Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
La Pierre de justice
Série : Les Contes du Korrigan    Album précédent tome 4  Album suivant

Scénario : Erwan LE BRETON, Ronan LE BRETON
Dessins : Serge FINO, François GOMES, Guy MICHEL, MIKA
Couleurs : Christophe LACROIX, Jean-Marie MINGUEZ, Camille PAGANOTTO

Soleil , coll. Soleil celtic, juin 2004
 
Cartonné
Format 322 x 230
56  pages  Couleurs
ISBN 2-84565-781-1
 
Quatrième de couverture
     Ils viennent de loin...
     Des sombres forêts d'Argoat, des tourbières du Yeun Ellez, des bocages verdoyants du Léon, des landes fleuries de la côte des bruyères...
     Tous, ils répondent à l'appel. Ce soir, siège la Haute Cour du Petit Peuple.
     Ce soir, korrigans, teuz et poulpikans se pressent devant la pierre de justice.
     Ce soir, le tribunal sépare le bon grain de l'ivraie. Et les coupables récoltent le fruit amer de leurs injustes semailles...
 
Critiques
     Après les décevants Contes de Brocéliande, on pouvait craindre un relâchement dans la qualité de ces Contes du Korrigan dont les trois premiers volumes nous avaient conquis.
     Soyons rassurés, voilà encore un recueil bien sympathique, centré cette fois sur le thème de la pierre de justice. Nous assistons aux procès de trois créatures du petit peuple qui ont joué de bien méchants tours aux humains : un korrigan qui a puni un sonneur de biniou trop prétentieux ; un teuz facétieux qui piège une arrogante jeune femme, la marie à un benêt puis la transforme en vache laitière ; enfin un poulpikan amoureux d'une jolie villageoise et qui, par dépit, lui fait enfanter une petite créature chimérique...
     Une fois de plus, la naïveté, la malice et la sagesse des récits de la tradition bretonne sont parfaitement illustrées par ces jolies fables, auxquelles chaque dessinateur apporte sa patte tout en conservant une relative unité de ton.
     On peut féliciter les deux Le Breton, qui ont brillamment réussi à mener ce mariage de la BD et du folklore des anciens conteurs celtes. Voilà de quoi satisfaire les amateurs de contes et légendes.

Pascal Patoz          
nooSFere          
20/07/2004          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2019