Site clair (Changer
 
  Base de données  
 
  Base d'articles  
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Fritz Leiber

(USA ; 1910)

Jean-Pierre ANDREVON

Le Monde de la Science-fiction. M.A. éditions, 1987

          L'auteur a déclaré au magazine Foundation : « Je refuse de me soumettre à la tyrannie des genres ». On ne peut trouver meilleure clé à son univers éclaté, qui explose la même année (1943) par deux oeuvres majeures mais totalement antithétiques : Ballet de sorcières (Le Masque, Conjure Wife), une charmante mais inquiétante comédie de fantastique moderne dans le cadre d'un campus, et A l'aube des ténèbres (J'ai Lu, Gather, Darkness), très sombre vision d'un avenir soumis à une dictature religieuse — de l'excellente S-F sociologique dans la lignée du 1984 d'Orwell. Et, si Fafhrd et le Souricier Gris n'apparaissent pour la première fois qu'en 1957 dans Epées et mort (Swords against death), Leiber, qui professait au départ une vive admiration pour Lovecraft, avait conçu l'idée du Cycle des épées (6 volumes en Presses Pocket) dès le milieu des années 30...
          Incohérence, dilettantisme ? Certes pas : la liste des prix obtenus par Leiber (6 Hugos, 3 Nebulas, sans compter ceux obtenus dans le domaine du fantastique) témoignent de son professionnalisme reconnu. S'il passe avec autant d'aisance du fantastique à la S-F, de l'heroic fantasy à la politique-fiction, c'est que, pour Leiber, l'écriture est un jeu. On ne saurait s'en étonner : Fritz Leiber, fils de deux acteurs shakespeariens, mûrit entre les planches et les projecteurs, et s'essaya lui-même à la comédie. De ces expériences naquit en 1958 Le grand jeu du temps (Masque, The big time) une guerre dans le néant et les univers parallèles mis en scène par de mystérieux marionnettistes, les Araignées et les Serpents, et relaté comme une pièce de théâtre.
          La carrière de Leiber n'est d'ailleurs pour le lecteur qu'une succession de surprises, la plus grandiose étant Le Vagabond, (Livre de Poche, The Wanderer, 1964) qui commence comme un banal roman catastrophe à l'anglaise (une planète vagabonde apparaît dans notre système et frôle la Terre), mais se poursuit en une touchante histoire d'amour inter-raciale à la Farmer, avec le portrait de la plus belle femme-chatte (au sens zoologique !) de la littérature, Tigrishka. Ces dernières années, ce conteur étincelant a notablement ralenti sa production. Son vieil ami l'alcool y est probablement pour quelque chose. Mais... c'est peut-être là qu'il est allé pêcher ses visions les plus surprenantes.

          Lecture

          - Un spectre hante le Texas (Opta, A Specter is haunting Texas, 1969).
          - Notre-Dame des ténèbres (Casterman, Our Lady of Darkness, 1977).
          - Le livre d'Or de Fritz Leiber, anthologie composée par Alain Dorémieux et Jacques Goimard (Presses Pocket, 1982).
          - Les Lubies Lunatiques de Fritz Leiber, anthologie composée par Alain Dorémieux (Casterman, 1980).

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies