Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Jeury, Michel

(France - 1934)

George W. BARLOW

Le Monde de la SF. M.A. Editions, juin 1987

          C'était lui, le Albert Higon qui en 1960 signait deux des « Rayon Fantastique » les plus remarqués, Aux étoiles du destin (Galaxie bis) et La Machine du Pouvoir (NéO), influencés respectivement par E. Hamilton et van Vogt. Le paradoxe final du premier, avec son temps inversé, annonçait cependant Le Temps incertain (1973 — Presse Pocket), triomphale révélation après de longues années de silence : même si c'était avec l'aide d'un autre Américain, Ph. K. Dick, Jeury était devenu Jeury. Depuis, c'est un flot abondant et continu de nouvelles et de romans, dont deux seulement sont signés Higon — Les Animaux de justice (1976 — J'ai Lu) et Le Jour des voies (1977 — J'ai Lu) — sans que cela implique d'infériorité : Jeury utilise son vrai nom au Fleuve Noir ; il en déborde d'ailleurs le cadre trop étroit en recourant à des séries, dont la plus remarquable est celle de Goer de la Terre (La marée d'or, 1985, en est le 4ème volet).
          Révolution jeurienne : depuis Wells et jusqu'à Klein (Les Seigneurs de la Guerre), le voyageur temporel visitait des scènes jouées une fois pour toutes, souvent à l'aide d'une machine ; avec la chronolyse déclenchée par une drogue, voire par la souffrance, il y a altération réciproque des scènes et du « psychronaute » — bel exemple de l'art qu'à Jeury de créer des mots nouveaux pour évoquer des milieux nouveaux. Car sa fiction n'est pas pure exploration psychologique ; les situations insupportables que le héros fuit dans le « temps incertain » pour les affronter différemment (« nous nous battrons avec nos rêves » dans Les Singes du Temps, 1974 — Presse Pocket), ce sont les menaces d'aujourd'hui — danger atomique, écofascisme.
          On assiste dans l'ensemble de l'œuvre à un développement de l'individuel au collectif : les deux syndromes qui donnent à Soleil chaud, poisson des profondeurs (1976 — Presse Pocket) son beau titre surréaliste sont les équivalents de l'hibernation et de la migration chez les animaux en réaction à un milieu social glacial ; et, dans Le Territoire humain (1979 — Ailleurs et Demain), ce sont des multitudes qu'agitent les psychoses qui trahissent le déséquilibre des systèmes politico-sociaux. D'un même mouvement, les univers autres prennent davantage de consistance : dans la série des Colmateurs (commencée en 1981 chez Presses Pocket, elle en est à son troisième épisode avec Les Démons de Jérusalem, 1985), c'est une formule mathématique qui détermine la « densité » des mondes parallèles et du même coup l'énergie dont les voyageurs y disposent. Et la confrontation trouve parfois une solution, tantôt utopique (La Fête du changement dans Utopies 75, Ailleurs et Demain — 1975), tantôt quasi mystique (Presse Pocket — Les Yeux géants, 1980).
          Comment ce mysticisme peut coexister avec le scepticisme, Gérard Klein l'explique dans Le Livre d'or de Michel Jeury (Presse Pocket — 1982) ce sont deux aspects du paganisme ; « païen » et « paysan », c'est le même mot ; et Jeury est cette bête rare en S-F, domaine de la petite bourgeoisie théorisante — un paysan. Mais cette unicité ne l'a pas empêché d'avoir une énorme influence : on peut parler, devant certaines œuvres d'auteurs français comme Fontana, Douay, Ruellan, Giulani, d'une école jeurienne.

 

          Lecture
          — Les Enfants de Mord (Presse Pocket — 1979).
          — L'Orbe et la Roue (Ailleurs et Demain — 1982).
          — Le Jeu du Monde, (Ailleurs et Demain — 1985).
          — Les Iles de la Lune (FNA — 1979).
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies