Site clair (Changer
 
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Bibliographie commentée et par genres des romans de Pierre Pelot

Raymond PERRIN

nooSFere (Nouvelle édition, revue, augmentée et mise à jour en 2004), septembre 2004

Page 3 sur 17. Revenir page 2


II La série « DYLAN STARK »


20 volumes classés selon l'ordre des actions. (D. S. + n°) : indique le classement chronologique des actions)

     Dylan Stark est un antihéros plongé malgré lui dans le camp sudiste pendant la guerre de Sécession. Il évolue surtout dans les paysages troublés ou en ruine de l'après-guerre où la paix reste précaire. Ce métis, né de mère française et de père cherokee, ressent toutes les violences d'un conflit mal éteint. Il fait face avec ses coups de cœur, parfois violents mais sans jamais céder au manichéisme, plus soucieux de traquer l'injustice que de restaurer la justice, une tâche qu'il estimerait illusoire.

     Quatre hommes pour l'enfer / P. Pélot — Gérard & C°, 1967. (Pocket Mar. ; 2). « D. S. 1 » ; (J, W) ; Gérard & C° , 1967. 63 p. ; 24*36 mm. (dans un porte-clés). ; N.E. : — Casterman, 1980. — (L' Ami de poche ; 10) ; N.E. : « Dylan Stark. 1 ». Lefrancq, 1997, (Volumes)
     Le lieutenant Stark refuse le sacrifice vain de ses hommes et déserte. Condamné à mort, il est contraint d'accepter une mission-suicide : le vol d'un troupeau de bovins aux Nordistes.
     A la fin d'une guerre fratricide, ses séquelles durables sont doublement ressenties par un « bois-brûlé » sur qui se cristallise les haines raciales.

     Le Vent de la colère / P. Pelot. — Amitié, 1973. — (Bib. de l'am. ; 92) « D.S. 2 ». Ill. de M. Gay. Sél. J.L.P. 1974. (J, W) ; N.E. : « Dylan Stark. 1 ». Lefrancq, 1997, (Volumes).
     (Dans cette édition, Dylan retrouve son nom et la place chronologique de ses actions).
     Dan Starken, (en fait, Dylan Stark), destitué mais libéré, vit la fin de la guerre à Vulcan (Missouri). Guérilleros et shérif méprisent le droit des petits, victimes spoliées du conflit.
     Dylan prend déjà le parti des « mangeurs d'argile, des suceurs de vase », victimes d'une guerre civile bafouant les droits des plus faibles.

     La Couleur de Dieu / P.Pélot. — Gérard & C°, 1967. ; « D. S. 3 » (J, W). Sél. Prix des Treize 1967. ; N.E : — Casterman, 1980. — (L'Ami de Poche ; 10) + scénario inédit : « Une Ombre dans la ville ». ; N.E. : « Dylan Stark. 1 ». Lefrancq, 1997, (Volumes).
     Dans son Arkansas natal où ses parents ont été massacrés, Dylan se laisse peu à peu embarquer dans l'affaire Sodom et défend un Noir qui s'obstine à vouloir que son fils fréquente l'école réservée aux Blancs.
     Suspendant son désir de vengeance, Stark opte pour la défense d'un petit garçon aux yeux d'enfant perdu, avant de s'armer durablement d'un fouet.

     La Horde aux abois / P.Pélot — Gérard & C°, 1967. — (Pocket Marabout ; 11) « D. S.4 » . (J,W) ; N.E. : — Casterman, 1980. (L'Ami de poche ; 14) ; N.E. : « Dylan Stark. 1 ». Lefrancq, 1997, (Volumes).
     En quête des guérilleros d'El Paso, meurtriers de ses parents, Dylan se voit contraint de dénoncer la folie de Matitas Teafield, lequel fait croire à son fils et à ses hommes que la guerre continue.

     Les Loups dans la ville / P. Pélot. — Gérard & C°, 1967.
     — ( Pocket Marabout ; 20) ; « D. S.5 » (J, W) N.E. : — Casterman, 1981. — (L'Ami de poche ; 16) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
     Enfui vers Siloam Spring, Stark découvre une ville terrorisée par les fédéraux. Il ne peut sauver le fils de Teafield, rendu mort-vivant par le mensonge et bientôt tué par un gradé stupide.
     Il suffit à Dylan de la vision d'une fille qui pleure en pleine rue pour qu'il se décide à chasser les intrus.

     Les Loups sur la piste / P. Pélot. — Gérard & C°, 1967. — ( Pocket Marabout ; 21) ; « D. S. 6 » . (J, W) N.E. : — Casterman, 1981. (L'Ami de poche ; 20) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
     Les soldats arrivés trop tard pour défendre la ville, escortent huit outlaws vers Little Rock. Dylan et son ami scout Penk sont du voyage. Pièges et attaques indiennes les attendent !

     Les Irréductibles / P. Pelot *. — Gérard & C°, 1967. — ( Pocket Marabout ; 26) ; « D. S. 7 » (J, W) (* fin du pseudo : Pélot). N.E. : — Casterman, 1981. — (L'Ami de poche ; 26) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
     Prisonnier volontaire à Mountain Grove, Dylan est complice d'un projet d'évasion dirigé par son ennemi El Paso. A l'heure de la liberté, le désir de vengeance, contre un homme qu'il a appris à estimer, peut-il demeurer intact ?

     Le Hibou sur la porte / P. Pelot. — Gérard & C°, 1967.
     — ( Pocket Marabout ; 34) ; « D. S. 8 » ; (J, W) Sélection Prix des Treize,1974. Sélection Jeunes — Lecture Promotion,1975. N.E. : — Amitié, 1974. (Bib. de l'amitié ; 102). Ill. de P. Petit Roulet.N.E. : — Casterman, 1981. (L'Ami de poche ; 32) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Dans l'hiver installé, Dylan et son compagnon de bagne Alwoy trouvent refuge dans un ranch. Cette halte leur permet d'écarter du malheur les hommes comme les chevaux.
     Encore un récit qui manifeste l'amour des chevaux. Le thème récurrent de l'animal sacrifié, —  ici, le vieil étalon Sanan — , est traité avec tact.

     La Marche des bannis / P. Pelot. — Gérard & C°, 1968. — ( Pocket Marabout ; 41) ; « D. S. 9 » (J, W). N.E. : — Casterman, 1982. — (L'Ami de poche ; 41) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Retrouvant son sang cherokee, le métis partage l'humiliant chemin des larmes de ses frères vers une réserve comanche. L'Indienne Wahika lui offre un réconfort, hélas éphémère.
     Les amours interrompues de Dylan et de la belle captive indienne mais l'espoir de la revoir en Oklahoma va demeurer (Cf. « D.S. 14 »).

     Deux hommes sont venus / P. Pelot. Dans l'hebdomadaire Tintin, du n° 1010 au n° 1022, février-mai 1968. ; « D. S. 10 ». Ill. coul. de Hermann. (J, W) ; N.E. : Deux hommes sont venus suivi de 7 h 20 pour Opelousas : — Gérard & C°, 1968. — (Pocket Marabout ; 52). N.E. : Deux hommes sont venus — Casterman, 1983. -(L'Ami de poche ; 54) N.E. Deux hommes sont venus suivi de 7 h 20 pour Opelousas : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Parti pour la Floride, en quête d'un hypothétique trésor, Dylan rencontre l'ami Kija, l'homme aux cheveux rouges, le compagnon d'une longue route même après qu'ils ont vengé les dépossédés, victimes des busards de guerre de Sanwooten.
     Ce compagnonnage durable repose sur l'estime égale et mutuelle, et la reconnaissance de valeurs communes. Ni alter ego, ni faire-valoir de l'autre, chacun agit en toute liberté et consolide son amitié au gré des combats menés côte à côte.

     La Peau du nègre ; suivi de : L'Homme-qui-marche / P. Pelot. — Gérard & C°, 1968. ( Pocket Marabout ; 47) ; « D. S. 11 ». (J, W) ; N.E. : La Peau du nègre — Casterman, 1982. (L'Ami de poche ; 44) N.E. La Peau du nègre ; suivi de : L'Homme-qui-marche :, Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Bien mauvaise chasse que celle entreprise pour rattraper un Noir accusé de la mort d'une tenancière de saloon. Des deux hommes innocents capturés, lequel est le plus menacé ?

     Quand gronde la rivière / P. Pelot. — Gérard & C°, 1968. — ( Pocket Marabout ; 58) « D. S. 12 ». N.E. : — Paris : Amitié, 1975. — (Bibliothèque de l'amitié ; 109) Ill. de Claude Auclair. N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Dylan et Kija sont devenus gibier en embarquant sur le radeau de Rigo-la-Rivière. L'Alabama River est féroce pour les marginaux chaleureux qui rêvent encore d'amitié et de liberté.
     Et au milieu des romans de Pelot, gronde souvent une rivière assassine. Cette fois, aux pièges naturels du cours d'eau s'ajoutent les manœuvres criminelles de ceux qui, s'appropriant la loi, confondent justice et légalité.

     Plus loin que les docks / P. Pelot. — Bruxelles : Lefrancq, 1998. Dylan Stark. 2. 1998, (Volumes). — pp. 739-843. « D.S. 13 »
     Immobilisés par un blocus de dix jours dans le port de Mobile, Dylan et Kija aident les Noirs et les dockers à empêcher un assassinat politique fomenté par des fanatiques extrémistes. Ils espèrent aussi gagner par bateau la Nouvelle Orléans, avec le projet d'atteindre enfin la Floride.
     Le manuscrit du récit, écrit en 1968, est concentré sur les « chaudes journées » du 3 et 4 juillet 1866, Egaré sous le bureau de Pelot, il est enfin retrouvé lorsque Claude Lefrancq décide de republier Dylan Stark.

     Un Jour, un ouragan / P. Pelot. — Gérard & C°, 1968. — ( Pocket Marabout ; 63) ; « D. S. 14 » . (J, W) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
     Jours d'émeute à la Nouvelle Orléans : les démocrates contestent le droit de vote des Noirs, Dylan et son ami connaissent une brève parenthèse historique et mouvementée, avant le voyage en Floride.

     Le Tombeau de Satan / Préface de Hergé. — Gérard & C°,1969. — (Pocket Marabout. ; 68) ; « D. S. 15 ». (J, W)
     Engagés dans le labyrinthe putride des marais de Floride où se cacherait le trésor d'El Paso, Dylan et Kija craignent autant les sauriens que les enlisements, les balles des malfrats et les Indiens.
     De cette descente aux enfers aussi vraisemblable que cauchemardesque, Hergé écrit dans la préface : « Ce roman est constamment »visuel«  ; son »trait« est rapide et vigoureux ; il est »découpé« selon les règles de l'art ; en outre, il y a la »couleur« , la haute et franche et forte couleur. »

     La Loi des fauves / P. Pelot. — Gérard & C°, 1969. — ( Pocket Marabout) ; « D. S. 16 » . (J, W)
     Des six survivants empêtrés dans la jungle de Floride, seuls reviendront un Dylan fiévreux et épuisé et un Kija physiquement blessé mais réconforté par l'amour de Mary, choisie pour compagne.
     Quittant « le grand rouquin » Kija, Dylan va retourner à une solitude d'autant plus pénible qu'il va être victime de quiproquos dévalorisants. Il n'a d'autre projet que la quête de soi et de ses limites.

     L'Homme des monts déchirés / P. Pelot.1969. Dans l' hebdomadaire Tintin, du n° 1095 au n° 1107, oct. 1969-janv. 1970 ; « D.S. 17 ». Ill. coul. de Hermann. (J, W)
     Désormais seul et parvenu au Nouveau Mexique, Dylan est pris pour un chasseur de primes. Pour sauver sa vie et dénouer l'écheveau d'une intrigue complexe, il doit ruser.
     Dylan, deux fois de suite pris pour un autre, ne peut compter que sur lui.

     L'Erreur / P. Pelot. 1971. Dans l'hebdomadaire Tintin, du n° 1173 au n° 1179. avril-juin 1971, « D.S. 18 ». Ill. coul. de Hermann. (J, W)
     Pris pour un tueur chargé d'empêcher un témoignage à un procès, Dylan est prisonnier dans une chambre d'hôtel. Il attend d'avoir mis à jour tous les nœuds du complot pour agir.

     Sierra brûlante / P. Pelot. — R. Laffont, 1971. Ill. J-O. Héron — (Plein vent ; 76) ; « D.S. 19 ». (J, W) ; N.E. : — Gallimard, 1980. — (Folio Junior ; 110). Ill. P. Collier. Réimp. 1982, 1988. N.E. : Pocket Junior, 1998.
     Cité dans La Bibliothèque idéale, présentée par Bernard Pivot, Albin Michel, 1988 : « les 49 livres du rayon jeunesse ». Prix européen de littérature pour la jeunesse, 1976.
     Après avoir fui la réserve avec sa femme et son fils, un Indien Navajo est accusé à tort d'avoir tué le patron du ranch où il a volé un cheval. Dylan, pour y voir plus clair, se mêle au groupe des poursuivants.
     De cette chasse à l'homme, harassante, cruelle dans son issue fatale, émerge finalement l'image lumineuse du métis ramenant l'enfant rescapé vers son peuple.

     Pour un cheval qui savait rire/ P. Pelot. — Amitié, 1982. — (Les Maîtres de l'aventure) (J, W) En fait, il s'agit d'un « Dylan Stark », Man se substituant au métis cherokee. « D.S. 20 »
     A la suite d'un pari fou, lequel des cinq aventuriers texans si divers réussira à capturer l'étalon Grand-Blanc enfui en territoire apache ? Lorsque Man, (en fait Stark), a fait ses preuves, il peut libérer le fabuleux cheval qui savait rire. &9;&9;&9;&9;
     Dans ce western, « oublié » neuf ans par l'éditeur, sont imbriquées les superbes vignettes complémentaires, non redondantes, de Claude Auclair.
     Notes : Les couvertures des volumes publiés dans les collections Marabout Junior et Pocket Marabout sont illustrées par Pierre Joubert. Celles des dix volumes reprenant les aventures de Dylan Stark, réédités chez Casterman, sont dues à Michel Blanc-Dumont.
     Tandis que les épisodes 1 à 7 de la série, publiés sous le titre « Dylan Stark. 1 », sont réédités dans la collection « Volumes », (828 p.), chez C. Lefrancq, en septembre 1997, sans préface, avec une couverture inédite de M. Blanc-Dumont, les épisodes 8 à 14, publiés sous le titre «  Dylan Stark. 2 », collection Volumes, (Lefrancq), sont précédés d'une introduction de R. Perrin, intitulée : « Dylan Stark, le justicier métis », (pp. 5-24). Deux hommes en colère devrait précéder La Peau du nègre et Plus loin que les docks se situe chronologiquement avant Un Jour, un ouragan. Il reste à publier 6 épisodes pour que soit enfin éditée l'intégralité de la série. Les éditions canadiennes Alaeis ont renoncé en 2003 à republier Dylan Stark.

Aller page 4
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 71573 livres, 82385 photos de couvertures, 66828 quatrièmes.
8476 critiques, 38470 intervenant·e·s, 1491 photographies, 3725 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.