Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Fonds documentaire Choisir un autre habillage   
    Base de données    
    Base d'articles    
    Identification    
    Fonds documentaire    
 

Robert Silverberg

(USA ; 1935)

Jean-Pierre ANDREVON

Le Monde de la Science-fiction. M.A. éditions, 1987

          C'est le plus gigantesque de tous. Agé d'à peine plus de 50 ans, ayant publié sa première nouvelle en 1954, Silverberg a une oeuvre comptant plus de 400 nouvelles (dans la seule année 57, sous son nom ou sous divers pseudonymes, seul ou en collaboration, et disséminées dans toutes les revues existantes, il en publia 84 !), environ 70 romans pour ce qui est de la S-F, autant d'autres livres parmi lesquels de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et quelques oeuvres historiques (à ce titre, il faut lire au moins Le seigneur des ténèbres, Lord of Darkness, 1983, magnifique évocation de l'Afrique pré-coloniale, Laffont), sans oublier des recueils et des anthologies... Serait-ce à dire que Silverberg est un faiseur qui bâcle ses textes à la chaîne ? Sans doute le fut-il peu ou prou de 1954 à 1959, où il fit frénétiquement son apprentissage, brassant les genres, du space-opera à la politique-fiction. Ensuite vint le temps du silence (et sans doute de la réflexion), jusqu'en 1964, date à laquelle il se mit à écrire "sérieusement", pour en arriver à un sommet tout provisoire, la première oeuvre qui le fit enfin considérer comme un grand de la S-F : le cycle Nightwings, en 1968 (Les ailes de la nuit, J'ai Lu), nostalgique évocation d'une Terre envahie par les extraterrestres.

          Ensuite, les oeuvres de tout premier plan s'enchaîneront avec une régularité étonnante, comme Les Monades urbaines (J'ai Lu - The World inside, 1971) sur la vie à la fois libérée et contrainte, ludique et aliénée des habitants d'une colossale cité du futur, L'oreille interne (J'ai Lu 1972), peut-être son chef-d'oeuvre, sur les tourments d'un télépathe qui voit son pouvoir disparaître, et encore L'homme stochastique (J'ai Lu - The Schtochastic Man, 1975), une parabole sur le pouvoir, à travers le destin de cet homme qui a le don de lire l'avenir... Et en 1976, nouvelle interruption de l'écriture S-F, qui selon l'auteur n'est pas suffisamment reconnue par l'establishment littéraire. Perdu, Silverberg ? C'est mal le connaître ! En 1980, il reparaît, et comble de tout, lui qui oeuvrait dans l'intimiste, avec un énorme roman d'heroic fantasy, Le château de Lord Valentin (J'ai Lu - Lord Valentin's Castle, 1980), qui aura même deux suites.

          Pétri de contradictions, Silverberg ? Le moins que l'on puisse dire est que l'homme (comme l'écrivain) n'est pas simple. Ainsi que l'écrit Denis Philippe (Fiction 251 le héros-type de Silverberg est un être tourmenté, mal à l'aise, bourrelé de remords, le plus souvent un homme habité par une dualité fondamentale, un homme-double à la limite de la schizophrénie". Juif new-yorkais, l'auteur l'est jusqu'au bout de la plume - la face sombre de Woody Allen, un puritain travaillé par le sexe, un agnostique hanté par les métamorphoses possibles menant à l'immortalité et peut-être même à la déité (Presses Pocket - Son of man, 1971), Le temps des changements (Livre de Poche A time of changes, 1971), Le livre des crânes (Presses Pocket - The book of skulls, 1972). Un étonnant et détonnant dérangeur, à l'étroit en S-F et souvent trop grand pour ses lecteurs.

          Lecture

          - Les masques du temps (Livre de Poche - The masks of time, 1968).
          - Shadrak dans la fournaise (J'ai Lu - Shadrach in the Furnace, 1976).
          - L'homme dans le labyrinthe (J'ai Lu - The man in the maze, 1969).
          - Le livre d'or de Robert Silverberg, présenté par Philippe Hupp (Presses Pocket - 1979).

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
Biographies, catégorie Bios
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.