Site clair (Changer
 
    Fiche Adaptation     Connexion adhérent

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

Titre original : Harry Potter and the Half-Blood Prince
Réalisation : David Yates ( 2009 )

D'après Harry Potter et le Prince de sang-mêlé [ Livre ] de J. K. ROWLING
Image adaptation
 
    Critiques, Analyses    
     Le 15 juillet 2009 marque la sortie de l'adaptation cinématographique du sixième opus de la saga de J.K Rowling. David Yates reprend les commandes avec la réalisation de ce deuxième épisode antérieur au très accompli Harry Potter et l'Ordre du Phénix. Pourtant, comment imaginer que le réalisateur soit le même pour ces deux super-productions américaines radicalement opposées ?
     Si les fans de l'œuvre de Rowling déplorent à chaque sortie évènement des oublis et un manque de richesse et d'originalité représentatif de la saga, les films précédents ont toujours tenu le pari de rester fidèles à l'œuvre dans les limites du possible (un livre de 500 pages restera toujours plus dense et complexe qu'une adaptation de 2 heures).
     Alors comment appréhender cet ovni qu'est Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé ? Dans la lignée de Twilight, le film s'adresse avant tout à la catégorie des préadolescents en mal d'amour qui seront ravis de retrouver au sein de l'école de magie les petites amourettes tragi-comiques qui occupent la plus grande partie du film laissant dans l'ombre la trame essentielle.
     Indissociable de la montée en puissance de Lord Voldemort et de la chute de Poudlard, dernier bastion apte à protéger notre héros de l'emprise du Mal, la noirceur de l'œuvre est délaissée au détriment d'une atmosphère légère et niaise dans laquelle David Radcliff excelle.
     Cet acteur incarnant le rôle charismatique d'Harry Potter possède la fâcheuse tendance à surjouer, affichant avec fierté une image de premier de la classe, accentuant chaque sourire quitte à le transformer en grimacement déplacé. Seul Rupert Grint reste naturel et simple dans le personnage de Ron fidèle à Harry mais navré de devoir assumer cette mission périlleuse.
     Non, la magie d'Harry Potter n'est plus à l'ordre du jour. Les pâles chandelles de Poudlard dispensent encore leurs timides étincelles mais les uniformes des quatre maisons qui constituent une part essentielle de l'histoire de l'école ont comme par magie disparu. Adidas a sans doute sponsorisé le film : baskets bigarrées, jeans craqués, et tee-shirt trop larges...Tout est réalisé afin que nos ados se sentent comme chez eux. Mais n'est-ce pas l'essence même de la saga qui est ici bafouée ? Un esprit d'évasion et d'enchantement indispensable à l'adolescent moyen et à l'adulte désabusé par la société terne dans laquelle il évolue.
     La proximité de la diffusion de l'adaptation cinématographique du livre de Stephenie Meyer aurait-elle incité le réalisateur à se pencher plus en avant sur les déboires sentimentaux de nos héros ?
     Une chose est sûre, David Yates est passé à côté du livre. L'a-t-il seulement lu ? Quelle honte lorsque l'on pense que J.K. Rowling reste l'un des rares auteurs de saga de fantasy à demeurer constante et toujours plus créative quand à l'écriture de ces sept opus.
     Le personnage de Rogue, capital et indispensable à l'œuvre, à la fois bourreau et protecteur est survolé. On sent le génial Alan Rickman quelque peu décontenancé par cette prestation approximative qui aurait du révéler l'ambiguïté de Severus Rogue au grand jour. Non content de sacrifier l'intrigue de Rowling, David Yates ne dédie que peu de scènes au personnage éponyme et emblématique du film.
     Sex drugs and Rock'n roll ! C'est ainsi que David Yates définit ce sixième film de la saga, reprenant impunément le slogan de la légende punk. Où est le sexe ? Où est la drogue ? Où est l'émotion ? Et surtout que vient faire une telle formule dans une adaptation de fantasy ?
     Non, ne vous trompez pas amis spectateurs, nous ne sommes plus à Poudlard mais dans le monde fabuleux des bisounours

Cécile DULIGAT
Première parution : 5/12/2009
nooSFere
Mise en ligne le : 5/12/2009


    Sur la toile    
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74350 livres, 82837 photos de couvertures, 69989 quatrièmes.
8531 critiques, 40289 intervenant·e·s, 1569 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.