Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Allemagne

Daniel WALTHER

Le Monde de la Science-fiction. M.A. éditions, 1987

          La littérature européenne de science-fiction la plus abondante et la plus diversifiée est actuellement celle de langue allemande. Elle est malheureusement trop systématiquement ignorée chez nous, bien qu'elle ait produit dans la dernière décennie d'indiscutables réussites pour ne pas parler de chefs-d'oeuvre. Si l'on exclut trois anthologies récentes, seuls des romans choisis plus ou moins au hasard ont été proposés au lecteur francophone. Hélas, la publication systématique des Aventures de Perry Rhodan (Fleuve Noir) a donné pendant trop longtemps de la science-fiction germanophone une image schématique et fautive. Cette vision fragmentaire est corrigée dans l'introduction au Livre d'Or de la Science-fiction allemande. Reste à signaler que Perry Rhodan (co-rédigé par toute une équipe de tâcherons placés sous la férule de Clark Darlton, pseudonyme de Walter Ernsting) continue de faire recette dans les pays de langue allemande (depuis 1961, date de sa création)... et dans quelques autres.
          Mais la richesse de la science-fiction allemande est tout à fait indéniable ; du pur space opera résolument démarqué de la (sur)production américaine à la fiction spéculative et à la politique fiction, en passant par l'heroic fantasy et la légende revisitée (Michael Ende :  L'Histoire sans Fin, Livre de Poche, 1979), tous les genres sont actuellement représentés, et les collections naissent (et meurent) à un rythme purement hallucinant. Si la plupart des titres publiés sont bien sûr étrangers (mais les traductions d'autres langues que l'anglais sont bien plus nombreuses que chez nous !) la science-fiction « indigène » occupe une place de plus en plus considérable. Ce dont nous ne remarquons rien (ou presque) ici et maintenant.
          De l'auteur germanophone le plus célèbre hors des frontières, Herbert W. Franke, auteur d'ailleurs des plus prolifiques aussi bien dans le domaine de la fiction que dans celui de la vulgarisation scientifique, on ne connaît en France que deux romans (Zone Zéro, Ailleurs et Demain, 1970 et La Cage aux Orchidées, Présence du Futur, 1961) et quelques nouvelles éparses. Science-fiction bien documentée mais foncièrement humaniste, l'oeuvre de Franke est certainement une des plus intéressantes de l'imaginaire contemporain.

          Wolfgang Jeschke, une des grandes figures de la science-fiction allemande, est également trop peu connu en France. Son roman Le dernier jour de la Création (Présence du Futur, 1981) est une variation fort convaincante sur le temps, la politique et la folie des hommes.
          On peut recommander encore, dans un autre registre, le roman de Ronald M. Hahn et Harald Pusch, Dans les Blizzards du Temps, (Galaxie bis, 1983). Brillant exercice de style, hommage à Jack London, cet ouvrage mêle l'aventure dans le Grand Nord, le voyage temporel et la science-fiction politique. R.M. Hahn, romancier, nouvelliste, anthologue, directeur de collection et traducteur est un des plus brillants représentants de la nouvelle SF allemande.

          Lecture

           Demain... l'Allemagne, composé par Jörg Weigand (2 tomes, Opta, 1978 et 1980).
            Etrangers à Utopolis, le Livre d'Or de la SF allemande, composé par Daniel Walther (Presses Pocket, 1980).

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Articles, catégorie Allemagne

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies