Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Maurice Dantec : « Nous vivons dans un monde hyperfictif, où on est tous potes »

Jean-Claude VANTROYEN

Le Soir, septembre 2005

     Le géographe du futur

     Maurice Dantec est un explorateur du monde de demain , celui que le nôtre est en train de générer. Un monde post-humain, où l'ordre biotechnologique cache mal le désordre et la désespérance du quotidien. Où l'émotion n'a plus de place. Dantec est un auteur de polars du futur. Ses intrigues sont sophistiquées et passionnantes. Mais ce qui l'est encore davantage, c'est le décor. Dantec parvient à faire vivre le futur comme si on y était. A le rendre perceptible à nos sens. C'est le talent d'un grand écrivain.

     Avec Cosmos Incorporated, l'écrivain continue à explorer le monde qui vient, et ce n'est guère réjouissant.

     Les mondes qu'invente Maurice Dantec sont toujours trash. C'est encore le cas avec l'UniMonde humain que forme notre planète dans son dernier roman Cosmos Incorporated. Pouvoirs centralisateurs mais épars, mafias omniprésentes, techniques et biotechniques, contrôle permanent, assassins professionnels, riches richissimes et pauvres pauvrissimes. C'est ça l'humanité selon Dantec, dans un monde qui a juste vingt à trente ans d'avance sur le nôtre. L'UniMonde humain.

*    

     Les livres du Soir - Croyez-vous vraiment que c'est ce monde-là qui nous attend ?

     Maurice Dantec - La fiction, c'est à la fois une image du monde dans lequel on vit et sa projection éventuelle dans le futur, mais ici corroborée par un certain nombre de faits. Le monde que je décris est déjà là, maintenant, sous forme embryonnaire. 

     - C'est un monde inhumain.

     - C'est pour cela que je l'appelle aussi l'Unimanité, jeu de mots avec inhumanité. L'humanité se poursuit, mais en perdant son humanité.

      - Dieu est mort ?

     - Oui. Mais la phrase de Nietzsche n'était pas un cri de victoire, c'est une catastrophe, parce que c'est l'avènement du nihilisme. Du moment qu'il n'y a plus de transcendance, tout est rabattu sur l'existence «normale».

      - La devise de votre UniMonde, c'est « Un monde pour tous - Un dieu pour chacun ».

     - Oui, dieu est disponible en hypermarché. Ou via des neuromachines. Chacun a son petit dieu personnel.

      - Et ce n'est pas Dieu ?

     - Oh non! On est là dans le trucage du langage.

      - Tout est truqué ?

     - Le monde est comme une émission de Thierry Ardisson. J'y suis passé samedi dernier. C'est là qu'on voit que la médiamachine est en cours d'embryogenèse. Vous savez que même les applaudissements sont enregistrés et que c'est Ardisson qui les déclenche? C'est comme Néron dans la Rome antique, qui lève ou baisse le pouce. Ardisson décide, s'occupe personnellement du montage, coupe, ne retient que ce qui l'intéresse. La télé, c'est l'art de l'illusion, on le sait. Mais ici on est dans le totalitarisme électronique. Cette émission en elle-même, c'est mon livre. Le monde que je décris est déjà commencé.

      - Vous êtes un écrivain et un polémiste décrié. Comme à Houellebecq, on vous reproche peut-être, en fin de compte, de ne pas cacher vos constats.

     - On est entré dans le monde que décrit Philippe Muray : un monde hyperfictif où tout doit aller bien, où on est tous potes, où il n'y a aucun problème avec l'islam ni aucun choc de civilisation. L'islam aujourd'hui, c'est comme le communisme hier: impossible de remettre en cause ses bases.

      - Vous clamez que vous êtes un écrivain combattant, chrétien et sioniste, qu'il faut se battre pour Jérusalem contre l'islam. Pourquoi ne vous contentez-vous pas d'écrire ? Vos livres valent mieux que vos polémiques.

     - Je suis un écrivain, je vois les choses et je les dis. Via mes romans d'abord, mais aussi en prenant position publiquement. C'est une longue tradition de la littérature, de Voltaire à Céline.

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Interviews

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies