Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
L'Assassin et la lampe
Série : 3 Souhaits    tome 1  Album suivant

Scénario : Mathieu GABELLA
Dessins : Paolo MARTINELLO
Couleurs : Paolo MARTINELLO

Drugstore , mai 2010
 
Cartonné
Format 320 x 240
56  pages  Couleurs
ISBN 978-2-3562-6109-0
 
Quatrième de couverture
Jérusalem, XIIè siècle après Jésus Christ.
 
En pleine période des Croisades, un homme meurt et...ressuscite.
On l'appelait le Kabyle. Il était un haschischin, un tueur.
Il est devenu un djinn. Un génie enfermé dans une lampe.
S'il ne veut pas rester prisonnier de la lampe
jusqu'à la fin des temps, il devra accomplir trois missions.
Trois possibilités de découvrir ses pouvoirs, et surtout leurs limites.
Trois aventures au cœur d'un monde mystérieux, celui des Mille et une nuits.
Trois objectifs que son nouveau maître va lui fixer.
 
Trois souhaits...
 
 
Critiques
     Alors que l'ensemble de la tribu a été massacré par Saladin et son armée, un enfant kabyle est sauvé de l'ensevelissement dans les sables par Sinan. C'est un mage capable d'ouvrir des passages pour aller où il veut dans le monde. L'enfant, émerveillé, le suit et se retrouve à Alamut la forteresse de Sinan. Celui-ci lui explique avoir reçu son don d'Allah pour faire triompher la vraie foi, ainsi qu'une armée de soldats appelés Nizârites ou Haschischins.
     Vingt ans ont passé. Le gamin est devenu, sous le nom de Kabyle, un soldat de Sinan, l'un des meilleurs. Alors que Francs et Musulmans se disputent diplomatiquement la ville de Jérusalem (pour l'instant) Sinan s'invite dans le débat. Pour marquer les esprits, rien de tel, dit-il, qu'un sacrifice pur et gratuit. Il avait demandé à Kabyle de sauter du haut d'une galerie pour s'écraser parmi les antagonistes Les Haschischins disparaissent par un passage. Profitant du désordre, une jeune femme s'approche du moribond et lui demande de regarder dans une lampe.
     Après une période de souffrances atroces, Kabyle se réveille indemne. Il reconnaît la femme, accompagnée d'un guerrier. Elle lui explique qu'il est devenu leur esclave et qu'il est prisonnier de la lampe qui le maintient en vie. Il ne pourra en sortir que sur leur autorisation et pour trois fois seulement. Pour retrouver sa liberté, il aura trois missions à accomplir...
 
     Mathieu Gabella nous plonge au cœur de l'univers des mille et une nuits. Il reprend nombre d'éléments incontournables de ces récits, les mixe avec des personnages mythiques comme les Golems ou réels comme les Haschischins, pour une histoire où le merveilleux le dispute à l'action. Il use de toutes les possibilités que lui offrent ces contes orientaux, les légendes qui entourent des sociétés anciennes, mettant en ligne nombre de références qu'il est amusant, d'ailleurs, de traquer.
     Comme à son habitude, il concocte un scénario fouillé, articulé auteur de multiples ramifications, qu'il fait se rejoindre, en partie pour l'instant, avec une grande habilité. Mathieu Gabella surprend à chacune de ses séries, par la qualité de ses sujets, la richesse de son propos et sa propension à introduire des contenus novateurs.
 
     Si le scénario est prenant par sa tonicité, les dessins sont une révélation. Paolo Martinello propose des planches magnifiées par un trait fin et vigoureux, par des perspectives ébouriffantes et par le dynamisme qui jaillit de ses vignettes. Sa mise en couleurs rehausse, par ses teintes vives, l'ensemble du dessin.
 
     On attend la suite de ce qui est annoncé comme une trilogie avec impatience, car L'assassin et la lampe augure d'une série remarquable. À suivre avec attention !
 

Serge Perraud          
nooSFere          
08/06/2010          


Base mise à jour le 18 mars 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017