Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Batman - Année Un
Série : Batman    Album précédent tome HS  Album suivant

Scénario : Frank MILLER
Dessins : David MAZZUCHELLI
Couleurs : Richmond LEWIS
Traduction : Doug HEADLINE
Préface : Denis O'NEIL

Urban Comics , coll. DC Premium, juillet 2012
 
Cartonné
Format 282 x 185
144  pages  Couleurs
ISBN 978-2-3657-7048-4
Voir une planche.
 
Quatrième de couverture
     Enfant, Bruce Wayne a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux. Après un entraînement intensif, il revient à Gotham City pour mener une guerre sans merci contre le crime... mais sa tâche ne sera pas aisée. Face à la corruption des autorités de la ville et leurs liens avec la pègre, Bruce, sous le costume du vigilant Batman, va forger une alliance avec un policier nouveau venu à Gotham : le lieutenant James Gordon.
 
     BATMAN — ANNÉE UN est devenu, dès sa publication en 1986, un récit incontournable dans la mythologie du personnage créé par Bob KANE, quelque 40 ans auparavant. Frank MILLER (RONIN, Daredevil, Sin City), dans la continuité du travail entrepris avec THE DARK KNIGHT RETURNS, imagine cette fois les origines du personnage, enrichi en creux par le parcours de celui qui deviendra le Commissaire Gordon. Sublimé par le traitement économe et réaliste de David MAZZUCCHELLI (Daredevil, Asterios Polyp), cette histoire complète fait aujourd'hui figure de classique, et se place naturellement parmi les meilleurs récits du genre, et au-delà.
 
Critiques

     Auréolé du succès de Batman - The Dark Knight Returns et de Daredevil - Born Again, parus un an auparavant, Frank Miller est en 19871 l'auteur en vogue sur qui les éditeurs de comics peuvent miser sans grand risque. DC, alors décidé à redonner un coup de jeune à ses personnages, souhaite redéfinir — ou plutôt, développer — les origines de l'homme chauve-souris. C'est ainsi que Miller se voit confier la genèse de Batman, après avoir conté son crépuscule dans TDKR. Cependant, contrairement à ses habitudes, il choisit de ne pas dessiner l'œuvre et confie la tâche à David Mazzuchelli, un artiste au trait réaliste avec qui Miller avait déjà fait des étincelles sur Daredevil — Born Again.
 
     Lorsque l'histoire débute, le capitaine Gordon (qui n'est pas encore commissaire) débarque dans l'enfer de Gotham suite à une mutation punitive. L'homme de loi, trop intègre, est persona non grata dans le monde policier et se retrouve dans le pire endroit où l'on pouvait le caser, alors même que sa femme est enceinte. Dans le même temps, le jeune Bruce Wayne, vingt-cinq ans, revient d'un long voyage à l'étranger avec la ferme intention d'entamer une carrière de justicier à Gotham City, mais sans avoir encore adopté l'apparence d'une chauve-souris.
 
     Cela est peu dire que Batman — Année Un a influencé le film Batman Begins : l'apprentissage de Bruce Wayne, ses premiers (faux) pas dans une mégalopole où la criminalité règne mais où les fous costumés n'ont pas encore fait leur apparition, tout cela trouve son origine dans l'œuvre de Miller et Mazzuchelli, consolidée par une maturité et une noirceur hard-boiled déjà rencontrées dans Daredevil — Born Again. Entre les erreurs d'un Batman balbutiant et les problèmes de couple de Gordon, nous naviguons dans un univers hyper crédible bien loin des débordements outranciers auxquels peut parfois se livrer Miller. Sur la forme, nous retrouvons ici son style, avec une « voix off » omniprésente alternant entre le point de vue de Bruce Wayne et celui de Gordon, ainsi que l'atmosphère urbaine si particulière de l'auteur.
 
     Urban Comics apporte le soin habituel à cet album avec un papier de bonne qualité, les couvertures originales, une montagne de bonus et, surtout, deux disques justifiant un prix plus élevé que d'ordinaire : ces derniers proposent, en Blue Ray et en DVD l'adaptation animée inédite de Batman — Year One, une initiative surprenante mais bienvenue. Pour ce que j'ai pu en voir, le film semble assez fidèle, sobre dans son traitement mais graphiquement relativement différent du trait de Mazzuchelli, ce qui paraît inévitable (à noter : le DA a été doublé et il y a une piste audio en vf en plus de la vo). De quoi faire de cette nouvelle édition un collector qui, pressez-vous, sera sans doute vite épuisé.
 

Notes :

1. Contrairement à ce qu'indique le résumé, la première édition a été publiée en février 1987.

Florent M.          
06/07/2012          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2022