Site clair (Changer
 
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Bibliographie commentée et par genres des romans de Pierre Pelot

Raymond PERRIN

nooSFere (Nouvelle édition, revue, augmentée et mise à jour en 2004), septembre 2004

Page 6 sur 17. Revenir page 5


V LES ROMANS CONTEMPORAINS DU RAYON JEUNESSE


     Les Etoiles ensevelies / P. Pelot ; ill. R. Blachon.
     — Amitié, 1972. — (Bibliothèque de l'amitié ; 82). (RC, J, V).
     Diplôme Loisirs jeunes 1972, Sélection Prix des 13 1972, Sélection J.L.P. 1973, Sélection 1000 jeunes lecteurs 1973, Mention Prix Européen de Littérature de jeunesse, Province de Trente, 1973, Aiglon d'or au Festival de Nice. — Adapté pour la télévision en 1974 par Pierre Cardinal, réalisation M. Tournier. Cassette VHS, INA-CRDP. Durée 70 mn. ; couleur VHS SECAM. N.E. : Ill. A. Romby et F. Boudignon. — Rageot, 1990. — (Cascade)
     En Haute-Saône, Antonio Jover, Espagnol en situation irrégulière, rencontre l'enfant fugueur Ludo en quête d'un âne pour aider sa mère dans la corvée d'eau. Une amitié fragile est née.
     Bien écrit, solidement construit, le récit ne cache rien des difficiles et amicales relations entre un adulte en situation irrégulière, maîtrisant mal le français et un enfant de neuf ans, incapable d'appréhender certaines réalités sociales.

     Le Cœur sous la cendre / P. Pelot. — Amitié, 1974. (Les Chemins de l'amitié) (J, R CAd, V) Diplôme Loisirs Jeunes, 1974 ; Sélection J.L.P., 1975 ; Sélection 1000 Jeunes Lecteurs, 1976 ; Grand Prix Européen de Littérature jeunesse, Province de Trente, 1977.
     A l'heure de la retraite, après une vie de labeur, l'ouvrier du textile Bastien Liard est exilé dans une vallée sombre. Humilié et amer, il souffre de la solitude et de l'ingratitude de ses employeurs.
     Premier récit situé dans le village de Pelot et inspiré par une situation effective révoltante, ce roman dénonce tout à la fois le cynisme d'une société qui rejette les « improductifs » et les condamne au désespoir, la détresse et la solitude des vieux qui comprennent trop tard qu'il faut apprendre à temps à jouir de la vie, sans attendre une quelconque gratitude sociale.

     Le Pain perdu / P. Pelot.-G.P., 1974. — (Grand angle ; 3) (Adapté en téléfilm par Pierre Cardinal en 1975 ; diffusé en 1977.) (J, RCAd, V).
     N.E. : — Messidor, 1991. — (LF 12) Ill. R. Botti + éd. en braille : 4 v.
     Non, Lou Carmaux ne pourra plus goûter au pain perdu de sa jeunesse car son village natal n'a rien pardonné. Il y retrouve une fiancée mariée, un enfant caché qui s'est trouvé un « vrai » père, et surtout une haine tenace. Reste la solide amitié de Patte-Folle.
     Ce récit restitue la nostalgie d'une enfance montagnarde vosgienne, avec ses bruits, ses odeurs, ses objets familiers. Si ce cadre de vie a disparu, la mémoire rancunière des autochtones demeure.

     Je suis la mauvaise herbe / P. Pelot. — G.P., 1975. — (Grand angle ; 8) (J, RC, V) Sélection Prix des Treize, 1975 ; Sélection J.L.P., 1976 ; Sélection 1000 Jeunes lecteurs, 1976. ; N.E. : — L.G.F., 1981. — (Le Livre de poche jeunesse ; 61) Ill. A. Szabo.
     Vers 1920, Simon, âgé de sept ans, adore les histoires du marginal Brice, un colporteur pacifiste puisant ses récits dans un livre découvert au grenier par l'enfant. Cruelle désillusion !
     Parce que son père l'aide à comprendre le « beau mensonge » du raconteur, à refuser l'intolérance et les préjugés, l'enfant ne gardera finalement qu'un souvenir ébloui de son vieux compagnon.

     Le Ciel fracassé / P. Pelot. — Amitié, 1975. — (Les Chemins de l'amitié ; 15). (J, RCAd, V) Sélection 1000 Jeunes lecteurs, 1976.
     Pour retrouver son amie Celia, Adrien a déserté. Partis dans une folle errance pour le Sud de la France, vers le soleil et la fête, les jeunes gens sont victimes d'une chasse à l'homme.

     Les Neiges du coucou / P. Pelot. — G.P., 1975. — (Grand angle ; 16) (J, RCAd, V)
     Le bûcheron Paulin ne se doutait pas qu'il trouverait dans le routard Gaël un compagnon de débardage. Quand une bagarre éclate au bal du samedi, le rêve s'effrite mais la parole renaît.
     Une brève rencontre au pays des bûcherons, des chantiers de coupe, du débardage sur les pentes risquées de la forêt de Morteville.

     Le Pantin immobile / P. Pelot. -Paris : Amitié, 1976. (Les Chemins de l'amitié ; 18). Adapté pour la télévision par Michel Guillet et Pierre Pelot en 1983. (J, RCAd, V)
     Les routards Lorrain et Sergio font route vers l'Italie. Mais Lorrain s'arrête dans son village vosgien natal et abandonne son compagnon à qui il a menti. Les retrouvailles seront tragiques.
     Une action ramassée dans un espace limité à deux villages des Hautes Vosges et dans un temps réduit à quatre jours. Lorrain, sorte de romancier sans l'écriture, paiera cher sa mythomanie de voyageur immobile qui conte à tous ses contemporains son « tour du monde » et trahit l'amitié.

     Le Renard dans la maison / P. Pelot. — Amitié, 1977. — (Les Chemins de l'amitié ; 21) (J, RCAd, V) Prix Jean Macé
     Quand Marcel Lourrois découvre un jeune homme blessé, il n'hésite pas à le soigner, à le cacher. Sa fille Anna ne partage pas sa conception de l'hospitalité et prévient les gendarmes.

     Le Mauvais coton / P. Pelot. — Amitié, 1978. — (Les Chemins de l'amitié ; 26) (J, RCAd, V)
     Pierre file du mauvais coton et boit plus que de raison pour vaincre l'ennui et la solitude dans sa cité ouvrière. Une mauvaise chute dans un cirque de passage le précipite vers le néant.

     Le Canard à trois pattes / P. Pelot, W. Camus, J. Coué. — Duculot, 1978. (Travelling ; 35) (J, RCAd)
     Isolé dans une ferme perdue, un écrivain réalise qu'il rédige la nuit des pages oubliées à son réveil. Les personnages tués dans ses rêves meurent dans la réalité. Présage funeste !
     Pelot, auteur du titre, continue le récit (pp. 21-56), amorcé par W. Camus.
     Un des rares récits écrit en collaboration.

     Les Canards boiteux / P. Pelot. — G.P., 1978. — (Grand angle ; 45) (J, V)
     Le jeune Laurent en quête de racines et le vieux Théo, ressassant le passé sur les ballons vosgiens, se fourvoient dans la défense faussement écologique des faucons pèlerins.

     Fou comme l'oiseau / P. Pelot. — Amitié, 1980. — (Les Chemins de l'amitié) (J, RCAd, V). Adapté pour la télévision par Fabrice Cazeneuve en 1983.&9;Voler comme un oiseau et faire l'amour avec une fille : voilà les rêves de l'adolescent Chip, un jeune homme pas comme les autres, heureux pourtant de sa rencontre avec la douce Josia.
     Un livre bouleversant dans sa mise en récit du droit à la différence. Et le personnage de Chip, devenu Pierre dans la mise en scène de Fabrice Cazeneuve, émeut encore le téléspectateur grâce à l'interprétation sensible et talentueuse de Florent Pagny.

     La Passante / P. Pelot. — Flammarion, 1999. — (Tribal) (J, RCAd).
     Pascal ne pouvait pas ne pas remarquer cette jeune fille au ciré jaune qui est entré « Au Petit Atelier » pour acheter du matériel de dessin. Elle s'appellerait Vaniana, serait Polonaise. Après une invitation au café, l'imagination de Pascal trotte plus vite que son fauteuil roulant, malgré les remontrances de son frère Claude... Comment cette belle romance va-t-elle finir ?
     Une histoire d'amour « différente », forte, originale, à la fois tendre et féroce...
Aller page 7
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 71573 livres, 82385 photos de couvertures, 66828 quatrièmes.
8476 critiques, 38470 intervenant·e·s, 1491 photographies, 3725 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.