Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Agent du chaos
Série : Travis    Album précédent tome 3  Album suivant

Scénario : Fred DUVAL
Dessins : Christophe QUET
Couleurs : Stéphane ROSA, Pierre SCHELLE

Delcourt , coll. Série B, janvier 2000
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84055-310-4
Voir une planche.
Couverture
 
Quatrième de couverture
     Janvier 2053. Les Etats nations assistent, impuissants, aux prémices du premier conflit armé entre groupes industriels privés. Alors que Travis est convoyé vers le cryobagne des Iles du Salut pour une ultime confrontation avec Vlad Nyrki, ce dernier est victime d'une étrange régression…

     Note :La première édition contient un art-of de huit pages.
 
Critiques
     Voici un album qui exploite à merveille certains des plus récents thèmes de la science-fiction moderne. Dans un monde où les nations n'ont plus de poids, où les conflits se jouent entre des multinationales (et en particulier ici entre des trusts agro-alimentaires producteurs d'aliments génétiquement modifiés), Fred Duval met en scène intelligences artificielles, nanotechnologies, cyborgs, jeux virtuels, jungles urbaines, fracture sociale, etc…
     Le scénario est dense et complexe, mais il est parfaitement maîtrisé et jamais confus. La diversité des thèmes n'empêchent pas leur parfaite articulation dans une intrigue au suspense serré où l'action garde une place privilégiée.

     Le graphisme rond, clair et lumineux de Stéphane Quet, proche de celui de Vatine, semble au début mieux s'accorder au space opera qu'aux univers glauques du cyberpunk. Mais au contraire il apporte ici une vision nouvelle particulièrement agréable.
     Il permet en effet de souligner le violent contraste entre l'univers cyberpunk devenu réalité pour une bonne partie de la population, et les endroits idylliques que se sont réservés les nouveaux maîtres du monde. Ou d'accentuer l'opposition entre le look de la secrétaire sexy (mais efficace !), sorte de poupée impeccable, et les manipulations corporelles - piercing et différents implants - adoptées à l'autre bout de l'échelle sociale.

     Le personnage de Vlad (en couverture) est particulièrement impressionnant. Ce tueur cyborg suréquipé, dépendant des nanotechnologies et doté d'implants cérébraux, a la stature d'un futur archétype. Car il garde un passé humain et est soumis aux contraintes de sa propre nature (la nécessité d'injections régulières), ce qui en fait un être à la fois surpuissant et particulièrement vulnérable.
     Pris dans la tourmente de conflits qui le dépasse, Travis joue ici le rôle de l'agent du chaos, de l'élément imprévisible, du grain de sable dans la mécanique. Discret mais compétent, c'est un héros très humain, qui semble avoir gardé une certaine innocence dans un monde où cette denrée n'a plus cours.

     On l'a compris, tout est parfait dans cet excellent album, à ne pas manquer pour les amateurs de SF pure.

Pascal Patoz          
nooSFere          


Base mise à jour le 6 mai 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017