Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Fonds documentaire Choisir un autre habillage   
    Base de données    
    Base d'articles    
    Identification    
    Fonds documentaire    
 

Jules Verne

(France ; 1828-1905)

Jean-Pierre ANDREVON

Le Monde de la Science-fiction. M.A. éditions, 1987

          Pour la compilation, empruntons ces lignes à Pierre Versins (dans son Encyclopédie) : « Sur une oeuvre constituée par plus d'une centaine de titres, dont soixante-quatre appartiennent aux "Voyages extraordinaires", son oeuvre conjecturale compte 31 titres. Ceci fait de lui le premier des anticipateurs modernes à avoir pris assez au sérieux la conjecture pour lui consacrer environ la moitié de ses forces ». Père alors de la science-fiction, Jules Verne ? Sans aucun doute, et l'antériorité des thèmes en fait foi, puisqu'il fut le premier à décrire un voyage interplanétaire "scientifique" (n'oublions pas les guillemets) avec De la Terre à la Lune en 1865 ou, l'année précédente, un "continent disparu" plein de dinosaures, avec Voyage au centre de la Terre.
          Génial anticipateur alors ? Certes non. Empruntons à Pierre-André Touttain (dans les Cahiers de l'Herne consacré à l'écrivain) cette précision : « Jules Verne n'a rien prévu ni rien inventé. Toutes ses "anticipations" sont le résultat d'analyses lucides d'inventions — contemporaines de l'auteur — ébauchées, timidement avancées ou en cours de développement... »
          Ecrivain pour la jeunesse ? Et particulièrement pour les enfants de la bourgeoisie corsetée du XIXème siècle ? Pourtant, François Raymond, dans sa préface au Livre d'Or de Jules Verne (Presses Pocket — 1986) n'hésite pas à écrire « qu'il y a une modernité de J.V., faite d'angoisse et de jeu, de violence et de dérision, de subversion des valeurs... » (N'oublions pas que le capitaine Némo, son héros le plus célèbre et celui à qui il s'attacha le plus, est un proscrit, un anarchiste, dont Verne voulait au départ faite un Polonais !). L'auteur donc ne peut être réduit à un seul portrait ; au contraire celui qui put passer pour un célébrateur du capitalisme naissant sut le remettre en question avec Les Indes noires (1877), et donna de l'avenir, dans quelques textes courts, une vision satirique (La journée d'un journaliste américain en 2889, 1889) ou carrément noire (L'éternel Adam, posthume, en 1910) — ces deux derniers textes (inclus dans le Livre d'Or) d'ailleurs écrits avec son fils Michel...
          Auteur « aux facettes multiples et changeantes » (cf. Touttain), Jules Verne est avant tout, et c'est bien le plus important parce que c'est cela qui reste, au fond de notre coeur d'enfant comme au fond de notre esprit d'adulte, une prodigieuse machine à rêver — moins un décrypteur de lendemains qui chantent ou déchantent, qu'un poète de l'aventure cachée dans les franges d'un aujourd'hui de toujours.

          Lecture

          L'oeuvre de Jules Verne est accessible en Livre de Poche ou dans la collection des fac-similés Hetzel chez Hachette.
          Sur Verne : Jules Verne (le cas Verne) par Marc Soriano (Julliard — 1978).

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
Biographies, catégorie Bios
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.