Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Le Visage de feu

Revue de presse

COLLECTIF

Mercury, février 1967

          « Quatre longues nouvelles fantastiques composent ce premier livre d'un écrivain qui écrit une langue remarquable... et apparaît dès ses débuts comme un maître du genre...
          Je tiens pour un chef d'œuvre Asmodaî ou Le Piège aux Ames qui nous fait assister à une terrifiante évocation des puissances infernales dans un grenier de village. Cette dernière histoire dans laquelle Jean-Louis Bouquet témoigne d'une connaissance approfondie de la sorcellerie paysanne est aussi hallucinante que les meilleurs contes fantastiques de Maupassant ou de Villiers de l'Isle-Adam. » 
Jean Rousselot
(extrait de l'article paru dans Les nouvelles littéraires du 26-4-1951)

*

          « Il n'est pas aisé de dire ce qui sous-tend aujourd'hui communément un certain nombre de démarches...qui, pour moi, disposent entre toutes d'un pouvoir alertant. Je me bornerai à mentionner parmi elles, dans le sens de la pénétration du monde par la voie occulte, les oeuvres de Raymond Abellio, la détection d'un nouveau fantastique : Le visage de feu de Jean-Louis Bouquet... »
André Breton
(extrait de l'article paru dans OPERA d'octobre 1951)

*


          « Il est étrange que Jean-Louis Bouquet, qui nous entraîne loin de la simple réalité, arrive à nous toucher, également, par l'humanité de ses héros...
          La cas singulier de Jean-Louis Bouquet, c'est que l'influence de la littérature du genre semble chez lui secondaire. Tout paraît dans son livre procéder d'une inspiration personnelle et spontanée. » 
Jean Blanzat
(extrait de l'article paru dans Le figaro littéraire du 19-5-1951)

*


          « Ces nouvelles, intensément dramatiques, sont conduites de main de maître... Une nouvelle comme Le Piège aux âmes est de celles qui laissent des souvenirs ineffaçables dans l'esprit d'un lecteur. »
René Janon
(extrait de l'article paru dans La dépêche quotidienne d'Alger le 30-5-1951)

*

          « Ces quatre histoires sont non seulement fort bien écrites — le fantastique est, d'ailleurs, un genre qui s'accommoderait difficilement d'un style banal — mais remarquablement imaginées. Elles peuvent supporter la comparaison avec certains parmi les meilleurs contes d'Edgar Poë, et notamment La chute de la maison isher, dont on retrouve l'atmosphère de décrépitude dans Alastor. »
Maurice-Bernard Endrebe
(extrait de l'article paru dans Détective du 22-12-1952)

*

          « ... Mais ce qui rend le récit captivant, c'est la finesse dont l'auteur fait preuve, pour créer un ensemble très fouillé de faits dans lesquels l'esprit chemine à tâtons. Ces faits ne sont pas absolument arbitraires. Ils se rattachent à des circonstances ordinaires que l'auteur sait retracer d'une plume habile et souple. Tout, ce qui les entoure est mis en relief par l'art d'un auteur capable de créer une ambiance. »
Jean Dreve
(extrait de l'article paru dans Le thyrse de Bruxelles le 1-6-1951).

*

          Nota Bene : La nouvelle intitulée Alouqa ou la comédie des morts, 3ème du recueil Le visage de feu, fut retenue par Roger Caillois pour son anthologie en langue française de la littérature fantastique internationale intitulée : Fantastique — soixante récits de terreur, édition Club Français du Livre. 1958.
          Dans cette anthologie, qui fait autorité, l'école française est représentée par : Balzac, Mérimée, Villiers de l'Isle-Adam, Guy de Maupassant, Léon-Paul Fargue pour les auteurs morts ; par Jean-Louis Bouquet et Jacques Yonnet pour les auteurs vivants.
          Le même ouvrage a été réédité par Gallimard (Nouvelle Revue Française),1966 sous le titre : Anthologie du fantastique.
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

Dans la nooSFere : 61705 livres, 56778 photos de couvertures, 56012 quatrièmes.
7957 critiques, 33726 intervenant·e·s, 1255 photographies, 3645 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !