Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Le Trône de Rubis
Série : Elric (2013)    tome 1 

Scénario : Julien BLONDEL
Dessins : Jean BASTIDE, Didier POLI, Robin RECHT
Couleurs : Jean BASTIDE

Glénat , coll. Grafica, mai 2013
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 9782723487047
 
Quatrième de couverture
Loup blanc.
Champion d'Arioch.
Jouet des Dieux.
Asassin de ton peuple.

Des siècles après ta mort,
Ta légende et ton nom resteront gravés dans les mémoires...
Les plus belles reines du monde se damneront pour mourir de ta main,
Comme ta mère avant elles...
Les plus grands souverains tomberont à tes pieds en maudissant ton nom,
Comme ton père avant eux...

Elric,
Dernier Empereur de Melniboné...

Appelle-moi,
Maudis-moi,
Attends-moi, mon aimé,
Car bientôt nous serons réunis...
 
Critiques
     Si Elric — Le Trône de Rubis n'est pas la première adaptation en bande dessinée de l'empereur albinos, cet album purement franco-français affiche sa différence par une volonté farouche de rester fidèle aux écrits de Michael Moorcock. L'objectif semble atteint puisque avant même le début de l'intrigue, l'auteur d'Elric ne tarit pas d'éloges sur l'œuvre dans une préface dithyrambique et avoue même sa satisfaction d'avoir enfin obtenu une transposition graphique à la hauteur de sa vision cruelle d'un monde décadent, et de la personnalité mélancolique d'un personnage incontournable de la dark fantasy.

     Elric — Le Trône de Rubis suit donc la tragédie du premier roman : Elric, empereur de Melniboné, voit son autorité remise en question par son cousin. Cette mise en image du récit de Moorcock est l'occasion d'exposer l'insinué, de mettre en lumière le sous-entendu : autant dire que c'est gore. L'Île aux Dragons est un empire déliquescent pratiquant l'esclavage, et le sort réservé aux serviteurs ou aux prisonniers est digne des films Hellraiser, dont les auteurs reconnaissent s'être inspirés (peut-être aurait-il été pertinent d'avertir le lecteur sur le contenu extrême de la BD, bien que ses lecteurs potentiels soient — a priori — déjà familiers de l'œuvre).

     Sur la forme, notons de superbes dessins, associant une parfaite complémentarité entre les artistes assurant les crayonnés, l'encrage et la mise en couleurs. Non seulement fidèle, l'adaptation est également magnifique, parvenant aisément à prendre la relève des pointures ayant déjà œuvré sur Elric (Philippe Druillet, Michael Mignola...). On saluera la présence du carnet d'esquisses en fin d'ouvrage, spécifique à la première édition (n'attendez donc pas qu'elle soit épuisée).

     Bref, du bel ouvrage justifiant l'existence d'un projet « casse-gueule », étant donné le nombre d'adaptations d'Elric préexistantes et les noms prestigieux qui leur sont associés.

Florent M.          
nooSFere          
14/09/2013          


Base mise à jour le 6 mai 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017