Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Tribune Libre

COLLECTIF

Mercury, février 1967

          TRIBUNE LIBRE

          Un grand, un chaleureux merci — sans plus attendre — pour le magnifique MERCURY 12/13 reçu ce matin. Ce numéro double représente une somme de travail qui laisse pantois, et pour laquelle il est manifeste que vous n'avez pas ménagé vos efforts. Le texte, l'iconographie — spécialement remarquable — la mise en page, tout m'a paru de premier ordre ; et je ne crois pas que Jean-Louis Bouquet puisse jamais rêver plus bel hommage...
          Roland Stragliati

          Le travail représenté par ce numéro est impressionnant et je ne puis que l'admirer. Veuillez trouver ici toutes mes félicitations.
          Alain Doremieux

          Je n'ai pas encore eu le temps de lire ce numéro en détail mais après l'avoir rapidement examiné, je tiens sans plus tarder à vous adresser mes plus sincères félicitations pour ce très beau résultat. Indépendamment de la qualité littéraire, la présentation est digne d'une revue de classe et je suis émerveillé des résultats auxquels vous arrivez en disposant de moyens qui sont tout de même assez limités ! J'imagine les efforts et la patience qu'il vous faut pour une présentation aussi soignée et vous en félicite très chaleureusement.
          Maurice Renault

          Avant tout merci pour le double numéro de Mercury une des plus grandes réussites dans le domaine du fanzine. Les illustrations sont si belles et la plus grande partie des textes d'une si haute tenue, qu'une revue imprimée pourrait en être fière. Espérons que vous continuerez sur une si bonne lancée.
          Nathalie Ch. Henneberg

          Toutes mes félicitations pour le nouveau numéro (le spécial sur J. L. Bouquet) : il est DU TONNERRE !
          Serge Hutin

          Voilà un numéro exceptionnel quant à sa tenue, sa densité et présentation. Cette fois, vous êtes l'imbattable : c'est du grand art. On cherchera plus tard la série « MERCURY » qu'on aura du mal à trouver entière (ce que je vous souhaite car c'est à ce moment que le mystère et la magie de l'introuvable auréolent les « absents »). Oui, vraiment, un fameux numéro — un gueuleton pour l'œil et l'esprit.
          Claude Seignolle

          J'ai bien reçu votre dernière lettre ainsi que MERCURY 12-13 et vous en remercie. Si MERCURY continue sur sa lancée, et j'ai comme l'impression que ça va continuer, il n'est pas déplacé d'avancer qu'il deviendra LA revue française, et peut — être même européenne de l'insolite. De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace...
          Louis Guhl

          J'ai littéralement dévoré I'Hommage à Jean-Louis Bouquet qui m'a séduit sans réserve. Et bravo pour la fabuleuse iconographie.
          Jean-Pierre Bouyxou

          ... Quant à MERCURY, je ne peux que m'associer aux multiples félicitations qui ne manqueront pas de vous parvenir. Les vignettes en hors texte sont vraiment sensationnelles : une véritable édition de luxe ! Voilà un travail sûrement unique dans les annales des fanzines...
          Gérard Torck

          Je viens de refermer ce MERCURY et je ne trouve pas les mots pour donner mon opinion. Le travail que représente ce numéro double est stupéfiant. L'effort de présentation est digne d'éloges. Et puis, il y a Bouquet. Mes préférences vont, vous le savez, plus facilement à la SF qu'au Fantastique. Mais je suis bien obligé de me taire devant la richesse d'un texte comme Alouqa ou la comédie des morts ou Laurine, ou la clef d'argent. Ce qui n'aurait été, vu par certains auteurs, qu'un texte banal, devient, sous la plume de Bouquet, un petit joyau.
          Henri Chassin

          Votre dernier numéro de MERCURY était... énorme ! Enorme mais vraiment très bien, très intéressant. Je ne regrette qu'une chose... j'aurais voulu lire Les pénitentes de la Merci ...
          Tina Sol

          Mes plus vives félicitations sur le numéro sur J.L. Bouquet : c'est une véritable somme ! Le résultat dépasse tout ce qu'on pouvait attendre.
          Daniel Drode

          Toutes mes félicitations pour votre numéro spécial sur J.L. Bouquet. Non seulement j'ai lu ses nouvelles dans Fiction et autres mais j'ai vu jadis la plupart des films auxquels il a collaboré. La cité foudroyée est un film dont il fut beaucoup parlé à l'époque et dont le sujet fut imité dans La fin de Monte-Carlo. Quant à Mathias Sandorf et Mandrin, ce furent d'excellents serials.
          Maurice Dubourg

          J'aime énormément votre revue. Les numéros sur Bouquet étaient fort bien et m'ont appris beaucoup de choses...
          Janine Golle

          A force de vous répéter que vos Mercury sont sensationnels et en constant progrès, vous allez finir par penser que c'est de la flatterie. Il n'en est rien soyez en sûr. Que dire des numéros 12-13 ? Je n'ai plus de superlatif assez fort pour vous dire mon admiratif étonnement. Affirmer que c'est un « mega » Mercury est encore en-dessous de la vérité. Tout étant relatif, je pense bien situer la valeur de ce numéro en disant qu'il est digne de Bizarre revue à juste titre prestigieuse. Je ne parlerai pas de Jean-Louis Bouquet, il a été pour moi une magnifique révélation. Les articles sur ce grand méconnu me paraissent faits avec beaucoup de maîtrise et d'érudition. On pouvait s'y attendre après lecture des noms prestigieux qui s'étaient donnés rendez-vous au sommaire. Bref, une entreprise réussie qui fera date, non seulement dans la collection Mercury, mais aussi dans la littérature fantastique ; nous avons un ouvrage auquel on peut se référer et qui sera d'une utilité précieuse quand on redécouvrira Jean-Louis Bouquet, car, il ne fait nul doute qu'un jour, son nom sera aussi célèbre que celui de Jean Ray...
          Jean-Pierre Turmel

          MERCURY mi ha colpito più che positivamente. E' esattamente una pubblicazione del genere che manca in Italia, e proprio il suo carattere di unicità la rende sommamente desirabile per un appassionato. Ho intenzione di pubblicare I'articolo su MERCURY sul numero di giugno di Galassia...
          Ugo Malaguti

          J'ai connu Mercury par le numéro 13 que j'ai trouvé absolument formidable... Pensez-vous augmenter la longueur de vos rubriques ? Cinéma fantastique et bandes dessinées ?
          Claude Guery

          Je vous remercie de l'envoi du n° 12-13 de Mercury dont je tiens à vous féliciter, aussi bien pour l'extraordinaire documentation réunie sur J.L. Bouquet que pour l'effort évident et parfaitement réussi de mise en page et de reproduction des photos.
          Jean Streff

          C'est, du point de vue illustrations, absolument excellent. Et mieux qu'excellent : FABULEUX. Les seuls (légers) ennuis concernaient les titres : à présent, c'est chose réglée, puisqu'ils sont parfaits...
          Alain Schlockoff

          Un grand merci à tous nos lecteurs pour ces encouragements. Nous continuons dans cette voie, bien entendu.
          MERCURY
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

Dans la nooSFere : 62385 livres, 58312 photos de couvertures, 56860 quatrièmes.
7958 critiques, 34213 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.