Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Oeil des dieux

ANGE



Illustration de MANCHU

MANGO Jeunesse, coll. Autres Mondes n° 03
Dépôt légal : octobre 2000

168 pages, catégorie / prix : 59 FF
ISBN : 2-7404-1094-8   
Genre : Science Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Ils ont entre neuf et quatorze ans et sont divisés en bandes rivales : les Loups, les Ours et les Crazes. Ils sont vingt-neuf exactement, et vivent depuis toujours dans la Bulle, un lieu étrange et hermétiquement clos qui leur dispense nourriture et énergie. Depuis que les robots qui s'occupaient d'eux se sont immobilisés à jamais, ils passent leur temps à se faire la guerre, sous la conduite de Mina et Jeff. Mais un jour, les distributeurs de nourriture s'arrêtent de fonctionner et la Bulle protectrice se métamorphose en un piège mortel.
 
    Critiques    
     L'univers est une bulle compartimentée en cinq étages. Il est peuplé de vingt-neuf enfants âgés de 9 à 14 ans, de robots éducateurs et de distributeurs de nourriture. Régi par trois lois fondamentales (Première loi  : les grands doivent s'occuper des petits), ce monde possède ses mythes et ses dieux, dont les noms sont inscrits en lettres rouges sur les parois métalliques  : “ Coan & Ji ”.
     Divisés en bandes rivales, les Loups et les Ours, les enfants se livrent des batailles autrefois amusantes mais devenues progressivement plus sérieuses et plus brutales. Autour d'eux, l'univers se dégrade  : des grondements retentissent, des fissures apparaissent, des portes se bloquent, les robots s'immobilisent... Et un jour, les distributeurs de nourriture s'arrêtent. Avec l'aide des Crazes, ces trois garçons un peu fous qui préfèrent rester neutres et essayer de comprendre comment fonctionne la bulle plutôt que de se battre, Mina va monter jusqu'au niveau 0 pour y découvrir la vérité...

     L'œil des dieux est avant tout un roman d'aventures, d'apprentissage et d'amitié. Dans un univers en décomposition, la survie des protagonistes va en effet dépendre de leur aptitude à aller toujours un peu plus loin, à remettre en question leurs croyances et à dépasser leurs différends.
     Ange aborde de façon simple le thème de la perception de la réalité. Si l'on doit regretter une chose, c'est qu'il n'aille pas jusqu'à troubler la perception du lecteur  : dès le premier chapitre, celui-ci comprend la nature “ mécanique ” de l'univers décrit, même si un bon nombre de révélations l'attendent dans les derniers chapitres. Si les enfants possédaient moins de connaissances, obtenues grâce aux robots, ils auraient pu décrire leur monde à l'aide de périphrases ou de mots inappropriés – en désignant les robots comme des prêtres, par exemple – ce qui aurait pu semer davantage le doute le temps d'un chapitre ou deux.

     Mais ce roman a bien d'autres qualités. Il est facile de s'identifier aux personnages et de ressentir leurs colères, leurs peurs, leurs chagrins ou leurs espoirs. Leurs aventures, qui mêlent combats et explorations, se déroulent à un rythme rapide et soutenu. Enfin, le suspense est prenant, et l'attente est récompensée par une conclusion habile qui apporte une explication rationnelle à toute chose, même par exemple aux noms que se sont choisis les bandes.

     Ce premier roman pour la jeunesse d'Ange – par ailleurs concepteur de jeu de rôles sous le pseudonyme de G.E. Ranne, et scénariste de bande dessinées (Némésis...) – , est donc une agréable introduction au thème de la perception de la réalité, de lecture particulièrement facile puisque l'aventure y est privilégiée.
     On notera qu'Ange a également publié une nouvelle dans l'anthologie Graines de futurs (chez le même éditeur), où il aborde sous l'angle du conte de fées un thème ultramoderne de la SF, celui des nanotechnologies. Un auteur décidément très prometteur...

Laureline PATOZ (lui écrire)
Première parution : 4/12/2000 nooSFere


     Deux bandes se partagent les couloirs et les salons d'un étrange territoire — la Bulle. Vingt-neuf enfants âgés d'entre neuf et quatorze ans, qu'une rivalité aux origines depuis longtemps oubliées a divisés entre les Loups et les Ours. Avec trois exceptions : Alec, Stephan et Gab, surnommés les Crazes, trois jeunes marginaux qui ont préféré s'isoler dans leur amour de la découverte technologique.
     Une curiosité qui va vite devenir nécessité vitale, lorsque la Bulle se met à donner des signes de son délabrement avancé. Coincés dans un environnement clos, les enfants vont devoir apprendre à collaborer et — plus difficile encore — à passer outre leur mythologie afin de se sortir de ce qui commence à ressembler à un piège mortel...
     Considéré d'un œil adulte, ce court roman révèle rapidement ses soubassements : le thème n'est pas neuf, bien sûr, d'un monde clos que doivent explorer des personnages ignorants. Mais n'est-ce pas justement l'une des libertés de la littérature pour la jeunesse que de permettre de revenir, sans arrière-pensée, sur des scénarios qui sembleraient déjà connus en littérature pour adultes ? Le lectorat visé par L'oeil des dieux (niveau sixième, disons) n'est certainement pas encore familier de toute l'histoire de la SF. Et d'ailleurs, l'auteur (les auteurs, puisqu'à l'instar de Michel Grimaud, Ange est un couple d'écrivains) trouve tout de même moyen de ménager une légère surprise, quant à la nature exacte de la Bulle. Construite avec un excellent sens du suspense, toute l'intrigue se laisse lire avec plaisir. Que demander de plus ?

André-François RUAUD (lui écrire)
Première parution : 1/12/2000 dans Galaxies 19
Mise en ligne le : 1/3/2002



    Sur la toile    
 

Dans la nooSFere : 59640 livres, 53456 photos de couvertures, 53453 quatrièmes.
7864 critiques, 32342 intervenant·e·s, 984 photographies, 3635 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies