, recueil de nouvelles fantastiques, (collection « Présence du Futur » n° 11, Denoël édit.
1958 — Rendez-vous avec le démon, drame radiophonique de 32 minutes, diffusé par la R.T.F.
1959-1960 — Les mémoires d'une voyante, sous le pseudonyme de Nevers-Séverin, in Revue Confidences, Paris, à partir du n° 636.

A paraître prochainement
Le musée de la peur, sous le pseudonyme de Nevers-Séverin.

En préparation
Madame paradis. (roman fantastique)
Sanaël, ou les feux de l'an 2000. (id.)
Maman des nuits. (id.)
*
Sur J.-L. Bouquet :
Il existe peu de textes dignes d'intérêt, hors un très long article de Pierre Berger dans Paris-Presse du 4-5-1951, puis la notice parue dans Mystère-Magazine n° 43, août 1951, et surtout, l'ouvrage d'Henri Fescourt — par ailleurs capital pour la connaissance du Cinéma Muet — La foi et les montagnes (Paul Montel. éd. 1959). Les pages 232 à 241 sont consacrées à Bouquet.
Bouquet a participé à un entretien sur « Les domaines oubliés du cinéma Français » en compagnie d'Henri Fescourt, Joë Hamman et Gaston Modot, pour la revue « Etudes Cinématographiques » (automne 1963).
Ajoutons le présent article de Francis Lacassin, complété parla Bio-filmo-bibliographie, paru dans Midi-Minuit fantastique, n° 7, septembre 1963, p. 94-105.
(N.D.L.R.)
L'article, ainsi que la bio-filmo-bibliographie publiés ici représentent une version revue, corrigée et mise à jour de celle parue précédemment.
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

Dans la nooSFere : 61705 livres, 56778 photos de couvertures, 56012 quatrièmes.
7957 critiques, 33726 intervenant·e·s, 1255 photographies, 3645 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !