Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Balaena Nûn (réédition)
Série : HK    Album précédent tome 1-5 

Scénario : Kévin HERAULT, Jean-David MORVAN
Dessins : Kévin HERAULT
Couleurs : Kévin HERAULT
Lettrage : Kévin HERAULT

Glénat , coll. Grafica, octobre 2012
 
Cartonné
Format 320 x 240
72  pages  Couleurs
ISBN 978-2-7234-3949-7
 
Critiques
     Une section de combattants, lourdement armés, progresse dans une forêt luxuriante, sous la direction de Brunner. La traversée d'une rivière nécessite des précautions tactiques, qu'Hollister néglige totalement. Le groupe est anéanti !
     Cet accrochage était virtuel. Au débriefing, le commando de Brunner est sanctionné. Cette punition cristallise, une fois de plus, la haine des membres de la section vis-à-vis de leur camarade.
     Ces hommes sont en classe probatoire pour devenir soldat de l'Axe ou finir ouvrier sur une quelconque colonie industrielle. Brunner veut entrer dans la prestigieuse infanterie mobile de l'Axe et enrage de constater que l'attitude d'Hollistrer le pénalise. Ce dernier, malgré les menaces, les insultes, semble se moquer des résultats et de son avenir qui se décidera devant le conseil d'orientation.
     Un incident mineur élimine Brunner. Un lieutenant, qui n'a de comptes à rendre qu'aux 8 Généraux, oblige le conseil à prononcer le redoublement d'Hollister et lui impose un compagnon de chambre qui le fera, il en est persuadé, évoluer...
 
     Ce nouveau tome, attendu depuis plus de cinq ans par tous les afficionados de la série, se déroule en univers carcéral. Les individus subissent des règles strictes dans leur plus banal quotidien, discipline destinée à les amener à ne plus réagir qu'aux stimuli des ordres. L'uniformisation est la norme, chacun ayant la même tenue, devant avoir le même comportement que son voisin.
     Paradoxalement, cet univers composé exclusivement d'hommes est encadré par des femmes qui sont les gardiennes de l'ordre, les tenantes de l'orthodoxie et la source de la connaissance. Ce sont elles qui enseignent, critiquent, décident, sanctionnent. Elles ont des anatomies de déesse callipyge, celle qui apporte la vie.
     Dans ce tome, le scénariste décrit en détail le fonctionnement de cet univers avec un mode narratif « inversé ». Il détaille les motivations des principaux personnages, ce qui amène à un album un peu « bavard » avec moult dialogues d'introspection, au détriment d'actions plus musclées. Est-ce un album de transition ouvrant vers de nouvelles facettes du récit ?
     La durée entre la publication de cet album et du précédent est telle qu'un résumé des actions précédentes aurait été le bienvenu.
 
     Kévin Hérault qui, outre la nouvelle mouture du scénario, assure le dessin, la mise en couleur et le lettrage, sait rendre l'impersonnalité des décors, des hommes, des procédures. Si le cadre est futuriste, d'une grande fonctionnalité, il dégage une ambiance de froidure. Les personnages sont presque tous semblables, proches de robots construits à la chaine. Pourtant, le dessinateur sait mettre le détail, le point de couleur qui permettent d'identifier facilement chaque protagoniste.
     Dans une mise en page de facture assez classique, avec un graphisme fonctionnel, d'une grande précision, le dessinateur rend son album attractif. Il offre, en plus, quelques sorties dans l'espace du plus bel effet.
 
     Balæna Nun offre une histoire que l'on a plaisir à découvrir, un héros attachant, même s'il passe l'essentiel de cet épisode en situation d'atonie.
 

Serge Perraud          
nooSFere          
08/01/2013          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018